Mobilité étudiante : pourquoi la France attire moins les étudiants étrangers ? - La Ruche par WizbiiPourquoi la France attire moins les étudiants étrangers ? Comment expliquer les chiffres et surtout comment faire pour changer cette tendance ?
Bannière d'un article

Mobilité étudiante : pourquoi la France attire moins les étudiants étrangers ?

Bien que la France soit le quatrième pays d’accueil au monde, il s’avère que son attractivité s’affaiblit, en effet son nombre d’étudiants étrangers progresse moins vite que dans les autres pays, avec tout de même +19% en France contre +28% dans le reste du monde. Rien d’alarmant, mais comment expliquer ces chiffres et surtout comment faire pour changer cette tendance ? 

Dans le monde 

5,1 millions… C’est le nombre d’étudiants effectuant leurs études à l'étranger, c’est à peu près 28% de plus qu’il y a 5 ans ! 

Ainsi la première zone d’accueil au monde est l’Europe, grâce à son indétrônable programme Erasmus+. Mais d’autres pays anglophones sont de plus en plus prisés par les étudiants, comme le Canada, l’Australie ou les États-Unis, justement parce qu’ils proposent des formations en anglais, tout comme les Pays-Bas et l’Allemagne. 

Malheureusement la France a encore une belle marge de progression sur ce point, si l’on compare à la Suède par exemple, où les jeunes sont habitués à voir les programmes TV en version originale sous-titrée et où ils sont encouragés à parler anglais dès le plus jeune âge. 

De nouveaux pays entrent en jeu 

Certains territoires comme la Chine, la Russie, la Turquie et l’Arabie saoudite ont déployé des politiques de mobilité étudiante très attrayantes, en mettant en place des aides et bourses pour l’accueil des étudiants étrangers (logement, création de campus intégrés)… de quoi donner envie de se tourner vers eux plutôt que les pays d’accueil traditionnels. La concurrence devient rude ! 

4ème pays d’accueil au monde

Rappelons que la France détient une position très importante au sein de ce classement, elle détient également la première place des pays non anglophones, une information non négligeable. Mais alors, d’où vient le problème ? 

Les démarches administratives sont-elles compliquées ? Les programmes non adaptés, l’accès au logement difficile ? les étudiants français ne sont pas accueillants ? 

Pourtant la France propose un système d’enseignement supérieur d’excellence de renommée internationale, en effet, de nombreuses universités et grandes écoles françaises sont bien placées dans les classements internationaux. C’est aussi grâce au budget de l’Éducation nationale (20% du budget total) dans ce domaine-ci qui permet d’offrir aux étudiants l’un des meilleurs systèmes d’enseignement supérieur au monde et surtout, l’un des plus accessibles, les frais de scolarité sont abordables par rapport à d’autres pays. 

Puis malgré les préjugés sur les Français (« ils sont nonchalants », « râlent tout le temps »), les expatriés en France sont souvent bien intégrés dans les universités françaises, et découvrent un mode de vie très joviale, des lieux culturels d’une beauté sans nom et des professeurs et experts passionnés et passionnants. 

La stratégie « Bienvenue en France » 

En novembre 2018, le Premier Ministre Edouard Philippe a annoncé une série de mesures visant à attirer davantage d'étudiants étrangers en France, grâce à une politique de visas simplifiée et à la mise en place de frais d'inscription différenciés pour les étudiants extra-européens. 

L’objectif de cette politique est d’accueillir un demi-million d’étudiants étrangers d’ici 2027 et favoriser le départ à l’étranger de davantage d’étudiants, dans le cadre des échanges universitaires ou d’une mobilité diplômante.

Actuellement, la France a un retard dans les procédures d’accueil, dans les procédures administratives surtout pour les demandes d’aides sociales comme le CROUS ou la CAF.

Ainsi les points d’améliorations seront : 

  • Simplifier la politique de visas
  • Doubler les formations en français langue étrangère et en anglais
  • Créer un label qualité d’accueil
  • Appliquer des frais différenciés et tripler les bourses d’études
  • Accroître notre présence et notre rayonnement à l’étranger
  • Lancer une campagne de communication mondiale

L’expatriation reste le meilleur moyen pour une meilleure ouverture d’esprit, pour découvrir une nouvelle culture, apprendre une nouvelle langue. Si vous en avez l’occasion, n’hésitez pas ! Pour connaître les aides auxquelles vous avez le droit, rendez-vous sur WIZBII Money, notre simulateur d’aides étudiantes ! 

rédigé par :

Maryam Orion

le 08 juillet 2020

Articles recommandés

image

19 janv., Maryam Orion

19 janv. 2021,

Maryam Orion

Parcoursup : quels sont les documents à préparer pour votre inscription ?

Quelles sont les pièces justificatives indispensables pour vous inscrire sur Parcoursup ? Qu'est ce qu'il faut faire avant de vous inscrire ? On vous dit tout !

image

14 janv., Maryam Orion

14 janv. 2021

Quels sont les changements liés au Brexit pour le programme Erasmus+ ?

Le Premier ministre Boris Johnson a annoncé la fin des accords entre le Royaume-Uni et le programme Erasmus+ 2021-2027. En effet, le Royaume-Uni devient un pays tiers depuis le Brexit et ce départ aura des conséquences sur les étudiants français à partir de janvier 2021. On vous dit tout !

image

13 janv., Maryam Orion

13 janv. 2021

Covid-19 : Une aide de 500 euros pour les jeunes diplômés en recherche d’emploi

Face aux difficultés économiques engendrées par la crise sanitaire du covid-19, le gouvernement a décidé d'aider les jeunes diplômés en recherche d’emploi avec une aide financière de 500 euros par mois.

Derniers articles