Des incubateurs pour favoriser les pratiques innovantes dans les écoles d’ingénieurs

Des incubateurs pour favoriser les pratiques innovantes dans les écoles d’ingénieurs
L'Institut Montaigne a publié la semaine dernière une nouvelle étude intitulée "Adapter la formation de nos ingénieurs à la mondialisation". Celle-ci se base notamment sur le constat suivant pour expliquer la frilosité des ingénieurs français face à l'entrepreneuriat :
  • En France, seuls 5 % des ingénieurs créeront leur entreprise au cours de leur carrière ;
  • Il se développe en moyenne trois fois moins de startups en France qu'aux Etats-Unis (rapporté au nombre d'habitants) ;
  • La France manque "d'ateliers incubateurs de créativité" offrant aux ingénieurs les ressources nécessaires pour concrétiser leurs idées.
Ainsi, tentant de répondre à la question "La formation de nos ingénieurs est-elle adaptée pour faire face aux enjeux de la compétition mondiale ?", l'Institut Montaigne formule plusieurs propositions destinées à favoriser les pratiques innovantes :
  • Créer des ateliers incubateurs de créativité dans chaque école ou pour chaque regroupement d’écoles : ouverts en permanence, ces espaces offriraient aux étudiants les ressources et les conseils nécessaires pour concrétiser et développer leurs projets ;
  • Mettre en place des modules pratiques « création d’entreprise » : en initiant très concrètement les étudiants à l’entrepreneuriat, ils aborderaient les questions de valorisation de l’innovation, de protection intellectuelle et de levée de fonds.
L'Institut Montaigne préconise également de développer la présence des entreprises sur les campus, via notamment des rencontres avec les startups. Des initiatives allant en faveur de l'entrepreneuriat que Wizbii ne peut que saluer ! Plus de détails sur le site de l'Institut Montaigne : Adapter la formation de nos ingénieurs à la mondialisation.