Emploi

Trouvez facilement votre premier job

Découvrir

L'actualité professionnelle des 18-30 ans

Découvrir
Finance

Découvrez les aides financières auxquelles vous êtes éligible

Découvrir
Santé

La mutuelle qui prend soin de la santé des jeunes

Découvrir
Mobilité

Révisez le code de la route à partir de 9,90€

Découvrir
Un déodorant naturel fait en Bretagne ! - La Ruche par Wizbii Découvrez Endro, un déodorant naturel respectueux de la nature et de la santé ! Marion et Boris, les fondateurs bretons nous livrent leur interview !
Bannière d'un article

Interview start-up : Endro, le déodorant naturel !

Nous avons interviewé la fondatrice de Endro un déodorant en bocal, naturel, écologique avec seulement 4 ingrédients, pour des aisselles qui sentent bon tout en prenant soin de sa santé et de l’environnement !

Bonjour, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs en quelques lignes (qui êtes-vous, quel est votre parcours)?

Je m’appelle Marion Le Goualher, j’ai 25 ans, architecte de formation j’ai décidé après une expérience d’un an et demi en agence d’architecture de me lancer dans la cosmétique naturelle avec mon ami Boris Le Goffic, 25 ans lui aussi et auto-entrepreneur. L’entreprise est à son nom, je l’aide dans certaines tâches pour le moment mais nous projetons de créer une SAS (Société à Actions Simplifiées) très prochainement.

Pouvez-vous nous expliquer plus en détails le concept de Endro ?

« Moins mais mieux ! » Le concept d’Endro repose sur une idée très simple, celle de proposer à la vente des produits cosmétiques et d’hygiène naturels, bons pour la santé avec une liste d’ingrédients courte et compréhensible et qui s’inscrivent dans la démarche du zéro-déchet en proposant des contenants en verre (réutilisables, recyclables, rechargeables) ou bien des produits solides sans contenant.

Comment cette brillante idée vous est-elle venue ? Quelles ont été vos sources d’inspiration?

Déçue par les déodorants classiques, même bio, j’ai souhaité essayer une recette maison simple pour maîtriser la composition et la fabrication de mon déodorant (car la plupart des déodorants contiennent des substances nocives ou controversées). Nous n’inventons rien, il s’agit d’une formule inspirée du DIY ( Do It Yourself) comme on peut en trouver sur internet ou dans les livres, nous l’avons adaptée (moins de bicarbonate, ajout d’une cire végétale pour éviter qu’ils ne fondent à 25°C) et avons créé les parfums avec les huiles essentielles.

Par ailleurs nous souhaitions proposer une alternative aux emballages plastiques avec le bocal en verre (couvercle y compris), Boris qui a voyagé en Asie a notamment été très choqué par la pollution plastique de l’environnement et surtout celle des plages.

Qu’est-ce qui vous a poussé à vous lancer dans un projet entrepreneurial de cosmétique écologique ?

Boris a toujours eu le souhait de créer son entreprise et nous avons remarqué, après de nombreux tests auprès de notre communauté de départ, que le produit plaisait réellement ! Il nous a donc semblé intéressant de proposer le produit fini à la vente car même si celui-ci reste facilement réalisable à la maison, il faut pouvoir et avoir le temps de se procurer les bons ingrédients aux bons endroits, de connaître les dosages adéquats (huiles essentielles à utiliser correctement) et finalement de réaliser le produit, ce qui n’est malheureusement pas le cas de tout le monde… Faire confiance au naturel et rendre accessible la démarche « zéro-déchet », voilà les principaux buts de notre projet !

Comment avez-vous trouvé vos producteurs ?

Nous privilégions les entreprises locales, notre fournisseur en matières premières se situe à Laval, nos étiquettes sont imprimées à Bordeaux tout comme nos spatules que nous faisons découper et graver dans un atelier de découpe laser.

Quelles sont les prochaines étapes pour Endro ?

Nous souhaiterions nous implanter dans une centaine de magasins d’ici la fin de l’été , créer notre site internet et nous travaillons d’ores et déjà sur un prochain produit qui devrait sortir très rapidement ! Et bien sûr, toujours nous améliorer !

Comment est l’ambiance chez Endro ? Recrutez-vous?

L’ambiance est très sympa, nous ne sommes encore que deux pour la production/gestion car nous venons tout juste de nous lancer mais nous souhaitons recruter par la suite si le projet se développe comme nous l’espérons.

Quel(s) conseil(s) donneriez-vous aux jeunes qui voudraient se lancer dans un projet entrepreneurial pour les aider ?

Il n’y a rien de plus motivant et de plus porteur que de travailler pour une chose qui nous passionne , même la plus petite des idées peut fonctionner alors il ne faut surtout pas hésiter ! Soit on gagne, soit on apprend !

Si vous aimez le projet de Endro vous pouvez les suivre sur les réseaux sociaux Facebook et Instagram !

rédigé par :

Maryam Orion

le 06 mars 2020

Articles recommandés

image

09 juil., Sophie Lebel

09 juil. 2020,

Sophie Lebel

Réussir sa première entreprise avec les bons outils digitaux

Bien élaborer son plan de communication digitale quand on est un jeune entrepreneur est une obligation. Avec les bons outils digitaux, votre présence en ligne en sera d'autant plus effective, ce qui participera à l'évolution de votre nouveau business.

image

08 juil. 2020

Comment créer un quiz en ligne pour recueillir les suggestions des utilisateurs ?

Il est important de faire évoluer périodiquement les produits et les services proposés par l'entreprise, en fonction des tendances du marché.

image

01 juil., Maryam Orion

01 juil. 2020

[Qilibri] De 5 à 35 salariés : découvrez cette start-up spécialisée sur le rééquilibrage alimentaire !

Nous avons interrogé Bastien, le co-fondateur de Qilibri, une start-up spécialisée dans le rééquilibrage alimentaire sur-mesure. De 5 à 35 salariés, découvrez leur aventure.

Derniers articles