Emploi

Trouvez facilement votre premier job

Découvrir

L'actualité professionnelle des 18-30 ans

Découvrir
Finance

Découvrez les aides financières auxquelles vous êtes éligible

Découvrir
Santé

La mutuelle qui prend soin de la santé des jeunes

Découvrir
Logement

L'assurance habitation sans engagement dédiée aux jeunes

Découvrir
Jeune diplômé : comment réussir votre démarrage en freelance ? - La Ruche par Wizbii Dans cet article, vous découvrirez de précieux conseils pour vous lancer en freelance dès la sortie de l'école ! Marion Giroudin experte pour la plateforme de freelances Malt partage son expérience !
Bannière d'un article

Jeune diplômé : comment réussir votre démarrage en freelance ?

Depuis plusieurs années, j’organise chaque mois à Lyon un afterwork pour la plateforme de freelances Malt. Et chaque mois, j’accueille avec plaisir des étudiants, très attirés par le mode de vie des freelances.

Ils me posent presque tous la même question : est-ce que je peux vraiment être freelance en sortant de l’école ?

Moi, je n’aurais pas pu.

Je manquais de confiance en moi. J’avais fait une école de commerce, et j’en ressortais avec des connaissances théoriques, mais pas de compétences opérationnelles, donc je n’avais pas de skills commercialisables.

Aujourd’hui, je suis persuadée qu’un étudiant qui sort d’une école des métiers du web ou de la communication, est capable de construire une activité freelance qui marche !

Pourquoi ?

Déjà parce que dans le digital, qui regroupe la majorité des freelances, la jeunesse est un atout !

Mais aussi parce qu’aujourd’hui, les écoles sont de plus en plus tournées vers l’apprentissage de compétences, les formations sont plus pratiques que théoriques. En conséquence, en sortant de l’école, le jeune diplômé sait “faire” des choses, et ça lui permet d’être capable de vendre des services.

Voici quelques conseils pour réussir votre démarrage en freelance à la sortie de l’école :

Construisez la confiance

Avoir confiance en vous , et inspirer confiance à vos prospects et clients, va être l’un de vos plus grands challenges.

Si vous êtes encore étudiant : assurez-vous de valider votre diplôme.

Si des certifications professionnelles existent pour les compétences que vous allez proposer : passez-les.

En marketing digital par exemple, Google et Hubspot proposent de nombreuses certifications. Elles sont gratuites et permettent à vos interlocuteurs d’être certains de vos capacités techniques.

Faites en sorte d’avoir des résultats à montrer. Par exemple :

si vous êtes dans un métier créatif ou dans le développement : créez un portfolio qui montre vos réalisations

si vous êtes dans le marketing : rédigez des études de cas présentant des actions que vous avez menées, et les résultats qu’elles ont apporté

L’objectif ici est de prouver que vous avez déjà acquis de l’expérience.

Pour cela, n’hésitez pas à capitaliser sur ce que vous avez réalisé dans le cadre de vos stages, de vos projets étudiants, ou encore à proposer à des personnes de votre entourage de travailler gratuitement pour elles.

Constituez votre réseau

Vous vous en doutez : l’une des clés du succès d’un freelance, c’est son réseau !

C’est lui qui va vous permettre de trouver des clients, de recevoir des conseils, des recommandations.

Comment faire ?

Si vous étudiez dans l’enseignement supérieur, vous vivez très probablement dans une ville qui compte de nombreux événements liés à l’entrepreneuriat ou au freelancing. V ous pouvez donc allez suivre des conférences ou participer à des afterworks.

Si vous habitez au milieu d’une forêt, ou que vous êtes timide et que vous n’avez pas envie d’aller discuter avec des inconnus, vous pouvez aussi compter sur le web pour tisser votre réseau !

Les groupes Facebook peuvent être un fantastique moyen de créer du lien avec d’autres entrepreneurs, tout comme être actif sur LinkedIn et commenter régulièrement les posts que vous trouvez intéressants, et auxquels vous pouvez apporter un petit plus.

Adoptez une posture d’entrepreneur

Vous êtes jeune, vous devez “compenser ce handicap” en transmettant l’image d’un entrepreneur, plus que celle d’un étudiant.

Lorsque vous rencontrez vos prospects ou vos clients, choisissez un lieu approprié :

proposez de venir dans leurs locaux

donnez-leur rendez-vous dans un espace de coworking ou un café calme (dans ce cas, fixez plutôt les RDV le matin, car les cafés sont plus bruyants l’après-midi)

N’attendez pas pour créer votre statut de micro-entrepreneur. Cela vous permettra de faire facilement des devis et des factures.

