Un métier, deux passions : Léo est photographe freelance de sports extrêmes

Un métier, deux passions : Léo est photographe freelance de sports extrêmes
Les Talents de la ruche : Musique, Comédie, Sport, Écriture… Certains jeunes mènent une double vie entre études supérieures et vie artistique ou sportive. Découvrez Léo Ribet, 23 ans, qui a su lier ses deux passions pour en faire sa profession. Après avoir travaillé pour un magasin de cycle haut de gamme, il a tout lâché pour se lancer en tant que photographe dans le domaine des sports extrêmes et plus particulièrement du vélo. Léo vous dit tout sur son quotidien de photographe freelance ! Hello Léo, peux-tu nous décrire ton parcours en quelques lignes ?  Je m'appelle Léo, j'ai 23 ans , j'ai vécu a Marseille jusqu’à mes 21 ans, aujourd'hui cela fait 2 ans que j’habite la région grenobloise. Mon parcours scolaire est assez basique : sortant d'un bac ES, je me suis orienté vers un BTS NRC (Négociation relation client). Je n'ai jamais vraiment aimé les études mais, ayant des facilités, je me suis forcé à aller jusqu'au BTS. Mes passions ont toujours été la photographie et les sports extrêmes, plus précisément le vélo (en tout genre). Après mon BTS, j'ai passé presque 2 années à travailler pour une grande chaîne de magasin de cycle haut de gamme en tant que commercial,  cela m'a beaucoup appris et m'a permis de me faire des contacts importants dans le milieu du vélo. Je me suis préparé et un jour j'ai tout lâché pour me mettre à mon compte sur la région grenobloise. Léo Ribet, photographe, freelance, professionnel, talent, photographie, passion, jeune Peux-tu nous expliquer en quoi consiste ton métier de photographe que tu exerces en tant qu’autoentrepreneur ? En quoi cela consiste ? Je suis aujourd'hui photographe freelance, c'est à dire que je n'ai pas de local avec studio, mes contrats s'apparentent a des «missions» d'une certaine durée (prestation de service); couvrir un événement par exemple ou suivre tel ou tel sportif pour sortir des photos exploitables. Je suis également attaché au coté artistique (pur) du métier, j’essaye de faire quelques expositions chaque année. Cela me permet de vendre des clichés à tirage unique et de me faire connaître. As-tu toujours eu envie de te mettre à ton compte ? Pourquoi ? Je crois que oui, je préfère ne pas savoir de quoi sera fait l'avenir et me surpasser pour le rendre intéressant. Cela ne veut pas dire que je ne le prépare pas, au contraire. J'aime l'idée de ne dépendre de personne. Depuis quand pratiques-tu la photographie ? D'où te vient cette passion ? (influences) J'ai eu mon premier véritable appareil à 15 ans, mais je m'y suis toujours intéressé. Tout s'est accéléré lorsque j'ai commencé le VTT, j'ai commencé a relier mes deux passions. Léo Ribet, photographe, freelance, professionnel, talent, photographie, passion, jeune Tu pratiques beaucoup la photo dans le domaine du Ride, pourquoi avoir fait ce choix ? J'aime tout ce qui se rapporte à la photo ! J'aimerai pouvoir travailler dans tous les domaines mais il est vrai que les sports extrêmes, et plus particulièrement le vélo, sont une vraie religion pour moi. C'est donc tout naturellement que je me suis tourné vers la photo sportive afin de pouvoir faire un lien entre mes deux passions. Le « Ride », comme tu le dis, c'est plus qu'un domaine. Pour beaucoup, c'est une façon de vivre, une manière d'envisager ce qui nous entoure. Pour certains, c'est la seule chose qui vaille la peine de vivre, mais encore faut-il pouvoir en vivre. Moi, c'est ce que j’essaye de faire à ma façon. Comment as-tu fait pour travailler avec des grandes marques ("boissons toniques" ou marques de vélo) ? À vrai dire, tout est une question de rencontres et de travail bien sûr. Un jour on te propose de venir shooter à tel endroit et, de fil en aiguille, les choses se font d'elles-mêmes (à condition que ton travail plaise !). Léo Ribet, photographe, freelance, professionnel, talent, photographie, passion, jeune Comment t'es-tu fait connaître ?  Pour avoir du boulot, il faut un minimum de reconnaissance, mais ce n'est pas une fin en soi ! Il faut également travailler avec les bonnes personnes et savoir s'entourer (récemment pour moi ce sont principalement des pilotes reconnus qui m'ont fait évoluer : Léo NOBILE, Clement MORENO, Julien DUPOND...), tout est question de relationnel ! Il faut aussi rester soi-même et prendre du plaisir à faire son job. Il est important d'avoir son propre style et ses propres influences, mais aussi de la motivation pour se lancer. Personnellement, c'est un ami photographe (Thomas di Giovanni) qui m'a inspiré : en voyant sa façon de travailler je me suis dit « Pourquoi pas moi ? J'en suis capable !», mais cela demande une implication importante et du temps. Arrives-tu à vivre de la photographie ou as-tu un job à côté qui te permet d’arrondir tes fins de mois ? J'ai vécu de la photographie et uniquement de la photographie pendant un an. J'ai ensuite décidé de me diversifier : aujourd'hui je fais également de la communication pour certaines marques/personnes, notamment du community management. Je suis également très impliqué dans le développement d'une marque de vélo. Léo Ribet, photographe, freelance, professionnel, talent, photographie, passion, jeune Quels sont tes projets pour le futur ?  L'avenir de la photographie est très flou, les technologies évoluent tellement vite, j'aimerais continuer a shooter aussi longtemps que possible ! J'ai de grands projets avec une marque de vélo (TMS), j’espère qu'ils se réaliseront. Qu'est-ce que tu dirais aux jeunes lecteurs de La Ruche qui ont la même passion que toi pour les aider à se lancer ?  De se poser les bonnes questions : quelle vie veulent-ils mener et pourquoi ? Si vous êtes sûr de vous, lancez vous, sinon vous le regretterez. Si vous réussissez, la satisfaction sera incroyable ! Et si vous échouez, vous n'aurez aucun regret et vous en sortirez grandi avec des tas d’expériences sûrement plus folles les unes que les autres ! Autre chose, ne faites pas ce métier pour l'argent. Non pas qu'il ne rapporte rien, mais plutôt parce que ce n'est pas ce qui doit motiver un photographe, peut importe son domaine de prédilection. Léo Ribet, photographe, freelance, professionnel, talent, photographie, passion, jeune Merci Léo de nous avoir partagé ta passion et ton quotidien de photographe freelance ! N'hésitez pas à aller faire un tour sur sa page Facebook pour lâcher un "like" et admirer son travail !