Le service civique, un tremplin vers l'emploi ?

Le service civique, un tremplin vers l'emploi ?

Depuis quelque temps, le service civique est devenu une entité professionnelle à part entière dans la société française. Initialement ouvert aux 16-25 ans, il a été élargi aux jeunes en situation de handicap jusqu’à leurs 30 ans. Accessible sans aucun diplôme en France comme à l’étranger, il fait un carton. Et vous savez pourquoi ? Parce que c’est un véritable tremplin vers l’emploi. Explications. 

Le service civique : un regain de confiance assuré 

Véritable engagement volontaire au service de l’intérêt général d’une société, le service civique a la côte auprès des jeunes. Les seuls prérequis ? Le savoir-être et une belle motivation.

Le service civique, c’est du win-win. Pour l’entreprise ou l'association qui accueille, mais aussi pour le volontaire. C’est une situation d’entraide, tout simplement. Indemnisé à hauteur de 580 euros par mois, il permet au volontaire d’avoir un premier pas dans le monde professionnel ou associatif. L’entreprise ou l’association, de son côté, se voit offrir un petit coup de pouce à bas coût puisque c’est l’État qui verse la majorité dû au volontaire.

Mais surtout, et c’est sûrement le plus important, lorsque l’on réalise un service civique, on aide les autres. Et ça, c’est génial. Même l’égo et la confiance en soi sont reboostés. Que demander de mieux ?

Le service civique : "le pouvoir d’être utile"

Culture et loisirs, développement international et action humanitaire, environnement, intervention d’urgence en cas de crise, mémoire et citoyenneté, santé, éducation pour tous, sport, solidarité… Près de neuf domaines d’intervention sont proposés aux volontaires.

En revanche, le service civique ne rime pas vraiment avec poursuite d’études et il se suffit à lui-même, c’est-à-dire qu’on ne peut pas le coupler avec un travail à temps partiel. Il s’effectue généralement pour une durée de 6 à 12 mois en France pour une mission de 24 heures par semaine en général, et peut aussi s’élargir à d’autres territoires. Il faut donc savoir dans quoi on s’embarque avant de débuter un service civique. Mais on en ressort toujours grandit, ça, c’est garanti.

Le service civique : des avantages indéniables 

Et le plus beau avec tout ça, c’est qu’être volontaire pour un service civique donne aussi accès à tout un tas d’avantages. La Carte de volontaire, par exemple, et ses réductions semblables à celles de la carte étudiante (banque, vacances, téléphonie, mutuelle santé, transports, etc), le ticket restaurant, mais aussi la prise en compte de 50% des transports en commun sont des avantages considérables… Mais faire le choix d’un service civique c’est aussi opter pour des horaires légers qui laissent le temps aux loisirs et les choses de la vie qui font du bien. C’est travailler dans la bonne humeur au sein d’un environnement cool avec une équipe au top qui, comme vous, veut faire le bien autour d’elle.

Alors que l’on veuille avoir un petit coup de pouce en termes de revenus, que l’on souhaite se rendre utile à la société et à l’intérêt général, combler un trou dans son parcours ou simplement acquérir de l’expérience, le service civique reste un choix sûr.