Témoignage d'une jeune diplômé designer

Témoignage d'une jeune diplômé designer
marie

Mon Parcours

J’ai un parcours scolaire dédié aux arts appliqués depuis la 2nd (BAC, BTS, Licence, DSAA et Master 2), que j’ai effectué à Roubaix, Nîmes, Marseille, Evry et Grenoble.
J’ai décidé de m’orienter dès la Seconde car les filières généralistes ne m’intéressaient pas, et cela faisait déjà un moment que je baignais dans les arts plastiques (ateliers vacances au Musée, cours hebdomadaires aux Beaux-Arts…).
La dernière étape de ce parcours a été un stage de 6 mois chez Orange Labs. J’ai pu faire ce que j’aimais le plus dans le design : travailler avec des ingénieurs informaticiens et réfléchir à ce que l’on pourrait utiliser/faire dans un futur plus ou moins proche. Je m’intéresse plus particulièrement aux technologies du numériques, à tous ce qui est interactif, connecté, « intelligent » … Je fais pas mal de veille dans ce domaine que je met sur mon blog.
Malheureusement il n’y a pas eu d’offre de poste après le stage, j’ai donc commencé à travailler en freelance en Octobre tout en répondant aux annonces qui pouvaient m’intéresser.
Vers le mois de Janvier, voyant qu’aucune offre d’emploi ne correspondaient à mon profil de designer un peu particulier, j’ai décidé de continuer la freelance (principalement du design de site internet et de l’identité graphique), tout en cherchant un job à mi-temps pour avoir un revenu régulier.
Et depuis mi-Février je suis donc technicienne au service après-vente d’un magasin d’informatique 25h/semaine, et designer freelance le reste du temps. Je m’investis aussi dans une association : Museomix, qui organise une fois par an dans quelques musées, un week-end entier où designer, développeurs et créatifs en tout genre viennent bidouiller les oeuvres pour les rendre interactives.
Pour l’instant je me vois continuer la freelance + job, parce que c’est un CDI et que ça me plaît, mais toujours à temps partiel pour pouvoir continuer à faire du design, et à engranger de l’expérience dans ce domaine. J’ai fais ce choix car les offres d’emplois dans le design sur Lyon ne correspondent pas à mon profil ou demandent trop d’expérience. Du coup, plutôt que de postuler « dans le vide » je préfère acquérir de l’expérience en freelance et constituer petit à petit mon réseau sur Lyon. Je travaille régulièrement avec une agence, je me dis que si un jour ils cherchent un designer intégré je serai en première ligne. Je pense vraiment que quand je décrocherai mon 1er poste de designer ce ne sera pas en répondant à une annonce, mais grâce au réseau et aux relations pro que j’aurai cultivés en tant qu’indépendante. Je ne pense pas du tout à faire une autre formation, j’adore mon métier de designer, j’essaye de m’améliorer à chaque projet et d’ajouter des compétences à mon CV (comme l’apprentissage des langages web HTML 5 et CSS 3 pour développer des sites internet, que j’effectue sur le site Open Class Room). Je n’ai pas commis d’erreur d’orientation, bien au contraire, j’étais prévenue que le design est un secteur compliqué pour trouver du travail, mais je ne ferai pas autre chose. C’est pour ça que je ne me plaint pas ^^ Ma situation me convient, un CDI + 3 jours par semaine pour travailler sur des projets qui me plaisent, à mon rythme (et avec des clients sympas !), sur mon blog et dans l’orga de Museomix. J’ai eu la chance de profiter dès la fin de mon stage du réseau de mon copain, qui est lui aussi designer et entrepreneur à Lyon, pour commencer à travailler en freelance. J’avoue que sans ça, c’est très dur de démarrer quand on ne connait personne. Le statut auto-entrepreneur n’est pas trop mal, mais les charges ont encore augmentées dernièrement... Du coup pour l’instant je ne recherche pas activement un poste de designer, je reçois encore des newsletters de site spécialisés mais rien d’intéressant… D’autant que mon job en service après vente me permet d’acquérir de l’expérience en relation clients, ce qui me servira toute ma vie je pense ! Ma mère a peut-être était un peu inquiète au début « Mais… tu vas quand même trouver un vrai boulot de designer un jour ? » , mais a vite été rassurée par le fait que je puisse payer mon loyer et mes charges sans galérer.