L'entrepreneuriat féminin vu par 10 jeunes entrepreneures

En ce 8 mars, journée de la femme, nous avons envie de vous faire partager le ressenti de jeunes femmes entrepreneures. Nous leur avons demandé de répondre à une question :

Par quel mot définiriez vous une femme entrepreneure ?

"Audacieuse" par Constance Jeanperrin et Clémence de La Serre fondatrices d'Osons le Design, société de conseil et d'accompagnement de projets design pour les entreprises Audacieuse, car entreprendre c'est vivre le grand frisson tous les jours, c'est passionnant. Certes, nous ne savons pas de quoi demain sera fait mais le jeu en vaut la chandelle. Donc si votre idée est pertinente et qu'elle est validée par le marché, il faut oser se lancer et prendre le risque. Et plus on entreprend jeune, moins le risque est élevé! Alors foncez! "Audacieuse" par Marguerite Guiet, fondatrice de Margoland, studio de création graphique et digital Je réponds cela parce qu'il existe encore, me semble t -il, des freins culturels forts. Toujours selon mon avis, une femme aura moins d'emblée l'idée de se lancer dans ce type d'aventure. Pour un homme, l'entrepreneuriat sonne presque comme une évidence, un accomplissement en soit, inscrit dans la "mémoire collective masculine". J'ai cependant bon espoir qu'un jour le mot "parité" prenne vraiment tout son sens ;-) "Battante" par Jeanne Coëffé, Fondatrice de Mondéfilé.com, site e-commerce spécialisé dans les jeunes créateurs de mode Monter son projet de zéro et construire une aventure aux objectifs ambitieux est un long chemin semé de grandes joies mais aussi de multiples embûches. Pour être une femme entrepreneure, il faut vouloir sans cesse aller de l'avant, ne pas se laisser intimider par ce qui peut apparaître comme des montagnes infranchissables, avoir une vision, avoir confiance en soi, son projet et son équipe, tout en sachant bien entendu écouter les conseils que des personnes plus expérimentées peuvent apporter tout au long du chemin. "Direction" par Caroline Nilles, co-fondatrice de Gastronomiz, box culinaire en abonnement J'aurais pu dire plein de mots mais l'entrepreneuriat, au féminin ou pas d'ailleurs, permet de choisir les directions dans lesquelles aller, malgré toutes les directions que l'on peut nous proposer et nous ouvrir aussi vers d'autres métiers, d'autres directions pour être bien claire ;) "Energie", "Courage", "Optimisme" et "Inconscience" par Maya Eder, co-fondatrice de Medicapp Connect, éditeur des applications mobiles connectées destinées aux professionnels de santé. Je pense qu'il est difficile de choisir juste un mot. Mais tant pour un homme entrepreneur que pour une femme entrepreneure, il faut avoir beaucoup d'énergie, de courage, d'optimisme et comme on nous dit souvent, il faut être un brin inconscient. "Libre" par Hélène Mérillon, co-fondatrice de Youboox, plateforme communautaire de lecture numérique Etre entrepreneur c'est gérer son temps, choisir ses projets, s'investir et en assumer les conséquences. "Modèle" par Claire Cano, co-fondatrice de LuckyLoc.com, location de voitures et utilitaires à 1 euro. Une femme entrepreneure, pour ma génération, n'est pas si différent d'une homme entrepreneur. Le travail est le même : convaincre des clients, gérer la croissance, développer son produit...Avantages parfois, inconvénients d'autres fois, être une femme et entreprendre est différent mais pas plus compliqué. Il faut désacraliser le statut de femme, nous sommes davantage jugés à notre époque sur nos compétences, notre motivation, notre envie de faire bouger les lignes plutôt que sur notre sexe. Tant mieux. Cependant, être une femme entrepreneur est plus rare, c'est pourquoi elles ont valeur de "role model". Nous militions donc tous les jours, et particulièrement ce 8 mars, pour qu'il y en ai plus et que l'entrepreneuriat, comme d'autres domaines d'activité, soit à parité homme/femme. Le goût du risque, des responsabilités, et du défi n'est pas uniquement masculin, notamment parce qu'il ouvre les portes pour beaucoup de l'épanouissement personnel. J'ai donc envie de dire à toutes les femmes pour le 8 mars " n'ayez pas peur de l'entrepreneuriat, cela vous ouvrira les voies d'un épanouissement sans précédent". Mais je reste persuadée que c'est en rencontrant ces "role model" que l'on passe à l'acte, car nous avons toutes et tous besoin de s'identifier. Les réseaux de femmes entrepreneures comme Pionnières sont clés dans cette approche. "Pionnière", par Sarah Allart, Co-fondatrice de Tribway, réseau social de shopping en ligne Pour moi, une femme entrepreneure est une femme qui, par passion et envie de réaliser de grandes choses, décide de s'aventurer dans une voie nouvelle et de surmonter les freins psychologiques propres à la nature féminine (besoin de sécurité, aversion au risque, peur de ne pas être à la hauteur, de ne pas réussir à concilier vie personnelle et vie professionnelle, etc.) Pour ma part, j'avais envie d'entreprendre depuis longtemps, mais il m'a fallu une idée dans laquelle je croyais vraiment, une équipe solide et une bonne dose de courage (ou un brin de folie !) pour me décider à me lancer pour de bon ! Et je n'avais quasiment aucun modèle de femme entrepreneure dans mon entourage, donc là aussi, je me sens vraiment pionnière ! "Pragmatique", par Séverine Smadja, fondatrice de Cyber-Elles, association professionnelle d’e-entrepreneuses et dirigeantes En ce qui concerne les femmes qui entreprennent, le mot qui me vient à l'esprit est "pragmatique". Que ce soit par rapport à leur approche du marché, de leur gestion des équipes , des actionnaires ou des clients, je les trouve très proches des réalités et ayant des idées concrètes et un sens pratique aiguisés. "Volontaire", par Lorraine Beaulieu, co-Fondatrice de Piwink, service de centralisation de données Ce mot est pour moi celui qui s'applique le mieux car nous sommes tous les jours confrontées à des difficultés et des doutes et sans cette volonté profonde d'entreprendre et de réussir, il n'est pas possible de continuer.   Un grand merci à Constance, Clémence, Marguerite, Jeanne, Hélène, Maya, Sarah, Séverine, Lorraine et Claire d'avoir si gentiment accepté de participer à ce billet.
Et vous, par quel mot définiriez-vous une entrepreneure ?