On a essayé lendemaindesoiree.fr, petit déjeuner et coup de balai à domicile

On a essayé lendemaindesoiree.fr, petit déjeuner et coup de balai à domicile
Maxence et Sylvain ont tout juste 25 ans et avec un seau, un balai et un peu de cuisine, ils pourraient bien se faire un petite place chez les jeunes fêtards parisiens avec un service simple : ménage et pt'it déj du lendemain matin à domicile. Ce week-end, de passage à Paris, j'ai découvert le service lendemaindesoiree.fr Maxence et Sylvain ont eu une idée intéressante. Avec un peu de flair, ils ont proposé à leurs amis de venir chez eux après les grandes fêtes du samedi soir pour tout remettre en ordre et leur apporter un brunch. C'était il y a deux mois, et depuis tout s'est enchaîné. Maxence et Sylvain ont déposé les statuts, le bouche à oreille s'est emparé du concept et leur téléphone sonne en permanence. Samedi soir, j'étais de passage dans une colocation qui hébergeait une petite fête parisienne. J'ai vite compris les raisons qui faisaient que tout le monde en parlait. Il y a le plaisir de faire moins attention pendant la soirée, et celui de se lever un dimanche matin avec la maison propre, sans descendre les sacs poubelles remplis et sans nettoyer les sols qui collent. Le dimanche, on avait rendez-vous avec eux. Deux jeunes ont ouvert la porte, c'était les fondateurs. Ils se sont immédiatement mis au travail. "Peut-on mettre la musique ? " "Allez-y je vous en prie". En une heure montre en main, dans la bonne humeur, ils avaient fini. La maison sentait le pain d'épices et une petite table était dressée dans le salon avec des "brunch box" qui nous attendaient et qui contenaient chips, bagels, et salade de produits frais Le prix ? 100 euros, mais il dépend en réalité de la surface du logement. L'appartement où nous étions devait faire 100-120 m2. A ce prix, il ne faut pas s'attendre à voir chaque recoin de sa maison minutieusement nettoyé. Ce n'est pas le même service qu'une entreprise de nettoyage.  Ils s'occupent du rangement, du nettoyage des sols, de la cuisine, du salon et des sanitaires. Suffisamment pour vous rendre une maison propre. Point de vue entrepreneurial, voici une petite analyse. J'ai été assez séduit par le concept. Il répond à un vrai besoin, le positionnement sur les jeunes actifs est intéressant, et avec du travail ils pourraient certainement trouver leur marché. Le coeur de cible, ce sont les jeunes cadres, de 23 à 32 ans : après les études, avant les enfants. Une jeunesse qui aiment retrouver ses amis, faire la fête à Paris, et mettre des mots dans les ascenseurs avec la mention : " ce soir, nous fêtons un anniversaire". C'est inutile pour tester le concept, mais assez rapidement, si le marché prend, ils devront certainement mettre en place une plateforme de réservation en ligne, comme on commanderait une pizza, et ils pourraient séduire de grandes compagnies de nettoyage qui chercheraient un relais de croissance si le concept trouve sa cible. Reste la question de la taille du marché. Ils ont dû étudier la démographie de Paris, et estimer combien de soirées se passent dans l'ombre des appartements. Combien seront prêts à payer ? En mesurant l'engouement sur leur page Facebook, et en connaissant en un mois et demi ce qu'ils font déjà, je ne serai pas étonné qu'ils atteignent assez vite 20-30 prestations par jour de weekend sur Paris (soit plus ou moins 350 000 euros de CA annuel) en faisant les bons choix. Mais ils doivent savoir ça beaucoup mieux que moi. Comment grandir et où aller ? Que prioriser ? Chaque chose en son temps, mais ils vont devoir décider s'ils veulent étendre le service sur les autres villes, ou développer l'expansion sur le territoire en franchise, avec des équipes qui produisent les prestations. Mais quelles sont leurs ambitions ? La France, l'international, la petite entreprise, le projet de leur vie, ou la société qui prend une place attractive sur le marché pour se faire racheter ? Rien n'est inenvisageable, mais le choix leur appartient. Comment gérer leurs ressources ? Elle sera déterminante pour atteindre le succès. Leur activité hebdomadaire se fait sur deux, voir trois jours / semaine ( avec le jeudi ). Ils sont donc obligés de proposer des contrats à durée déterminée, sûrement des jobs étudiants. Ils disposent d'un avantage : ils encaissent à la prestation, alors qu'ils ne paieront les salaires qu'en fin de mois. Reste à régler le pricing pour faire une marge convenable sur les prestations effectuées, et à calibrer les dépenses marketing.Ils ont ouvert une brèche avec les BrunchBox, qui peut-être un produit additionnel. Mais même si cela va bien avec le service, cela demande des ressources, et c'est un autre métier. Est-ce un besoin réel de recevoir son brunch chez soi ? On peut se poser la question. L'erreur qu'on a tous fait en étant entrepreneur c'est de vouloir créer un produit parfait, plutôt que d'essayer de trouver le minimum qui séduit déjà nos consommateurs et demande peu de ressources. Aujourd'hui, les nuits agitées de la capitale vibrent aux sons des jeunes actifs. C'est encore rare, mais cette population utilise déjà la collecte (un pot commun entre amis) entre amis pour payer un service de ménage un lendemain de fête. Avec les services de cagnotte en ligne qui se développent, comme Leetchi.com , l'adoption du service pourrait même être facilité. On peut dire que la sédentarité et la facilité prédominent sur la raison, mais lendemaindesoirees.fr répond à un besoin né dans l'univers des jeunes. Alors vous avez l'esprit festif ? Aidez Sylvain et Maxence à grandir, dites leur ce que vous en pensez, et parlez en autour de vous.  Pour contacter l'équipe de lendemaindesoirée : contact@lendemaindesoiree.com