Le métier de Growth hacker : Infos / Intox

Le métier de Growth hacker : Infos / Intox

Bon, si tu n’as jamais entendu parler de Growth Hacking, tu vas être un peu perdu. Alors je le définis très rapidement : c’est l’ensemble des moyens non conventionnels pour accélérer la croissance de ta boite. Bien entendu, on a tous un petit côté hacker en nous, le growth hacker a juste décidé l’ériger en art de vivre.

Et comme le terme est assez mal défini et plutôt large, on a le droit a pas mal de raccourcis assez destructeurs… alimentés par quelqu’un qui exploite le côté buzzword pour essayer de faire décoller leur activité de consultant. Bref, Venons en aux faits !

Les GH peuvent faire décoller votre boîte les doigts dans le nez.

La légende dit que si un GH vous touche l’épaule, votre startup gagne 5% de croissance par semaine sans aucun souci. Enfin c’est que j’ai lu sur un papier dans ma boite aux lettres !

Pas de bras, pas de chocolat, et bien c’est vrai aussi pour la croissance. En effet si votre startup n’a pas de product market fit, c’est à dire n’a pas trouvé l’adéquation produit marché (= le moment où vous avez trouvé un produit que les clients s’arrachent parce qu’il résout un VRAI problème), cela ne sert à rien de diffuser votre offre au monde entier, il n’en a rien à faire.

Le travail du GH sera alors plus de vous aider à faire des itérations sur le concept ou le produit pour trouver ce fameux product market fit, et pas de vous envoyer toujours plus de clients vers un produit dont personne ne veut.

Les GH sont des pirates qui flirtent avec l’illégalité.

Les GH sont tous des pirates venus de l’espace, ils sont sans foi ni loi et n’hésiteront pas à utiliser les pires astuces et techniques pour générer de la croissance. Heureusement que la peine de mort a disparu, certains pourraient finir pendus haut et court… ou pire, en spam.

 

Dans la pratique, un GH (=Growth Hacker, vous suivez ? <3) qui n’a pas un petit côté pirate n’est pas un vrai GH. Mais il faut être honnête, nous sommes clairement obligés de nous adapter à notre client, à notre marché et… à la CNIL.

Par exemple, le démarchage BtoB par email est autorisé par la loi donc on n’y va pas de main morte. Au contraire, ce n’est pas le cas pour les adresses emails perso, alors autant dire que l’on évite.

Il faut admettre que lorsque nous travaillons pour une startup qui n’a plus rien à perdre et que le canal d’acquisition nous parait très prometteur, il arrive à certains d’entre nous de flirter gentiment avec la ligne rouge. Mais attention, la limite entre un GH et un spammeur est qu’il est persuadé que le client a vraiment besoin du produit qu’il vend et qu’il va lui changer la vie. Dans le cas contraire, il est passé du côté obscur de la force.

A titre personnel, même si mon emailing est légal, je l'arrête si je me rends compte que j’ai un taux de mis en spam supérieur à la moyenne d’un emailing classique.

Pour les clients avec plus de réputation, on se doit de rester dans les clous pour des questions de responsabilité.

Le GH, c’est pas cher !

Nous avons des techniques connues de nous seuls pour diviser vos coût publicitaires par 10, envoyer des emails pour quasiment 0€ et toucher des milliers de clients avec de la viralité !

Alors, oui c’est tout à fait possible, j’ai déjà vu tous ces cas se réaliser.

Mais il y a une inconnue dans l’équation qui n’est pas mentionnée : le temps homme. En effet si cela vous prend 10 jours pour diviser les coûts de votre campagne publicitaire et bien cela coûte TJM (taux journalier moyen)*10 jours. Ce qui fait 5000€ si vous êtes un indépendant ou 2500€ si vous êtes un salarié (je fais l’hypothèse d’un TJM à 500e pour un freelance et 2500e net pour le salarié).

C’est donc loin d’être gratuit mais ce sera assurément rentable sur le long terme.

De même pour amorcer une boucle de viralité il faut souvent beaucoup de tests et donc d’échec avant de réussir, et cela prend du… temps. CQFD

Les GH sont des développeurs fous. 

Un GH peut coder un site, scrapper et se brosser les dents… d’une seule main. 

Dans la réalité, un GH a plus ou moins de compétences techniques. Il y a plusieurs niveaux, mais il reste absolument essentiel d’avoir quelques bases et de savoir ce qui est possible d'exécuter et le temps approximatif que cela prend. L’état d’esprit seul sans connaissance technique risque de vous faire manquer de belles opportunités…

En conclusion, si un “Growth Hacker” vient te voir, ne sait pas coder, te dit que tu vas augmenter croissance sans aucun souci et pour rien du tout : RUN !