Zoom Métier : Mathilde, Responsable Achats et Relations Fournisseurs chez Une Petite Mousse

Zoom Métier : Mathilde, Responsable Achats et Relations Fournisseurs chez Une Petite Mousse

Mathilde, Responsable Achats et Relations Fournisseurs chez Une Petite Mousse, nous explique son parcours, comment elle a décroché ce poste dans cette start-up en forte croissance ainsi qu'une journée type pour vous donner une idée concrète des missions ! 

 

Hello Mathilde, peux-tu nous décrire ton parcours ?

Assurément atypique ! J’ai commencé très jeune à savoir ce que je voulais : du concret ! J’ai donc fait un bac pro en hôtellerie restauration, qui m’a donné le goût pour la gastronomie française. Ensuite, un BTSA (bac+2) spécialisé dans les Vins & Spiritueux, en alternance à Lyon et après une licence professionnelle en Métiers de la Vente à l’IAE de Lyon, en alternance chez Une Petite Mousse, chez qui je suis toujours.

C’est drôle, parce que j’ai commencé par des études très professionnelles dans lesquelles on ne me prédisait pas tout que j’allais poursuivre jusqu’en master. J’ai, au fur et à mesure, eu l’envie d’élargir le spectre de mes connaissances.

Sur quels critères t’es-tu basée pour choisir cette entreprise ?

Plutôt du hasard, je cherchais une alternance dans mon univers de prédilection, les boissons et les alcools et les offres d’emploi ne sont pas légion, mais très spécifiques. Quand j’ai vu celle d’Une Petite Mousse, bien qu’ils cherchaient des profils plus diplômés que mon niveau, j’ai postulé en espérant que mes connaissances techniques sur la bière retiendraient leur attention. Ça a été le cas, une semaine plus tard je faisais un entretien Skype avec la responsable des ressources humaines !

 

Comment as-tu décroché ton CDI ?

A la suite de mon alternance en bac +3, qui s’est très bien déroulée avec le diplôme mention bien à la clé, Une Petite Mousse m’a proposé de poursuivre l’aventure avec eux en CDI, la condition était d’être plus présente (en temps) car lorsque j’étais en alternance j’étais trois jours par semaine en entreprise et deux à l’IAE, ce qui fait peu d’heures à consacrer aux nombreuses missions de mon poste ! Je suis en CDI à temps partiel à 80 %, les 20 % restant sont ma journée de cours en e-learning, je suis un master en Management et Développement des Entreprises chez Icadémie.

Quelles sont tes missions principales ? 

Forcément, dans un environnement start-up, on se doit très polyvalent et de monter en compétence en permanence, mon poste a plusieurs fois évolué avec l’agrandissement de l’équipe. Aujourd’hui, je suis davantage centrée sur ma partie préférée : responsable des achats et des relations avec les brasseries artisanales.

La fonction Achats est capitale dans l’entreprise : sans elle, pas de produits à vendre. Je veille au grain pour avoir toujours du stock sur les produits nécessaires à l’activité commerciale d’Une Petite Mousse, mais pas question de sur-stocker : la maîtrise des coûts et le suivi de ceux-ci sont très importants, pour avoir une supply chain optimale.

La signature d’Une Petite Mousse sur les box mensuelles et calendriers qu’elles proposent c’est : des bières artisanales et l’originalité des sélections qui sont toujours différentes : en clair, on ne répète pas une bière ! Je suis donc en permanence en relation avec plus d’une centaine de brasseurs qui nous fournissent actuellement et que je renouvelle tous les mois. Le travail de sourcing est capital. Je négocie avec eux quantités, délais, livraison, tarifs, mais aussi communication mise en place pour valoriser leurs produits.

Je contacte aussi régulièrement l’ensemble des brasseries artisanales françaises pour qu’elles soient au courant de nos actualités et qu’elles puissent nous proposer leurs bières.

Bien sûr, il faut tester leurs produits et je réalise avec mes collègues brasseurs deux dégustations de six bières toutes les semaines, pour pouvoir donner des retours qualitatifs aux brasseries qui nous échantillonnent. C’est la partie qui fait le plus envie aux personnes à qui j’explique mon métier ;) On envoie également des échantillons à certains membres de notre communauté qui nous donnent leur point de vue consommateur. 

Peux-tu nous décrire une journée type ?

