Emploi

Trouvez facilement votre premier job

Découvrir

L'actualité professionnelle des 18-30 ans

Découvrir
Finance

Découvrez les aides financières auxquelles vous êtes éligible

Découvrir
Santé

La mutuelle qui prend soin de la santé des jeunes

Découvrir
Mobilité

Révisez le code de la route à partir de 9,90€

Découvrir
Luko, l’assurance habitation au service de la société ! - La Ruche par Wizbii Raphaël Vullierme et Benoit Bourdel sont les fondateurs de Luko, la start-up de l’assurance habitation en ligne, simple, transparente et sans engagement ! Découvrez leur interview
Bannière d'un article

Luko : l’assurance habitation en ligne !

Luko ou l’assurance habitation en ligne, simple, transparente et sans engagement ! Découvrez l’interview des fondateurs de cette start-up !

Bonjour Benoît et Raphaël, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs en quelques lignes ?

Benoît : Hello, je suis Benoît, j'ai 27 ans et je suis le co-fondateur et CTO de Luko. Je suis diplomé de Polytechnique et j'ai fait de la recherche en Machine Learning à Montréal avant de créer Luko.

Raphaël : Salut, je suis Raphaël, j'ai 28 ans et je suis le co-fondateur et CEO de Luko . Je suis diplômé de l'INSA Lyon et d'HEC Paris . Luko est ma troisième start-up . J'ai précédemment créé deux autres boîtes, une nommée goodfood, une sorte de Frichti avant l'heure que j'ai développé à Berlin et Londres avec le groupe Rocket-Internet . J'ai ensuite monté et dirigé OpenJet.com , le Uber du jet privé.

Pouvez-vous nous expliquer plus en détails le concept de Luko?

Raphaël : Avec Luko on réinvente l'assurance habitation pour la rendre utile, simple et transparente. On a pour ambition de remettre l'assurance au service de la société . En effet, Grâce à nos technologies, nous protégeons les foyers, anticipons les sinistres et nous conseillons nos assurés vis-à-vis de leur consommation énergétique. Nous avons également opté pour un modèle économique différent, avec le "Giveback" . Chaque fin d'année, la part des cotisations que nous n'utilisons pas pour rembourser nos assurés est reversée à l'association de leur choix. Malheureusement, ce fonctionnement n'est pas la norme dans le monde de l'assurance. Les autres assureurs conservent ce surplus pour réaliser une plus grande marge…

Comment cette brillante idée vous est-elle venue ?

Benoît : En fait il y a eu deux phases, la première idée vient de ma plaque de cuisson à Montréal (rires). Un matin de 2015, je pars en oubliant d'éteindre ces fameuses plaques. Résultat, lorsque mon coloc rentre, un appartement enfumé à deux doigts de l'incendie. À partir de là, j'étais convaincu que la technologie sur laquelle je faisais mes recherches pouvait être améliorée et pouvant permettre d’éviter ce problème et protéger les foyers des gens.

Raphaël : On s'est très vite rendu compte que ce type de technologie pouvait intéresser les assureurs. Nous avons donc commencé par leurs vendre. Nous avons travaillé plus de 12 mois avec les plus gros assureurs européens et cela s’est révélé lourd, long et fastidieux. Une conclusion s'est imposée à nous, si nous voulions vraiment protéger les foyers, il fallait monter notre propre assurance. Tout comme N26 a bousculé les banques traditionnelles, on a décidé d'aller bousculer les assureurs ! Pour autant, nous n'avons pas cherché à reproduire en ligne ce qui se faisait traditionnellement. Pour vraiment protéger les foyers, le plus évident était d'être présent en amont en faisant de la prévention avec nos capteurs et en aval avec une assurance simple et transparente en cas de pépin.

Quelles ont été vos sources d’inspiration ?

Raphaël : Principalement des start-ups qui réinventent des grosses industries très réglementées , avec des expériences clients archaïques comme la banque et l'immobilier. Parmi ces start-ups je pense à Oscar et Opendoor aux US ou N26 en Europe.

Plus qu’une société d’assurance, Luko est aussi une société de protection, pouvez-vous nous en dire plus ?

Benoît : Rembourser les pépins c'est bien, les éviter c'est mieux ! En intégrant à notre offre d'assurance nos technologies de protection , on cherche à prévenir les moments d'inattention ou autres soucis de canalisation. Terminer les départs sans avoir fermé sa porte ou les fuites d'eau au départ d'un endroit insoupçonné.

Raphaël : On pense que nos utilisateurs ont des choses beaucoup plus excitantes à faire que de s'occuper de leur contrat d'assurance ou de gérer des dégâts des eaux pendant des mois. Alors on se charge de tout cela pour eux.

Quelles sont les prochaines étapes pour Luko?

Benoît : Côté technique, le calendrier va être rythmé par la sortie progressive de nos technologies de protection . La nouvelle version du Luko Elec sortira d'ici un mois tandis que le Luko Door est prévu pour cet été et le Luko Water sortira en 2020.

Raphaël : Côté business, il va être rythmé par la sortie d'une nouvelle assurance pour les maisons ou encore d'une offre pour les étudiants. Mais la prochaine grosse étape va être le développement à l'échelle européenne !

Comment est l’ambiance chez Luko? Recrutez-vous ?

Benoît : On est ambitieux chez Luko mais ce qui nous tient à coeur c'est de garder une culture d'entreprise bienveillante. L'entraide et l'apprentissage sont omniprésents. Par exemple, chaque semaine les différents membres de Luko sont incités à prendre part à un workshop organisé par un des développeurs afin de démystifier une notion technique et pour se former à de nouvelles technologies.

Raphaël : CDI, CDD, stage, au vu de notre croissance nous sommes ouvert à tout type de profils. On cherche avant tout des talents passionnés, partageant notre ambition d'avoir un impact et prêt à s'engager à 100% avec l'équipe ! Toutes les annonces sont disponibles ici.

Quel(s) conseil(s) donneriez-vous aux jeunes qui voudraient se lancer dans un projet entrepreneurial pour les aider ?

Raphaël : Si vous souhaitez entreprendre dans la tech, ayez conscience que la maturité des équipes et des projets rend le niveau de compétition très élevé ! Avoir une première expérience dans une belle start-up tech pour apprendre auprès des meilleurs n'est pas forcément une mauvaise idée ;)

Vous pouvez suivre les aventures de Luko sur les réseaux sociaux, Instagram , Facebook et Twitter !

rédigé par :

Maryam Orion

le 30 juillet 2019

Articles recommandés

image

29 juil., Maryam Orion

29 juil. 2020,

Maryam Orion

Interview avec le Fondateur d'Avril : LA marque de cosmétiques bio qui cartonne !

Nous avons interrogé Alexis, le fondateur de la fabuleuse marque de cosmétique bio et accessible tous : AVRIL. Découvrez son parcours, ses expériences et surtout son entreprise !

image

15 juil., Maryam Orion

15 juil. 2020

Après avoir levé 15M€, ZEWAY et ses scooters électriques innovants débarquent à Paris !

Découvrez le parcours de Stéphanie, la co-fondartrice de la start-up ZEWAY, qui propose des scooters électriques personnels à batteries échangeables ! Voici son témoignage !

image

09 juil., Sophie Lebel

09 juil. 2020

Réussir sa première entreprise avec les bons outils digitaux

Bien élaborer son plan de communication digitale quand on est un jeune entrepreneur est une obligation. Avec les bons outils digitaux, votre présence en ligne en sera d'autant plus effective, ce qui participera à l'évolution de votre nouveau business.

Derniers articles