De quels outils dispose-t-on pour chercher un emploi ?

De quels outils dispose-t-on pour chercher un emploi ?
De mon arrivée sur les bancs de l’université à la réception de mon diplôme, la question de l’emploi a eu le temps d’être abordée. Tout au long de ma vie étudiante, ma promo s’est fait rebattre les oreilles avec les termes de « génération Y », « recrutement 2.0 », « réseaux sociaux professionnels ». A l’heure où nous cherchions un job d’été puis un stage, on nous conseillait de « faire appel à notre réseau ». Si certains d’entre nous avaient déjà conscience d’en posséder un, la plupart se demandait à quel réseau on faisait allusion à la sortie du lycée. A 18, 20 ou 25 ans, de quels outils dispose-t-on pour sa recherche de stage/d’emploi ? Pour identifier les personnes susceptibles de vous aider ou d’appartenir à vos contacts, voici quelques pistes : Le patron de votre dernier job d’été  Pensez à toutes vos expériences saisonnières : que pouvez-vous en tirer ? Aviez-vous de bonnes relations avec vos collègues ou votre responsable ? Si oui, vous tenez le bon bout et il n’est pas trop tard pour reprendre contact. Envoyer un email ou passer dans les locaux de votre ancien job sont deux techniques à tester pour ne pas vous faire oublier trop vite. Gardez à l’esprit que vos compagnons de labeur étaient sans doute là au même titre que vous : pour l’été. Comme vous, ils veulent devenir autre chose que vendangeur/vendeuse de glaces. Tenez en compte pendant vos jobs d’été ou vos missions d’intérim – vous pouvez vous faire des contacts partout. Vos collègues lors de vos stages  Vous le savez, un stage peut être un véritable tremplin. Avant d’en chercher un, déterminez d’un côté le type de stage qui vous plairait et de l’autre les entreprises qui vous semblent intéressantes. Bref, essayez de trouver l’équilibre entre le stage cool et celui qui sera un vrai plus pour votre CV. Pendant votre stage, n’oubliez pas que vos collègues actuels formeront votre futur réseau. C’est eux qui pourront vous recommander par la suite ou vous donner des pistes quand vous chercherez un job. Quand vous passerez des entretiens, les recruteurs peuvent aussi leur passer un coup de fil… Alors gardez bien contact et surtout, demandez une référence lors de votre départ ;-) Votre famille  On ne vous la fait plus, vous savez que le piston peut simplifier bon nombre de vos démarches… Si vous avez la chance d’avoir une famille (même un cousin lointain) qui peut vous aider sur le plan professionnel, profitez-en. Le tout est d’accepter ce coup de pouce avec modestie et de travailler dur (eh oui, être pistonné comporte aussi son lot d’injustice). Vos amis  Dernière piste à explorer pour vous faire un réseau : vos amis. A priori vous les connaissez et vous ne voyez pas trop ce qu’ils peuvent faire pour vous. Pourtant, savez-vous où travaillent leurs parents ? Demandez-leur, vous aurez peut-être des surprises. Pensez également à parcourir les profils Facebook pour réviser les employeurs de chacun. Vous risquez de réaliser que des entreprises vous intéressent – après, c’est plutôt simple : « dis-donc j’ai vu que tu travaillais chez Chronodrive…tu crois que tu peux leur donner mon CV ? ». Bonnes recherches !