Débouchés, rémunération, profil ... Zoom sur le métier de Designer 3D

Débouchés, rémunération, profil ... Zoom sur le métier de Designer 3D
En plein boom des nouvelles technologies, les écoles supérieures ont tout intérêt à adapter leurs formations, pour proposer des programmes qui formeront les étudiants aux métiers de demain. L'école de design Strate a lancé, en septembre dernier, un nouveau cursus nommé « Designer 3D Expérience » en partenariat avec Dassault Systèmes. Le directeur de l'école Strate, Dominique Sciamma, nous présente cette nouvelle formation qui prépare les étudiants en design à la maîtrise des outils 3D pour donner vie aux expériences utilisateurs. Qualités indispensables, débouchés, rémunération... TOUT sur le métier de Designer 3D ! Bonjour Dominique, pouvez-vous tout d’abord vous présenter et nous en dire plus sur votre parcours ? métier, formation, designer 3D, étudiants, Strate école design J’ai un parcours à la fois éclectique et cohérent. Mathématicien et informaticien de formation, j’ai passé l’essentiel de ma carrière dans les nouvelles technologies (Intelligence Artificielle, Multimédia, Stratégie numérique), avec, toujours, une activité d’enseignement en parallèle. J’ai ainsi passé mes 12 premières années chez Bull, puis 4 ans chez EDS, j’ai ensuite rejoint le journal « La Tribune » pour y créer l’activité d’édition électronique et créer son premier site internet. À partir de 1998, je suis devenu consultant en stratégie numérique, tout en mettant au point un logiciel de multi-publication de contenu (Rexpublisher, qui a reçu une aide de l’ANVAR, la BPI de l’époque !) qui a été utilisé par de grands groupes (La Poste, Arval PHH). C’est en 1998 aussi que j’ai commencé à travailler avec Strate, en y créant l’option Multimédia. Très rapidement, j’ai commencé à m’occuper du suivi des diplômes multimédia puis de tous les diplômes, d’y assurer les cours de communication des 5ème et des 1ère années, et de m’occuper de son site internet. J’ai rejoint définitivement l’école en 2007 pour y créer une nouvelle majeure dédiée (déjà !) aux objets intelligents. J’y ai ensuite créé la direction de la recherche, puis pris la direction adjointe en 2012, et la direction générale en 2013. métier, formation, designer 3D, étudiants, Strate école design Votre école a récemment lancé un nouveau cursus pour devenir Designer d’Expérience 3D. Pouvez-vous nous en dire plus sur ce métier ? Qu’est-ce qu’un Designer 3D ? Avec ce cursus, nous avons anticipé sur un métier qui n’existe pas totalement : designer des expériences par et pour la 3D. Tous les designers, quels qu’ils soient, maîtrisent une technique de représentation, de formalisation, qu’ils mettent au service de leur démarche dans sa totalité. Quand un designer pense, créé, propose, donne forme, teste ou raconte, il utilise toujours une technique de représentation, celle qu’il maîtrise : dessin, volume, croquis, BD, icône, etc. Les designers d’expérience 3D, eux, vont faire de la 3D l’Alpha et l’Omega de leur démarche. L’Alpha parce que la 3D sera justement le contexte total de leur conception. La 3D est alors un paradigme utilisé tout au long du process de design, de la réflexion à la communication, en passant par la formalisation et la simulation. L’Omega – et c’est là la grande différence – parce que la 3D devient la destination de leur conception ! Réalité virtuelle, réalité augmentée, réalité diminuée, holographie : telles seront bientôt des modalités d’expériences quotidiennes pour la plupart d’entre nous, au travail comme à la maison, en public comme en privé, pour des choses sérieuses ou anodines. Il va bien falloir former des designers capables de maîtriser les tenants et les aboutissants de la 3D pour penser et créer de bout en bout ces nouvelles expériences immersives et souvent interactives. Quelles seront les modalités d’interaction ? Avec quelle ergonomie ? Avec quelle éthique ? Au service de quelles expériences humaines ? Education, loisirs, jeux, apprentissage, maintenance, création… Autant de champs qu’il va falloir explorer, défricher, structurer. métier, formation, designer 3D, étudiants, Strate école design Quelles sont les qualités indispensables pour devenir un bon Designer d’expérience 3D ? Les qualités d’un bon designer d’expérience 3D sont d’abord les qualités d’un bon designer tout court ! Empathie, ouverture d’esprit, curiosité, mais aussi une solide culture ou l’envie d’en construire une. Il faut évidemment avoir le goût de la 3D, une capacité à penser en volume, mais aussi le goût des nouvelles technologies et des nouvelles modalités d’interaction. Ce nouveau métier est en effet à la croisée de chemins, comme souvent pour les nouveaux métiers. Entre matérialité et immatérialité, réalité et virtualité, ce sont des enjeux d’ergonomie physique autant que cognitive qui sont à l’œuvre. Il faut aussi avoir le goût de la narration, qui est la condition d’une bonne expérience, à la fin. Quel cursus faut-il avoir suivi avant d’intégrer une formation de Designer d’expérience 3D ? Un tel cursus est ouvert à 4 types de profil :