Tout dépend de la période ! Là en ce moment, c’est les fêtes de fin d’année donc j’aide mes collègues au support client pendant une ou deux heures le matin. Nous sommes une équipe de 20 personnes très soudée et quand il y a une urgence capitale, on se serre les coudes et on va tous aider, que ce soit faire des box à la logistique ou étiqueter mille mailings papier.

Ensuite je consulte mes e-mails, j’en reçois une quarantaine par jour, d’où viennent les contacts des brasseurs/fournisseurs, les tâches administratives (factures, devis, douane…) et bien sûr les newsletters sur les actualités du monde de la bière. Je me dois d’être au courant des dernières évolutions du marché, des rachats, des nouveaux projets innovants pour ne pas manquer une idée d’innovation. Être acheteuse c’est être très informée sur les tendances et idéalement en savoir plus que les commerciaux qui vous proposent leurs produits pour toujours échanger au moins d’égal à égal. 

Si on est mardi ou jeudi, je déguste six bières à 11h45 avec mes deux collègues qui brassent la bière Une Petite Mousse dans nos locaux. Leurs palais affûtés m’aident à rédiger des analyses sensorielles des échantillons. Pour l’horaire, c’est quand on a l’estomac vide qu’on est le meilleur en dégustation, les sens sont plus réceptifs 

J’utilise Trello pour connaître les différentes tâches qu’il me reste à accomplir dans la semaine, je peux voir ce que fait toute l’équipe et quelles actions transverses m’ont été assignées. J’aime profiter du début d’après-midi pour la création de contenus : je rédige par exemple les guides de dégustation mensuels.

Ensuite je me consacre souvent aux projets « transverses » par exemple sur le développement de nouveaux produits, de nouvelles offres ou d’événements. J’interroge régulièrement les différents services sur leurs besoins en fournitures ou les stocks bas à réapprovisionner.

Je fais un point en fin de journée sur le travail du lendemain, des livraisons à surveiller et des fournisseurs à rappeler. 

L’une de tes missions préférées du moment ?

En septembre nous avions organisé notre premier festival de la bière à Grenoble sur trois jours, la Grenoble Beer Week, pour laquelle nous avons choisi de proposer un concours de brassage amateur. J’ai adoré participer à l’organisation de celui-ci, depuis l’élaboration du règlement jusqu’à la dégustation finale entourée de sept professionnels renommés dans le monde de la bière.

Plus récemment, le calendrier de l’avent, qui est une aventure fantastique et notre temps fort de l’année. La sélection est très pointue et je suis fière de 100 % des bières qui le compose, un beau challenge puisque cette année une brasserie = une seule bière. Un beau ballet à coordonner, des fiches produits à bâtir pour ces 24 références et le challenge d’importer des bières notamment Galloises qui n’avait jamais exporté !

Selon toi, quelles qualités faut-il pour faire ce métier ?

Je pense qu’il faut être vraiment proactif pour voir venir les prochaines évolutions et ne pas les adopter… après tout le monde. Il faut savoir s’organiser, car la qualité de son travail impacte toute l’entreprise. Une bonne communication est importante, pour savoir faire passer ses idées, ses deadlines et comprendre les besoins de chacun des acteurs de l’entreprise : on achète pour répondre à une demande. Ce qui nécessite souvent d’être dans la technique, une bonne connaissance des produits achetés et de leur usage est indispensable.

Un bon relationnel est important avec les commerciaux qui représentent les fournisseurs avec lesquels on travaille : il est plus agréable de céder à un acheteur que vous appréciez, non ? Une relation de confiance permettra d’améliorer l’efficacité, la transparence des informations et une plus grande efficience.

Comment te vois-tu évoluer dans ton poste ?

J’espère évoluer au mieux dans mon poste actuel, vers l’encadrement d’une équipe lorsque la taille d’Une Petite Mousse le nécessitera ou pourquoi pas dans l’accompagnement d’une ouverture d’une antenne à l’international. On a beaucoup de demandes sur la livraison à l’étranger, mais pour l’instant nous n’offrons pas ce service. 

Je vais déjà valider mon master en Management du Développement des Entreprises en essayant d’appliquer le plus possibles ces nouvelles connaissances pour améliorer les processus internes !

 

Merci Mathilde et bon courage pour ton master ! :)

Si tu rêves de travailler dans les achats comme Mathilde, rends-toi sur Wizbii pour découvrir des milliers d'offres d'emploi dans ce domaine !