Startup Weekend Saint-Etienne : du ukulélé...à Yukubook !

Startup Weekend Saint-Etienne : du ukulélé...à Yukubook !
* (de gauche à droite) : Ève Géraud, Clément Mercé, Mathieu Naon, Margaux Raab et Claire Franqueville. Comme promis, voici la première Yuku-anecdote : la Startup Week-end Saint-Étienne. La Startup Week-end est un événement organisé un peu partout dans le monde. Il donne l’occasion à des personnes avec la fibre entrepreneuriale de se lancer dans la création d’une entreprise en 54h. Les participants présentent leur idée le vendredi soir, puis les inscrits à la Startup Week-end votent pour choisir la dizaine de projets autour desquels le week-end tournera. Une fois ces projets déterminés, les équipes se forment et c’est là que les choses sérieuses commencent. La YukuTeam étant sur Grenoble, nous avons opté pour un départ en voiture à 16h. De cette façon, nous pensions arriver à 18h (heure à laquelle les projets étaient présentés). C’était sans compter les bouchons et les feux rouges intempestifs de Saint-Étienne. Le point positif de la lenteur du trafic est la trouvaille du nom de notre idée. Après 2h de voiture, on devient rapidement et étrangement créatif. Nous réfléchissions sur des noms proches du domaine du livre. Désespérés de ne pas trouver une dénomination convenable, nous avons décidé de changer de sujet et de penser à autre chose. Qui aurait cru que cette autre chose allait nommer notre projet. Pour consolider les liens de notre équipe, nous voulions monter un groupe de musique. L’un de nous a interpellé Eve et lui a demandé quand est ce qu’elle jouerait du ukulélé.  Ukulélé ? Yuku ?? Mais c’est super ! Tout le monde a approuvé et voilà, YukuBook était née. Et puis le ukulélé n’est-il pas une petite guitare que l’on peut emporter partout avec soi sans être encombré ? YukuBook a le même objectif : faciliter le transport du livre. Finalement, nous arrivons à bon port avec 1h de retard. La peur de ne pas pouvoir présenter notre projet nous prenait le ventre. Ni une ni deux, Clément nous a confié la voiture pour la garer et il est parti comme une flèche à la salle de la Startup Week-end. Heureusement pour nous, la présentation des idées venait tout juste de débuter. Nous avons donc pu présenter YukuBook. Ouf ! Il ne nous restait plus qu’à récolter des votes pour nous permettre de travailler sur YukuBook. Les participants ont décidé de nous laisser une chance et c’est ainsi que le week-end a pu commencer.

* (de gauche à droite): Jonathan Verger, Thibautl Friedrich, Clément Mercé, Eve Géraud, Rémi François et Margaux Raab. Claire, designer, s’est jointe à notre équipe. Pour éviter qu’elle ne se sente exclue, nous avons pris le temps de faire un tour de table et de se présenter. Une fois cette étape réalisée, nous nous sommes concentrés sur le projet. L’ambiance au sein de notre équipe était bon enfant. Nous jonglions entre travail et plaisanteries. Nous avions également anticipé le risque de fatigue avec un kit de survie : café, thé, redbull et bonbons. Dimanche, dernier jour de la Startup. Il fallait terminer la maquette du site et préparer l’oral. Le stress se faisait ressentir. Malgré quelques désaccords, nous avons réussi à remettre à temps notre présentation. Le soir, nous avons présenté YukuBook. Clément fut notre orateur. Et chose amusante, durant notre présentation, un tweet a été lancé : Steve Jobs on stage. Autant vous dire que nous étions fiers. Finalement, la remise de prix a eu lieu. Notre projet ne rentrait malheureusement pas dans le thème de la Startup week-end qui était les objets connectés. Toutefois, le jury a tenu à récompenser notre idée et nos efforts. La Startup week-end nous a offert 6 mois d’accompagnement. La conclusion de cet épisode : On s’est beaucoup amusé et d’ailleurs, nous avons renouvelé l’expérience à la Startup Week-end Grenoble. Ce dernier nous a permis de détruire le business model que nous avions mis en place et de le reconstruire. Notre travail a porté ses fruits puisque nous avons de nouveau remporté un prix coup de cœur au Startup Week-end Grenoble. Si vous aimez le monde de l’entrepreneuriat, je vous encourage vivement à y participer. Vous serez gagnants sur le plan personnel et professionnel.