Kodicar, d'un projet étudiant à la consécration au Startup Weekend Grenoble

Kodicar, d'un projet étudiant à la consécration au Startup Weekend Grenoble
Quand Pick me up devient Kodicar... Vendredi 16 novembre 2012, une date à retenir. Ce vendredi n’est pas un jour ordinaire et va chambouler la vie estudiantine bien rangée de quatre amateurs, néanmoins doté d’un sacré professionnalisme. Ils le savaient pourtant, leur week-end n’allait pas être de tout repos, étant candidats à la Startup Week-end Grenoble. Mais ils étaient loin de s’imaginer ce qui les attendait... Mais commençons par le commencement. Vendredi midi, tout d’abord, après que Yasemin et Laura se soient creuser les méninges entre deux bouchées de sandwich à la cafet’, THE idée leur est soudainement apparue. Elles allaient créer du covoiturage spontané, « just in time ». Nom de projet : Pick me up. Un projet censé au possible puisque force est de constater que bien trop de voitures ne circulent qu’avec un seul passager. Vendredi soir, l’heure du show peut commencer. Yasemin et Laura n’ont qu’une minute pour expliquer au talentueux, mais néanmoins angoissant public, que Pick me up sera une application pour smartphone qui se chargera de mettre en relation conducteurs et piétons, en temps réel s’il vous plait ! Une fois cette rude tâche accomplie, il a fallu convaincre les participants de se joindre au projet. Là encore, ce ne fut pas une mince affaire, la concurrence étant ardue. Mais c’est avec brio que ces deux étudiantes ont convaincu le public, puisqu’à 22 heures, l’annonce des résultats proclamait que Pick me up continuera l’aventure de la Startup Week-end Grenoble. Deux membres s’ajoutent à cette équipe de choc : Maxime et William. Ceux-là sont les bienvenus car quatre membres ne seront pas de trop pour supporter ce projet ô combien novateur et talentueux. Samedi matin, le compte à rebours commence. Autour de croissants et de pains au chocolat gracieusement mis à disposition par l’organisation, un véritable brainstorming se met en place : tableau blanc parsemé de post-it à gogo et d’idées à foison, voilà la clé de la réussite. Grand nombre de problèmes liés à l’industrie du transport sont identifiés après cette matinée de travail. Mais c’est sans compter sur l’aide précieuse du coach Philippe Ruffin, grâce auquel, après une heure trente de débriefing, l’équipe a su répondre à moult questions existentielles, dont une fondamentale : quelle est la proposition de valeur de Pick me up ? La journée est loin d’être terminée, car c’est à 22 heures, après plusieurs plans stratégiques mis en place puis finalement abandonnés, puis remaniés, mélangés et récréés, que les membres de l’équipe rejoignent leurs domiciles. Si la nuit porte conseil, optimisme et énergie portent solutions ! En effet, dimanche est une journée phare pour Pick me up, puisque le plan d’affaire se structure et la proposition de valeur se clarifie. C’est aussi le temps de préparer une présentation visuelle du projet et de rédiger un pitch. Mais rien n’effraie plus les candidats de Pick me up : la concrétisation du projet est là. Après plusieurs heures d’attente et de stress, l’équipe de Pick me up monte en voiture, sans jeu de mot, et se lance. Cinq minutes de pitch pour présenter le besoin, le marché, la solution, la stratégie et surtout, convaincre le jury, toujours aussi redoutable et redouté ! Alors, en bref, qu’est-ce que Pick me up après 54 heures de travail acharné et de bonne humeur ? C’est une application mobile qui met en relation conducteurs et piétons, en temps réel, qui, non seulement vont dans la même direction, mais qui partagent également des intérêts communs. La délibération est enfin annoncée et Pick me up remporte le premier Prix pour la qualité de son business plan, ainsi que pour la présentation et la complémentarité de son équipe. Qu’ont-ils gagné ? L’immense opportunité de participer au Global Startup Battle . L’équipe est alors propulsée au plan international. Les voilà de nouveau dans une course folle contre la montre. Ils n’ont que 24 heures pour réaliser une vidéo qui expliquera leur projet. Règles du jeu : la vidéo qui remportera le plus de votes en une semaine remportera ce challenge mondial. La vidéo de Pick me up, devenue pour l’occasion Kodicar, fin prête, chacun et chacune ont pu cliquer et voter pour ce fabuleux projet, mis en ligne sur tous les réseaux sociaux, les réseaux d'entrepreneuriat et d’écoles, ainsi que dans certaines entreprises nationales. C’est avec fierté que l’équipe de Kodicar a constaté que tous, famille, amis, collègues et connaissances se sont mobilisés pour soutenir leur projet pendant une semaine. Grâce à leurs participations actives, Kodicar a obtenu 900 votes, et fut classée dans le top 40 des projets mondiaux. Le challenge de la Global Startup Battle ne fut hélas pas remporté, mais il en faut plus pour arrêter une telle équipe. L’aventure a continué pour eux, travaillant activement pour que Kodicar et sa communauté prenne vie. Des rencontres cruciales, de la détermination, du travail et un esprit d’équipe, voilà les ingrédients qui ont permis à Kodicar de se qualifier pour la Global Startup Battle et qui lui permettront, incontestablement, de s’implanter sur le marché d’ici peu.   *Nous souhaitons à remercier dans un premier temps, les organisateurs du Startup Weekend Grenoble qui ont rendu ce week-end possible et inoubliable. Nous remercions également  les membres du jury qui ont cru en notre projet et qui nous ont permis de continuer cette aventure. Nous tenons à remercier tout particulièrement les mentors qui nous ont challengé, accompagné et aidé pendant ce week-end et qui sont encore très présents pour nous encourager.