Les entrepreneurs peuvent-ils s'attaquer aux grands enjeux du 21è siècle ?

Les entrepreneurs peuvent-ils s'attaquer aux grands enjeux du 21è siècle ?
Le Mash Up a fait sa rentrée le 27 janvier dernier à l'Université Panthéon-Assas avec un thème d’actualité : « Comment les entrepreneurs peuvent-ils s'attaquer aux grands enjeux du XXIe siècle ? ». L’événement était organisé avec Jeune Pousse d'Assas et PMCEntrepreneurs. Comment, à son échelle, peut-on tenter de projeter des innovations dans les domaines sociétaux, politiques et culturels ? Avec quelles difficultés et quels doutes? Quelles sont les clés du succès ? Nina Tanguy, chargée de communication le Mash-up revient pour nous sur les principales conclusions de ce bel évènement. 

Un débat optimiste mais réaliste

Les invités de ce Mash Up #21 ont répondu à ces questions à la fois avec réalisme et optimisme, dans une discussion richement nourrie d'exemples. Étaient présents Adrien Aumont (co-fondateur de KissKiss BankBank), Charlotte Richard (co-fondatrice de Voxe) et Christian Vanizette (co-fondateur de MakeSense). ♦ Voxe, service ouvert et collaboratif, est le premier comparateur neutre et international de programmes politiques ; ♦ Makesense est une plateforme de mise en relation dédiée aux passionnés de l'entrepreneuriat social ; ♦ KissKissBankBank est le site de crowdfunding spécialisé dans l'innovation et la créativité. Mash Up 21, entrepreneurs, enjeux, 21ème siècle, débat, entrepreneuriat

1ère question : "À quelle problématique pensez-vous répondre ?"

Est-il si simple d'arriver à atteindre ses objectifs ou de poursuivre son aventure sans les revoir à la baisse ? Pour ce qui est des grands enjeux, Christian Vanizette nous explique sa perception dans ce nouvel écosystème entrepreneurial : "Pour une crise par exemple, on cherche à recommander des projets pour y répondre. Une nouvelle catégorie d'entrepreneurs". A l'unanimité, le mot d'ordre est la patience. C'est une série de petites victoires qui sera la seule clé pour aider à résoudre n'importe quel problème qui paraît insolvable. Mais cela définit aussi de nouveaux modes d'actions. Adrien Aumont"Passer d'une confiance institutionnelle à une confiance interpersonnelle. C'est le P2P, le rhizome de Deleuze". Cette confiance, ils la partagent avec les autres, mais ils la partagent entre eux aussi. Nos trois intervenants révèlent qu'ils ont eu l'habitude de travailler ensemble. Un véritable cercle vertueux entre ces témoins du Mash Up #21. Mash Up 21, entrepreneurs, enjeux, 21ème siècle, débat, entrepreneuriat Leur objectif ? Essayer de reprendre le contrôle sur des situations que l'on ne maîtrise plus, mais toujours avec le plus grand optimisme. Dans le cas de Voxe, il s'agit de trouver des solutions. Charlotte Richard"Une info neutre, crowdsourcée et avérée. Un outil et une solution pour reprendre le pouvoir". Charlotte Richard rappelle en effet les objectifs de départ de Voxe. Les co-fondatrices sont parties du constat que le plan quinquennal n'était peut-être plus la meilleure solution. Sans toutefois avoir à l'époque de réelle alternative à proposer. Les citoyens se sentent effectivement démunis parfois face aux grands enjeux du XXIe siècle, avec une impression d'impuissance caractéristique : Christian Vanizette : "Les 18 grands enjeux ? l'ONU les a calibrés, mais le problème est dans l'implication des citoyens. Grâce au digital, on peut aider" La technologie semble un effet être une alliée de choix. Nos invités n'hésitent pas à fournir des exemples concrets. Dans la microfinance pour Adrien Aumont, ou encore avec le tracking des données pour évaluer les progrès sociétaux pour Christian Vanizette. En résumé, il n'y a pas de petites actions, mais les bases de grandes réussites pour l'entrepreneuriat. Adrien Aumont y substitue même le terme d'entreprenant, qu'il conseille d'adopter comme une vraie attitude. Se retrousser les manches, même en étant salarié ! Et Charlotte Richard rajoute : "Nous sommes les outils pour reprendre le pouvoir". Mash Up 21, entrepreneurs, enjeux, 21ème siècle, débat, entrepreneuriat Christian Vanizette : "Bien définir le problème à résoudre, s'il semble impossible, vous êtes peut-être sur la bonne direction". Adrien Aumont : "Nous mêmes, avec nos mécaniques, on créée les plus grandes nouvelles innovations sociales".

Des questions, des pitchs et un cocktail

La première question portait sur la problématique de l’auto-évaluation : Comment savoir si on change les choses ? Christian Vanizette : "Changer le monde, non, mais apporter du progrès dans l'impact ! Au début on était 10 bénévoles dans une salle". Puis, dans la salle une question s'est faite entendre : "Les enjeux, avant d'être des solutions, sont des problèmes. Vous avez déjà la réponse au thème du #mashup21 dans vos actions". Mash Up 21, entrepreneurs, enjeux, 21ème siècle, débat, entrepreneuriat La discussion se poursuit par le traditionnel concours de pitch avec 10 startups d'étudiants et jeunes diplômés. C'est eShipp service et plateforme de livraison entre particuliers qui remporte le prix du public, remis par Orson ! Et la plateforme collaborative Share Your Knowledge, dédiée à l'échange entre professionnels des métiers du droit pour solutionner des problèmes communs remporte le prix du jury, offert par Steery et 50 Partners Academy. La soirée s'est clôturée autour d'un cocktail de networking, autour des douceurs de MonBanquet (ex DuBonPain) et avec des mises en relation facilitée par le service Swapcard. Ne manquez pas le prochain Mash up le 23 Mars sur le thème : "La France, nouvel eldorado de l'entrepreneuriat ?" Inscription gratuite ici.