Utilisez une adresse email professionnelle, et plus votre adresse nico75@yahoo.fr !

Faites signer à vos clients un contrat qui cadre votre mission. Si vous vous demandez quoi mettre dans ce contrat, vous pouvez vous aider de cet article, que j’ai rédigé sur mon blog.

Maîtrisez votre communication

Souvent, j’ai travaillé avec des entreprises qui avaient des stagiaires. Je me suis rendue compte qu’ils partageaient tous une grosse lacune : ils ne communiquaient pas bien. C’est normal, communiquer fait partie des “soft skills”, et ce n’est pas quelque chose que l’école peut vous apprendre.

Par exemple, je donne un jour un plan d’actions à un stagiaire. Quelques jours après, il revient vers moi en m’indiquant que tout a été traité. En vérifiant je m’aperçois que 30% des actions n’ont pas été effectuées. “Oui mais ça, j’y suis pas arrivé”.

Bien communiquer avec un prospect ou un client, ça signifie notamment :

- Répondre de façon relativement rapide aux messages que l’on reçoit

- Dire quand quelque chose n’est pas faisable, comme une tâche non réalisable techniquement, ou un délai impossible à tenir

- Envoyer un compte-rendu écrit à l’issue d’une conversation téléphonique , pour s’assurer que tout le monde est en phase

Travaillez votre personal branding

Les commerciaux aiment beaucoup se prendre des portes, appeler des inconnus pour essayer de leur présenter des services qui ne les intéressent pas. Je parie que ce n’est pas votre cas ! Vous préférez peut-être faire en sorte que les prospects viennent à vous, et c’est possible.

L’un des meilleurs moyens pour cela, est de mener une stratégie de personal branding.

L’objectif ?

Que les gens vous connaissent pour vos compétences et votre personnalité, et aient envie de travailler avec vous.

Pour cela, il vous faut leur apporter de la valeur. Vous allez pouvoir le faire de différentes façons, comme :

- produire votre propre contenu : articles de blog, vidéos YouTube, podcasts, infographies, etc

- avoir une présence soutenue sur un réseau social

- partager votre veille

- animer des ateliers ou des conférences

Anticipez votre démarrage

Avant de quitter l’école, vous pouvez déjà commencer à travailler votre réseau, effectuer quelques missions.

Cela vous permettra :

- d’une part, de valider le fait que oui, être freelance, avoir vos propres clients, devoir vous discipliner seul, c’est quelque chose qui vous convient

- d’autre part, de mettre un peu d’argent de côté pour être capable de subvenir à vos besoins si votre période de démarrage est un peu longue

- pour finir : de vous rassurer sur votre capacité à vous vendre, et vous éviter de devoir chercher tout de suite un CDI car il faut tout de suite commencer à gagner votre vie

Si vous êtes prêt à sauter le pas, mettez toutes les choses de votre côté pour réussir le démarrage ! Sur mon site, j’ai mis à disposition une checklist, qui détaille 14 étapes à suivre pour vous lancer sereinement ! Elle est disponible ici.

Bon lancement !

rédigé par :

Marion GIROUDON

Publié le 06 novembre 2019

Articles recommandés

image

18 févr. 2020,

Devenir autoentrepreneur en 2020 !

L'auto-entreprise, aujourd'hui appelée micro-entreprise, séduit de plus en plus de Français. Ce statut est à la mode depuis plusieurs années, mais est-il toujours aussi pertinent en 2020 ? Faisons le point sur les avantages et inconvénients de l'auto-entreprise en 2020.

image

14 févr., Maryam Orion

14 févr. 2020

Made in France et écologie : Sandra de Biom Paris transforme vos déchets en objets du quotidien !

Découvrez l'interview de Sandra, la fondatrice de Biom Paris ! Une start-up soucieuse de l'environnement, qui propose bbb La brosse pour les WC, faite en matériaux éco-conçus et Made in France !

image

07 févr., Maryam Orion

07 févr. 2020

Favoriser le bien-être au travail : interview avec Thomas Lefèvre, Fondateur de la start-up Sayya

Faire du yoga, de la méditation ou encore des séances de massage sur son lieu de travail ? C'est possible grâce aux espaces Sayya, la strat-up française qui propose des solutions bien-être pour les salariés !

Derniers articles