Interview de Marion, entrepreneure: "conjuguer travail et plaisir, c'est possible!" - La Ruche par WizbiiMarion a fait le choix d'être entrepreneure, pour choisir son "lifestyle". Elle nous parle de son parcours pour en arriver là et de son incroyable expérience à Bali, aux côtés d'autres entrepreneurs.
Bannière d'un article

Interview de Marion, entrepreneure: "conjuguer travail et plaisir, c'est possible!"

Il est parfois difficile quand on a 16/17 ans, de penser que l’on peut être passionné par son travail, et même….d’y prendre du plaisir, et de bien gagner sa vie. Marion nous donne en la preuve par son témoignage. Elle se donne à fond dans son travail, elle croque la vie à pleine dent et son bonheur rayonne autour d’elle. Elle a fait le choix il y a quelques années de l’entrepreneuriat, pour dit-elle, choisir son « lifestyle ». Elle est partie il y a quelques mois à Bali, un rêve qu’elle avait depuis longtemps. Elle nous raconte son expérience assez incroyable au milieu d’entrepreneurs de tous horizons qui sont tous passionnés de leur travail et vivent à fond leurs projets à la fois personnels et professionnels. 

bali

Marion tu es une entrepreneuse dynamique et une coach professionnelle, dis-nous ce qui t’a amené à l’entrepreneuriat ? Pourquoi ce choix ?

A 30 ans, je travaillais dans l’univers du voyage, car ça m’a toujours passionné, mais je me rendais compte que mon travail ne me satisfaisait pas à 100%. J’avais l’impression de stagner dans mon métier, et puis je ne m’épanouissais pas aussi dans les relations de travail que j’avais avec mes collègues. Je n’étais pas alignée avec mes valeurs ce qui expliquait la frustation que je ressentais. Je me suis posée la question : « qu’est-ce-que je veux faire de ma vie ? ». Je me suis fait accompagner pour apprendre à mieux me connaitre et exploiter pleinement mes talents. Je me suis rendue compte que j’adorais analyser, observer et que j’aidais naturellement les gens autour de moi, donc je me suis lancée dans le coaching. J’ai d’abord travaillé en parallèle de mon job dans mon agence de tourisme, puis je l’ai quitté quand j’ai commencé à pouvoir en vivre. Je suis coach depuis deux ans maintenant. Et je ne regrette rien !!

Etre entrepreneure me permet d’être libre de mon temps, de choisir mon style de vie plutôt qu’on ne me l’impose. Je travaille quand je veux, je prends mes vacances quand je veux. Et puis j’adore mon métier et en plus, j’ai du résultat.

heureuse dans mon travail

Justement parle nous de ton métier de coach, Marion !

J’accompagne majoritairement des jeunes femmes qui veulent aller de l’avant dans leur vie avec confiance aussi bien dans leur vie professionnelle (nouveau poste à gérer, être plus zen au travail, écrire un livre, etc.), que personnelle (prendre sa place dans son couple, envie de partir dans un autre pays, etc.) pour avoir une vie équilibrée. Mes clientes ont envie de plus de sérénité dans leur quotidien, et souhaitent avancer concrètement, sur les projets qui leur tiennent à cœur (et arrêter de procrastiner !). Je les aide à oser s’affirmer sans culpabilité, à prendre confiance en elle, à aller au bout de leurs envies en dépassant leurs craintes, les peurs ou les préjugés, à mettre en place des stratégies de réussite. Je vois mes clients se transformer sous mes yeux. J’ai une cliente que j’ai accompagné récemment dans son projet de tout quitter pour refaire sa vie en Australie. Aujourd’hui elle a fait le pas, elle est fière d’avoir osé et est vraiment heureuse de son choix !  

Tu accompagnes tes clientes à distance Marion, puisque tu vis à Vancouver. Pourquoi avoir choisi de vivre et de travailler au Canada ?

Après mes études en commerce, je n’arrivais pas à trouver du travail en France. Donc je me suis dit, « je n’ai rien à perdre, je suis jeune, je m’envole vers un autre pays ». J’aime le Canada pour son ouverture d’esprit. Il y a d’ailleurs là-bas beaucoup d’entrepreneurs. Il y a une vrai culture aussi de l’échec, perçu positivement, comme une vraie source d’apprentissage. On se renouvelle sans cesse là-bas. C’était tout-à-fait dans mon état d’esprit.  Je suis devenue canadienne apres plusieurs années passées au Canada. 

L’accompagnement à distance, n’est-ce pas un frein pour le coaching ?

Au contraire, il est très apprécié par les femmes que j’accompagne car il permet de préserver l’intimité et la confidentialité. Elles savent que je ne les croiserai pas au coin de la rue… Et puis cela permet une certaine flexibilité appréciable avec nos agendas bien remplis.

Et puis tu mûrissais là-bas depuis quelques années, un rêve, et en octobre tu as pu le concrétiser. Raconte-nous !

J’ai deux passions : le voyage et le coaching. Et mon rêve c’était de partir à Bali pour pouvoir vivre mes deux passions, et découvrir une nouvelle culture. Comme je coache à distance, la condition était de trouver un bon réseau Wi-Fi . Bali est un pays extraordinaire avec une culture très ouverte et spirituelle. Je travaille dans un espace de travail partagé (www.hubud.org) dans lequel je retrouve des entrepreneurs de différents horizons. On travaille ensemble, on partage nos projets, nos outils, nos techniques, notre réseau : c’est un vrai think tank ! Ils sont tous passionnés de leur travail. Il n’y pas vraiment de limites entre notre travail et note vie perso. On se retrouve le week-end pour surfer ! C’est hyper stimulant !

Qu’est-ce que tu recommanderais à des étudiants qui se posent des questions sur leur orientation et sont attirés par l’entrepreneuriat?

Prenez ce temps pour vous poser les bonnes questions, connaitre vos forces, vos faiblesses. C’est vraiment du temps gagné ! Soyez bienveillant aussi sur les choix que vous faites, soyez constamment en apprentissage sur vous-même. La vie est courte, foncez, et allez au bout de vos envies ! 

Merci Marion pour ce beau témoignage plein de vie ! Continue à vivre de belles expériences à Bali et ailleurs, et à faire du bien à tes clientes ! Epate-nous encore avec ta force créative au service des autres…

rédigé par :

Clotilde du Mesnil

le 18 avril 2017

Media image

Articles recommandés

image

21 août, Maryam Orion

21 août 2019,

Maryam Orion

Consommer moins mais mieux : l'aventure entrepreneuriale de Loom fondé par Julia Faure et Guillaume Declair

Loom est une marque de vêtements éthiques qui lutte pour une industrie du textile engagée en proposant des matériaux naturels, solides et où les Hommes et les animaux ne sont pas mis en péril.

image

18 août, Sophie Lebel

18 août 2019

Quel est l’intérêt de faire appel à une société fiduciaire en Suisse ?

Les tâches du dirigeant d'entreprise peuvent être éprouvantes entre la gestion du personnel, la réalisation des différentes formalités administratives et la tenue de la comptabilité.

image

16 août, Alicia Gabriele

16 août 2019

Pourquoi la communication print est indispensable pour le développement de votre business ?

Faire imprimer des cartes de visite ou des flyers vous semble inutile ? Détrompez-vous ! La communication print est vraiment primordiale pour le développement de votre business. On vous explique tout.

Derniers articles