GameTech : la start-up Chouic pimente vos apéros avec ses jeux de soirées !

GameTech : la start-up Chouic pimente vos apéros avec ses jeux de soirées !

Au cours d'une soirée entre amis, Antoine Habert et Romuald Percereau ont fait un constat attristant : aucune des applications d’Action ou Vérité proposées sur mobile n'étaient assez cool ! C'est ainsi que les deux amis, encore étudiants, ont lancé Chouic, la start-up créatrice de jeux de soirées ! Antoine revient pour nous sur leur aventure entrepreneuriale trépidente.

Hello à vous deux, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs en quelques lignes ?

Nous nous sommes rencontrés au tout début de nos études d’informatique, à Epitech Nantes, en 2011. Romuald vient d’Angers, et moi de la campagne Percheronne. Nous partagions déjà la même vision du monde et la même envie de participer à la création de produits sympas, que les gens achètent par plaisir et qui donnent le sourire.

Lors d’une soirée en 2012, nous cherchions une application d’Action ou Vérité. N’en trouvant aucune à notre goût, nous décidions de créer la nôtre sur un coup de tête, en parallèle de nos études.

Pouvez-vous nous expliquer plus en détails le concept de Chouic ?

Le concept de Chouic est simple : créer des jeux qui permettent de faire décoller n’importe quelle soirée.

Une touche d’impertinence, une bonne dose d’humour et surtout beaucoup de bienveillance, voilà ce qui fait notre marque de fabrique.

Dans nos applications mobiles, comme dans nos jeux de société, nous ne laissons rien au hasard. Le design est pensé pour que les jeux soient faciles à prendre en main, compréhensibles au premier coup d’oeil. Nous mettons aussi un point d’honneur à rédiger tous les contenus de nos jeux nous-mêmes.

Créer des jeux de soirées, comment cette idée vous est-elle venue ?

Lorsque nous avons réalisé à quel point notre première application plaisait à nos utilisateurs, nous avons décidé de pousser le concept plus loin. Ainsi sont apparues deux autres applications : Jeu Couple, et le jeu à boire Chopine.

Puis nous avons tenté l’aventure du jeu de société. C’est ainsi que nous avons lancé Culot fin 2016. Ce jeu revisite le concept d’Action ou Vérité pour les soirées.

Quelles sont les difficultés que vous avez rencontrées et comment les avez-vous surmontées ?

On peut en citer trois. La première concerne nos applications : notre contenu étant plutôt impertinent, nous avons dû faire un travail colossal de rédaction pour satisfaire le puritanisme américain des géants Apple et Google, sans pour autant perdre ce petit plus qui plait tant à nos utilisateurs.

La seconde difficulté aura été de trouver un local dans Paris suffisamment bien foutu pour qu’on puisse y installer une table de ping-pong en plus de nos bureaux !

Enfin, lorsque nous nous sommes lancés dans l’aventure des jeux de société, nous n’avions aucune expérience dans ce domaine. Notre jeu, Culot, est aujourd’hui commercialisé à la Fnac, nous avons donc su relever ce défi.

Vous aviez déjà lancé une start-up, qu’est ce qui vous a poussés à vous lancer dans un second projet entrepreneurial ?

Seul Romuald avait déjà lancé une start-up, dès ses 18 ans. Le projet a très bien fonctionné, et cela lui a permis de confirmer le fait qu’il aime entreprendre. Quant à moi, lancer mon propre projet entrepreneurial me faisait déjà très envie, et clairement, je ne regrette pas ce choix !

Quelles sont les prochaines étapes pour Chouic ?

Nous travaillons actuellement à la création d’un nouveau jeu de société, qui devrait sortir début 2019, si tout se passe bien.

Pour ce nouveau jeu, nous voulions qu’il nous ressemble encore plus que les autres. Et comme dans l’équipe, on a l’habitude de se lancer dans des discussions loufoques, on a créé Les Gens Qui.

Le principe du jeu, c’est de juger tous les gens qui nous énervent au quotidien. Et comme on est tous confrontés à ces gens-là, on a décidé de rendre le projet complètement collaboratif. Tout le monde peut balancer les gens qui l’énerve sur le site lesgensqui.com. Nous intègrerons les meilleures propositions dans le jeu.

Je ne vous en dis pas plus, mais suivez Chouic sur les réseaux sociaux si vous voulez en savoir plus, vous ne serez pas déçus !

Comment est l’ambiance chez Chouic ? 

Nous sommes 6 et l’ambiance est excellente. Entre ceux qui jouent au ping-pong, et ceux qui chantent à tue-tête, on peut dire qu’on n’entend pas les mouches voler ! Nous avons à coeur que chacun puisse donner son avis et ses idées surtout.

Souvent, nous faisons un “vendredi-réflexion” : la journée où l’on ne travaille pas, et pendant laquelle, assis dans les canapés à manger des croissants, nous discutons des idées les plus loufoques et débattons des sujets les plus improbables.

Quel(s) conseil(s) donneriez-vous aux jeunes qui voudraient se lancer dans un projet entrepreneurial pour les aider ?

Profitez de vos études pour tester des concepts, ils vous coûteront moins chers et vous stresseront moins qu’une fois vos études finies. Faites des rencontres, mais ne perdez pas votre temps à trop “réseauter”. Et surtout, faites-le par passion. C’est le plus important.

Où peut-on retrouver vos jeux pour passer des soirées de folie ?

Nos trois applications (Action ou Vérité, Jeu Couple, et le jeu à boire Chopine) sont sur Android et sur iOS. Culot est en vente en ligne (Amazon, la FNAC,…), et en boutique (FNAC et boutiques de jeux de société).

 

Merci à vous deux de nous avoir fait découvrir votre start-up ! Grâce à vous on ne pourra jamais plus s'ennuyer en soirée ! 

Si vous souhaitez en savoir plus sur Chouic, on vous donne rendez-vous juste ici. Et si vous souhaitez les soutenir dans leur aventure entrepreneuriale et être informé(e) de leur actualité, n'hésitez pas à vous abonner à leurs réseaux sociaux.