♦ Les modeleurs 3D qui veulent passer de l’interprétation à la conception. Les modeleurs ne sont pas des créateurs mais des spécialistes de la mise en volume, et ils peuvent donc capitaliser sur cette expertise pour la développer et la mettre au service d’une démarche de conception, d’une démarche de designer.

♦ Les infographistes 3D issus des cursus dédiés à l’animation et au jeu vidéo, qui possèdent à la fois la maîtrise de certains outils, et qui sont déjà animés par un vrai désir de narration et de jouabilité. Ces deux enjeux – narration, jouabilité – sont essentielles à la réussite d’expérience 3D, et ces profils peuvent donc capitaliser sur leur savoir faire en la matière pour développer d’autres savoirs, notamment méthodologiques, pour accéder à la puissance de la conception.

Les designers qui veulent faire de la 3D leur technique majeure de représentation et le contexte de leur expression. Ils possèdent déjà les bases de la méthodologie du design et peuvent donc investir sur la maîtrise des outils.

♦ Les ingénieurs diplômés qui veulent devenir designers, mais qui ne maîtrisent pas le dessin comme technique de représentation. Esprits bien structurés, maîtrisant d’importants savoirs techniques et technologiques, mais aussi de conceptions réglées, les ingénieurs sont des candidats naturels pour ce type de cursus.

