Partir à l'étranger l'esprit léger ? Défi relevé - La Ruche par WizbiiS'évader l'espace de quelques mois, découvrir une ville et ses traditions, faire des rencontres et travailler son ouverture d'esprit ; la mobilité internationale a beaucoup d'atouts. Mais quels sont les biais pour réaliser une mobilité ?
Bannière d'un article

Partir à l'étranger l'esprit léger ? Défi relevé

S'évader l'espace de quelques mois, découvrir une ville et ses traditions, faire des rencontres et travailler son ouverture d'esprit ; la mobilité internationale a beaucoup d'atouts. Également d'un point de vue professionnel : pouvoir inscrire une expérience internationale sur son CV prouvera beaucoup de choses à votre recruteur ; apprentissage d'une nouvelle langue, capacité d'adaptation, grande autonomie ; des qualités que les employeurs recherchent tant ! Mais quels sont les biais pour réaliser une mobilité ? Beaucoup de choix s'offrent à vous. Bien évidemment, certains seront plus accessibles que d'autres.

Dans un premier cas, vous pouvez avoir l'occasion d'effectuer un échange universitaire, un Summercamp (court séjour pendant l'été à l'étranger) ou un stage à l'étranger dans le cadre de vos études : solution assez facile puisque l'établissement sera là pour vous guider lors de l'inscription dans l'université partenaire et/ou vous présenter ses entreprises internationales partenaires. Dans un second cas, pensez au VIE (Volontariat International) : il vous faudra alors postuler et exceller aux entretiens des entreprises implantées à l'étranger. Enfin, les missions humanitaires ou le woofing (travailler dans une ferme gratuitement en échange du gîte et du couvert) sont aussi des options à considérer.

Ça y est, vous y êtes ? Le départ approche ? Respirez, on vous explique tout. Formalités administratives, préparation personnelle, financement : de nombreux facteurs sont à anticiper, souvent plusieurs mois avant le départ.

Les démarches administratives

Tout d'abord, les premières choses à prendre en considération sont les démarches administratives qui sont souvent les plus longues et les plus lourdes à réaliser.

Premièrement, il faut vérifier la date de péremption de ses papiers d'identité. Généralement les pays demandent qu'elle soit égale à plus de 6 mois après la date de retour du voyage. Attention, le délai est de deux mois pour refaire son passeport et de 3 semaines pour la carte d'identité !

Ensuite, si le départ est hors Europe, il faudra se préoccuper du VISA (délai d'environ 10 jours une fois la demande déposée, en fonction de l'affluence au sein de l'ambassade). Le plus tôt est le mieux, car chaque pays à son propre processus administratif (pour en savoir plus sur les démarches à réaliser, cliquez ici).

En bonus, pensez à faire votre permis international qui vous permettra de conduire en toute sérénité dans votre pays d'accueil ! (délai très variable, de 15 jours à 2 mois).

Pour une organisation optimale, prenez le temps de scanner tous vos papiers d'identité et/ou documents importants et de les ranger dans une pochette dite "de survie".

Enfin, résiliez tous vos abonnements : de la salle de sport, à la carte Navigo, en passant par l'assurance habitation, le gaz, l'eau, l'électricité (même la téléphonie, sauf si vous avez un forfait international) et inscrivez-vous sur le Réseau Arianne pour être prévenu en cas de pépin dans la destination de l'échange !

La recherche du logement

Dorénavant, ouvrons le volet du logement. ÉtapeEtape souvent angoissante autant pour les étudiants que pour les parents : arnaque, caution pas récupérée, propriétaire malveillant...

First step, la définition de ses critères :

Son budget (se renseigner sur les prix du marché : le budget logement pour Londres n'est pas le même qu'à Madrid par exemple) ;

Son type de logement favori (partager son appartement en colocation, évoluer avec les commodités d'une résidence étudiante, vivre indépendamment dans un studio, préférer le confort de la chambre chez l'habitant...) ;

Son quartier (favoriser la proximité de l'université ou le quartier d'ambiance).

Une fois chose faite, rendez-vous sur needl.fr pour rechercher par soi-même son logement sur le comparateur ou faire appel aux services sur mesure proposés par l'équipe.

Les démarches santé

Passons maintenant à l'aspect santé. Si la mobilité s'effectue en Europe, il faut penser à commander sa carte Européenne d'Assurance Maladie afin de bénéficier d'une prise en charge sur place des soins médicaux (délai de 15 jours). Si la mobilité est hors Europe, il faudra mettre à jour les vaccins demandés/conseillés par le pays d'accueil.

De manière plus générale, il est conseillé de prendre rendez-vous chez le médecin pour réaliser un check up global et créer une trousse pharmacie avec les médicaments qui peuvent être nécessaires (en effet, les pays n'ont pas les mêmes médicaments!) et de souscrire à une assurance internationale santé.

Argent et financement

Côté finance, il est recommandé de prendre rendez-vous chez son banquier afin de confirmer, ou non, l'ajout de frais d'utilisation de votre carte à l'étranger.

Pensez également à retirer un peu de liquide en cas de pépin avec votre carte bleue et à vous renseigner sur les taux de change.

En termes de financement, l'Aide à la mobilité (AMI) et la bourse Erasmus + sont les deux aides principales pour financer une partie de votre séjour à l'international (critères d'éligibilité juste ici). Pour plus d'informations et pour postuler, rendez-vous au pôle relations internationales de votre établissement.

Le côté personnel

Enfin, la préparation personnelle et mentale. Nous vous conseillons de suivre quelques cours de langue, si nécessaire, afin d'être plus à l'aise lors de l'arrivée dans votre pays d'accueil. Gardez la tête froide et ouvrez-vous aux étudiants et/ou aux locaux avec qui vous allez partager cette aventure. Vous n'aurez peut-être pas la chance de réaliser une deuxième mobilité internationale dans un cadre étudiant, alors profitez-en !

Est-il possible de partir à l'étranger l'esprit léger ? Oui, tout est une question d'organisation et de préparation.

Alors, si vous vous y prenez à l'avance, que vous vous entourez des bonnes personnes et que vous suivez les points abordés en amont, vous serez prêt(e)s le Jour J !

rédigé par :

Kévin FERREIRA

le 09 décembre 2021

Articles recommandés

image

21 déc., Kévin FERREIRA

21 déc. 2021,

Kévin FERREIRA

Les meilleurs sites de révision en ligne pour les étudiants

Parce qu’on pense que réviser peut rimer avec s’amuser, on se devait de vous présenter FUN, la plateforme France Université Numérique qui propose des cours de certaines universités ou établissements de l’enseignement supérieur comme Paris Nanterre, la Sorbonne ou l’ENS avec des MOOC.

image

14 déc., Kévin FERREIRA

14 déc. 2021

Fêtes de fin d’année : comment rompre la solitude ?

C’est une pratique de plus en plus répandue notamment en Europe et même en France. Par exemple, à Chambéry, de nombreux étudiants étrangers sont accueillis par des familles d’étudiants français. Ils appellent cela le Noël Partagé ! Essayez de contacter votre établissement pour savoir si...

image

30 nov., Sophie Lebel

30 nov. 2021

Anglais technique : comment apprendre rapidement ?

L'anglais technique regroupe un vocabulaire scientifique en relation avec les différentes activités d'un domaine spécifique comme l'ingénierie, le marketing, la finance… Il est important de le parler si vous envisagez de faire des échanges professionnels internationaux.

Derniers articles

Accueil
  • Emploi des Jeunes
  • Entrepreneuriat
  • Vie étudiante