Emploi

Trouvez facilement votre premier job

Découvrir

L'actualité professionnelle des 18-30 ans

Découvrir
Finance

Découvrez les aides financières auxquelles vous êtes éligible

Découvrir
Santé

La mutuelle qui prend soin de la santé des jeunes

Découvrir
Mobilité

Révisez le code de la route à partir de 9,90€

Découvrir
Journée mondiale du bénévolat : comment s'investir et pourquoi s'engager ? - La Ruche par Wizbii Comment agir pour s’investir dans le bénévolat ? Quelles sont les structures qui peuvent vous aider ? Mais aussi quelles sont les motivations de cet engagement ?
Bannière d'un article
#Vie-professionnelle

Journée mondiale du bénévolat : comment s'investir et pourquoi s'engager ?

Ce jeudi 5 décembre se déroule la journée mondiale du bénévolat, mettant en avant l’engagement de volontaires au service des associations ou ONG.

Certaines entreprises œuvrent également pour un monde meilleur dans divers domaines comme le sport, la culture, l’humanitaire (Volvic soutient l’Unicef), la santé, la défense de l’environnement (Fnac-Darty pour une consommation plus responsable)…

De nombreuses associations ont besoin de bénévoles qui peuvent apporter de l’aide et des compétences diverses. Le message de la journée mondiale du bénévolat est le suivant : merci à ceux qui s'engagent, et pour ceux qui seraient tentés, lancez-vous !

Mais comment s’investir dans le bénévolat ? Quelles sont les structures qui peuvent vous aider ? Quelles peuvent être les motivations de cet engagement ?

Crédit : Pro bono Lab

Comment s’engager ? Quel format ?

  • En entreprise, le mécénat de compétences

Le mécénat de compétences consiste pour une organisation à mettre à disposition du temps de travail à ses collaborateurs pour réaliser des actions d’intérêt général mobilisant ou non leurs compétences. Dans certains cas, ces mobilisations peuvent entraîner des avantages fiscaux.

  • Sur son temps libre, le bénévolat et le bénévolat de compétences

Le bénévolat est une activité non rémunérée, réalisée de son plein gré au profit, en général, d’une structure d’intérêt général (association, ONG, syndicat, structure publique…) ou d’individus dans le besoin.

Le bénévolat de compétences consiste à mettre gratuitement, sur son temps personnel, ses compétences et/ou savoir-faire à disposition d'une organisation à finalité́ sociale.

L’entreprise peut également favoriser le bénévolat et/ou le bénévolat de compétences en incitant ses collaborateurs à s’engager, en proposant des missions, mais cela ne se fait pas sur le temps de travail du collaborateur. L’entreprise joue alors le rôle de facilitatrice mais ne s’engage ni financièrement ni matériellement dans la cause. Cependant les collaborateurs peuvent s’engager et se motiver entre eux, avec ce même désir d’être utile et servir aux autres.

Des structures facilitatrices

De nombreux organismes accompagnent les associations qui ont des besoins, les volontaires qui veulent s’engager, ou encore les entreprises qui souhaitent proposer à leurs collaborateurs de s’engager, comme Pro Bono Lab qui propose une offre d’accompagnement globale. Mais d’autres structures telles que France Bénévolat , Passerelles et compétences jouent le rôle de facilitatrice !

Pro Bono Lab est une association spécialiste de l’engagement par le partage de compétences, du pro bono , qui regroupe le bénévolat et mécénat de compétences. Son ambition ? Que chacune des causes sociétales aient accès aux compétences dont elles ont besoin pour se réaliser et générer le plus vaste impact social.

Pour cela, Pro Bono Lab va chercher les compétences dans la société civile mais aussi dans les entreprises. Elle les accompagne notamment dans la construction de parcours d’engagement des collaborateurs adaptés à leurs problématiques et impactant.

Son format phare est le « Marathon Probono » . L’idée est de regrouper, sur une journée, une équipe d’une dizaine de volontaires qualifiés, pour accompagner un projet associatif inspirant sur un de leurs besoins les plus urgents. Ce format s’appuie fortement sur des méthodes d’intelligence collective.

Comment en témoigne Dounia, 28 ans, qui a participé à plusieurs Marathons : « les missions pro bono m’ont permis de rencontrer de nouvelles personnes, de me retrouver en groupe, de co-construire des solutions. J’ai aussi pu découvrir l’écoute participative ou encore le design thinking. »

* « Pro bono publico » signifie « pour le bien public ». Le pro bono désigne l'engagement volontaire de personnes qui mettent leurs compétences (acquises lors d’engagements ou de formations professionnels) à titre gratuit ou quasi- gratuit au service d'une personne physique ou morale qui n'a pas les moyens d'y accéder et/ou qui poursuit un but social.

Crédit : Pro bono Lab

Les effets positifs

Les effets positifs se comptent tout aussi bien pour l’association que le volontaire qui s’engage.

Pour les volontaires, c’est une vraie source d’enrichissement humain, comme en témoigne Dounia, "C’est vraiment du donnant-donnant : cela répond à la demande des structures que j’aide, et je me sens plus utile ", cela offre des expériences différentes permettant de prendre du recul par rapport aux objectifs professionnels. Comme le souligne Dounia : " Tout le monde ne peut pas trouver le job de ses rêves notamment en termes d’engagement et de valeurs, et le partage de compétences via le bénévolat de compétences ou le mécénat de compétences peut justement répondre à cette quête de sens."

Indirectement, cela permet également d’ améliorer l’image d’une entreprise et d’accroître la politique RSE de la société afin de partager son ouverture et la cohésion sociale de l’équipe.

Et surtout pour les associations qui bénéficient de l’aide des volontaires afin de mettre en place de magnifiques projets, partager des expériences, venir en aide aux personnes qui en ont besoin, finalement c’est ça le plus important !

En bref le bénévolat est un excellent engagement qui n’a que des points positifs, alors n’attendez plus, lancez-vous dans l’aventure !

rédigé par :

Maryam Orion

le 05 décembre 2019

Articles recommandés

image

01 juil., Maryam Orion

01 juil. 2020,

Maryam Orion

[Qilibri] De 5 à 35 salariés : découvrez cette start-up spécialisée sur le rééquilibrage alimentaire !

Nous avons interrogé Bastien, le co-fondateur de Qilibri, une start-up spécialisée dans le rééquilibrage alimentaire sur-mesure. De 5 à 35 salariés, découvrez leur aventure.

image

19 juin, Maryam Orion

19 juin 2020

Interview de Mélanie : cheffe d’entreprise et maman qui a fondé Colibree, plateforme de rencontre intergénérationnelle !

Nous avons interrogé Mélanie, cheffe d’entreprise et maman, qui a fondé Colibree : une plateforme de rencontre intergénérationnelle pour trouver un logement ! Voici son interview.

image

26 mai 2020

Le statut d'auto-entrepreneur : l'idéal pour se lancer dans le business ?

Le statut auto-entrepreneur est-il vraiment idéal pour faire ses premiers pas dans les affaires ? Pourquoi le choisir et quelles sont ses limites ? Les réponses dans ce petit guide.

Derniers articles