Il faut noter l’importance de la diversité des profils à l‘intérieur d’une promo de designers d’expérience 3D ! Cette diversité crée un environnement multidisciplinaire, un métissage des cultures et des pratiques qui est propice à la créativité et à l’innovation. Quels sont les débouchés ? Les débouchés sont à la fois ceux du design et de la 3D. La 3D est aujourd’hui un paradigme, une réalité incontournable. Rien n’est plus aujourd’hui conçu sans qu’une représentation 3D ne soit mise en œuvre à une étape de la conception. Là où des talents complémentaires étaient (parfois) mis en relation (modélisation 3D et conception),  ce sera demain dans la même personne que cette complémentarité sera à l’œuvre. Là où cette complémentarité était séquentielle et donc forcement moins efficace, à cause de la déperdition d’informations comme d’intentions, elle sera demain à l’œuvre très en amont, dans la conception. Ce sont donc tous les secteurs d’activités, tous les marchés qui utiliseront ces talents ! L’industrie bien naturellement qui en est le terrain naturel, mais aussi les services (Banques, Finance, Assurance, Santé, …) où les enjeux de la virtualité, de l’immatérialité, de la communication visuelle, de l’interaction, sont centraux. Où est-ce qu’on peut travailler ? Dans quels types de structure ? Pour les mêmes raisons, et comme pour les nouvelles technologies, ce sont toutes les structures entrepreneuriales qui sont le réceptacle et la destination  de ces talents ! Startups, PME, grandes entreprises, Services publics. À quelle rémunération le Designer d’Expérience 3D peut-il prétendre ? Ces profils sont des profils de designers experts. Ils pourront donc prétendre à des rémunérations plutôt sur le haut de l’échelle à leur sortie, entre 30K€ et 36K€ pour démarrer. Où se former ? Dites-nous en plus sur votre école Strate et sur votre formation « Designer Expérience  3D »... Née il y a 23 ans, Strate Ecole de Design (ex Strate Collège) forme l’ensemble des acteurs de l’écosystème de l’innovation par le design : Modeleur 3D (en 3 ans), Designer (Post)industriel (en 5 ans), Directeur de projet Innovant (en 1 an), Manager - avec PSB Paris School of Business (en 18 mois), Dirigeant (formation continue), chercheur - en partenariat avec Arts et métiers (en 1 an). métier, formation, designer 3D, étudiants, Strate école design Strate est sans doute la première école de design privée en France (elle est classée 2ème après l’ENSCI, dans le classement de l’Etudiant). On y acquiert bien sûr la maîtrise des différents outils, environnements et paradigmes 3D : La suite 3D EXPERIENCE de DASSAULT SYSTEME qui est un partenaire stratégique du cursus, mais aussi UNITY. Créer, concevoir, modéliser, simuler, raconter, séduire : il s’agit de voir comment la 3D permet et change à la fois toutes ces phases de conception. On s’intéresse donc aussi au Story Telling, à la narration : d’où la formation au STORY BOARDING et à l’écriture vidéo (PREMIERE et AFTER EFFECTS). On met en perspective ces enjeux au travers de cours sur l’histoire de la 3D. On apprend évidemment les méthodologies de conception et l’articulation avec des savoirs complémentaires : Créativité, Méthodologie de conception,  Sciences Humaines et Sociales, Neurosciences, ergonomie, Complexité. On s’intéresse aux territoires connexes ou associés : Hacking, fabrication additive, Captation 3D. Mais le plus important reste la pédagogie par projet : nous travaillons avec des industriels qui nous confient des briefs sur lesquels nos étudiants vont travailler pour développer et mettre en œuvre tout le process de la conception, et la production des livrables. Plus de 6 projets sont réalisés dans l’année. Le témoignage d’un étudiant : Lucas Ninard, 24 ans métier, formation, designer 3D, étudiants, Strate école design Quel a été ton parcours avant Strate ? Pour faire court, bac scientifique (lycée pasteur neuilly), préparation artistique (prep'art paris) dnap design objet (école supérieure d'art et de design de Saint-Etienne). Qu’attends-tu de la formation Designer Expérience 3D ? Enrichir ma pratique du design objet d'un aspect numérique poussé (utiliser la conception 3d comme un réel outil de création et pas comme un outil de communication, comme c'est couramment utilisé), professionnaliser ma formation. Le tout dans le but de développer ma pratique dans le champ des expériences virtuelles (interaction avec les objets connectés de tous bords). Qu’est-ce qui t’attire dans ces champs d’expérience ? L'attrait pour les expériences 3D naît de mon expérience de l'informatique et des jeux vidéos, ainsi que de ma pratique de l'impression 3D, car je pense qu'il y a des champs d'intégration insoupçonnés et inexplorés dans le domaine de la virtualité immersive, et j'ai envie de faire partie de la recherche qui a lieu sur le sujet. Le partenariat avec Dassault Systèmes est aussi un attrait. Quels sont tes projets pour la suite ? Travailler en agence en tant que designer objet, ou dans un labo de design industriel (Peugeot, Dassault, etc.) pour faire mes armes avant de pouvoir lancer mes propres projets de design objet.  Merci Dominique pour toutes ces informations sur votre nouveau cursus, ça donne envie ! Si vous voulez découvrir un autre métier top tendance qui recrute en ce moment, c'est par ici que ça se passe ! Et pour retrouver les offres d'emplois Designer, rendez-vous sur Wizbii.