Dodidone : Étudiants-entrepreneurs, ils simplifient les projets entre écoles et entreprises !

Dodidone : Étudiants-entrepreneurs, ils simplifient les projets entre écoles et entreprises !

À la fois étudiants en marketing et communication mais aussi amis, Thomas Guegan et Charlène Mélou ont récemment décidé de se lancer dans une aventure entrepreneuriale. Leur start-up ? Dodidone, un service permettant de simplifier les projets entre les écoles et les entreprises. Ils nous partagent leur aventure d'étudiants-entrepreneurs !

 

 

Hello, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs en quelques lignes ?

Nous sommes Thomas Guegan et Charlène Mélou, 19 et 22 ans, étudiants en marketing et communication à l’ISEG Nantes.

Nous avons toujours eu envie d’entreprendre, de faire des projets en plus des cours ; amis et camarades de classe, nous avons donc décidé de nous lancer ensemble dans cette aventure. En rentrant dans l’incubateur de Maia Mater, nous avons lancé Dodidone cet été.

Pouvez-vous nous expliquer plus en détail le concept de Dodidone ?

Dodidone a été créé pour permettre aux étudiants de faire plus de concret pendant les cours. Pour cela, nous simplifions les projets entre les écoles et les entreprises.

Nous organisons des workshops qui permettent de rassembler un grand nombre d’étudiants autour d’une problématique d’entreprise. Un vrai + pour motiver les étudiants, et pour les entreprises, des propositions créatives, innovantes et qualitatives.

Comment cette brillante idée vous est-elle venue ? Quelles ont été vos sources d’inspiration ?

Nous voulions régler un problème qui nous agaçait. Maia Mater est venu présenter son programme dans notre école, nous avons adoré !

Notre source d’inspiration vient de notre propre expérience, nous voulions régler un problème qui nous touche et touche tous les étudiants. Nous avions eu l’occasion de travailler sur un cas concret et nous avions beaucoup apprécié, notre objectif est que cela se passe de plus en plus souvent dans les écoles.

Quel est votre business model ?

Nous sommes en lancement, notre business model n’est donc pas figé. Mais pour le moment, nous faisons payer les entreprises et les écoles pour nos services.

Qu’est-­ce qui vous a poussé à vous lancer dans un projet entrepreneurial ?

L’envie de travailler, d’apprendre, de créer.

Vous êtes encore étudiants, quel est votre secret pour arriver à jongler entre vos études et votre projet entrepreneurial ?

Être très organisé et bien suivre en cours pour passer le moins de temps possible à réviser. Forcément, on doit aussi se coucher tard pour travailler après les cours.

Entreprendre à deux, bonne ou mauvaise idée ?

Très bonne idée ! On s’entraide, on se soutient, on échange pour toujours trouver la meilleure solution à nos problématiques.
Mais pour cela, il faut trouver le bon associé, ce qui n’est pas simple ! On a eu beaucoup de chance de se rencontrer, et l’entente se passe à merveille.

Quelles sont les prochaines étapes pour Dodidone ?

L’avenir pour Dodidone, c’est de signer davantage de contrats avec les écoles et les entreprises. Augmenter notre notoriété pour ne plus à avoir à faire le travail de démarchage qui est très lassant.

Quel(s) conseil(s) donneriez-vous aux jeunes qui, comme vous, voudraient se lancer dans un projet entrepreneurial pour les aider ?

Allez-y ! Vous n’avez rien à perdre, vous pouvez tester un projet en quelques jours en ne déboursant presque rien. L’entrepreneuriat, c’est très formateur, le principal ingrédient de réussite est la motivation, et bien sûr, le travail !

 

Merci à vous deux de nous avoir partagé votre aventure, on vous souhaite une belle réussite !

Pour en savoir plus sur leur concept et les soutenir, n'hésitez pas à aller faire un tour sur leur site web.