[Startup] Fini le blues du dimanche avec Make My Sunday

Mon parcours

Originaire de Casablanca au Maroc, j'intègre Toulouse Business School en 2011, après deux années de classes préparatoires HEC à Montluçon. Entouré de parents et frères et sœurs entrepreneurs, j'ai longtemps su que je voulais moi-même me lancer un jour. D'ailleurs, j'avais souvent sur moi un petit carnet d'idées dans lequel je notais soigneusement celles qui me venaient à l'esprit !

youssef make my sunday

Le projet

L'idée de Make My Sunday faisait suite à une expérience personnelle. A Montluçon, j'étais loin de ma famille et de mes proches, et il m'est souvent arrivé de m'ennuyer le dimanche. Entrepreneur dans l'âme, je me suis dit qu'il fallait faire quelque chose ! Mais entreprendre en prépa, ce n'était pas vraiment au programme, alors j'ai patiemment attendu d'intégrer une école de commerce pour développer mon projet. Et j'ai eu la chance d'en intégrer une qui m'en a donné l'opportunité dès le début ! A TBS, les étudiants de première année ont en effet la possibilité de soumettre des idées de création d'entreprise, afin de s'y consacrer pendant six mois en bénéficiant de tutorat et de coaching dans le cadre de ce que l'on appelle les "projets delta". J'ai pu donc partir de ma petite idée : "une alternative au blues du dimanche", et développer un concept de plateforme de sorties et d'activités dominicales. A force d'études de marché et d'activités "test" concluantes, j'ai décidé d'aller encore plus loin, d'une part en intégrant l'incubateur de l'école, et d'autre part en me mettant en quête d'un associé pour développer le site. C'est après quelques entretiens avec des étudiants issus d'écoles d'informatique que j'ai rencontré Aymeric Roland, qui m'accompagne aujourd'hui dans l'aventure. Le feeling était bien passé, et j'avais surtout apprécié le fait que nous partagions nombre de valeurs essentielles au projet et qu'il avait également horreur de l'ennui du dimanche.

aymeric make my sunday

L'équipe réunie, il s'agissait désormais de se lancer. Entre les démarches administratives, les lignes de code, le business plan, le démarchage et la communication, c'était parti ! Mais il nous manquait encore quelque chose : des fonds.

Le financement

Nous financions nous mêmes les premières dépenses, et surtout nous avions eu la chance de participer et de remporter de nombreux prix à l'occasion de concours. Au total, nous avions gagné 4000€. C'était bien, mais ce n'était pas suffisant. D'autant que nous n'allions recevoir une grosse partie de ce montant qu'après le dépôt de nos statuts. Les banques ne finançant pas la trésorerie, et le projet n'étant pas assez mûr pour aller frapper aux portes de business angels, nous avons décidé de faire appel à ceux que l'on nomme les "Friends, family and fools". Autrement dit, à nos proches, mais surtout à la communauté Make My Sunday, qui nous suivait depuis longtemps déjà sur les réseaux sociaux.
Vous l'aurez deviné, nous avons donc lancé une campagne de crowdfunding !
Entre le 10 novembre et le 25 décembre 2013, plus de cent contributeurs se sont joints à l'aventure sur le site KissKissBankBank , et nous ont offert un très beau cadeau de noël en nous aidant à dépasser le montant que nous nous étions fixé. C'était une expérience intense, notamment car pour percevoir les fonds levés, nous étions obligés au minimum d'atteindre 100% de la somme espérée. Heureusement, nous nous étions préparés, avec un gros travail en amont et une communication régulière tout au long de la campagne. Outre l'aspect financier, la campagne a été pour nous un excellent moyen de communiquer et de nous faire connaître. Mais elle nous a également encore une fois permis de valider l'intérêt de notre projet et l'attente qui en découle, et notre communauté nous soutient et nous attend plus que jamais ! Aujourd'hui, nous avons donc déposé nos statuts, et nous sommes en phase de pré-lancement. En parallèle aux dernières démarches que nous effectuons, les internautes peuvent désormais se pré-inscrire sur notre site pour être tenus au courant en avant-première de notre lancement et rejoindre l'aventure ! J'espère que vous prendrez plaisir à découvrir notre projet, et qu'il vous plaira ! Vous pouvez bien entendu nous rejoindre dès maintenant sur notre page Facebook  et sur Twitter . Pour ma part, je tâcherai de venir partager avec vous mon expérience d'étudiant entrepreneur et, humblement, les conseils ou avis que je jugerais utiles. A très bientôt !