La FoodTech, la technologie au service de l'alimentation

La FoodTech, la technologie au service de l'alimentation

FoodTech, voici un nouveau mot qui a fait son apparition dans notre quotidien. La FoodTech est présentée comme une révolution, un phénomène qui va réinventer nos habitudes. La FoodTech, c'est l'alliance des innovations technologiques et du monde de l'alimentation, de la production à la consommation. Des start-up mettent leur savoir technologique au service du domaine alimentaire. On parle donc d'un phénomène très hétéroclite où différentes entreprises vont proposer des services totalement différents. Petit tour d'horizon de ce qu'on appelle la FoodTech, le monde alimentaire du XXIe siècle.

À l'origine de toute la chaine de production : l'AgTech

Des capteurs pour mesurer la température des sols, des drones pour surveiller les champs ou encore des puces implantées sur des troupeaux, voici quelques exemples de ce qu'est l'AgTech, étape essentielle de la FoodTech. L'idée est d'optimiser la production à l'aide de nouvelles technologies. On s'inscrit dans une volonté de performance mais aussi de respect de la nature. On peut citer la start-up française Agricool qui s'est spécialisée dans la création de matériaux permettant la culture de fraises sans pesticides ni OGM ou encore Naïo qui crée des robots désherbants les champs. L'AgTech a pour but d'accompagner les producteurs, à l'aide de moyens technologiques, afin de fournir des produits de meilleure qualité.

La livraison, la FoodTech à tous les coins de rues

C'est certainement la partie la plus visible de la FoodTech. Ces dernières années, les entreprises de livraison de nourriture se sont multipliées. Leurs coursiers en vélo dévalent les rues des grandes villes. Le but est de permettre à chacun de consommer des plats venus de restaurants où que l'on soit. Les coursiers sont prévenus via une application et livrent les clients les plus proches, sur le même modèle que Uber. On assure ici la rapidité du service. Néanmoins, comme pour Uber, les conditions de travail des livreurs sont parfois dénoncées. L'innovation technologique ne s'accompagne pas toujours de progrès social.

Foodtech et repas

Au bout de la chaine de production, c'est la consommation. Les start-ups redoublent d'ingéniosité pour innover dans ce domaine. La Fourchette permet par exemple de réserver un restaurant en ligne ou La Ruche qui dit oui de consommer des produits locaux. On vous parlait aussi récemment de Eattiz qui permet une mise en relation directe pour manger chez l'habitant partout dans le monde. Les entreprises s'adaptent aussi au contexte politique. Depuis la fin mars, un amendement a été voté pour rendre obligatoire la mise à disposition de doggy bags aux clients de restaurants afin de lutter contre le gaspillage alimentaire. Des entreprises comme Saxoprint, spécialiste de l'impression, propose désormais la livraison de ces fameux doggy bags aux restaurants. Un savoir technologique au service de la restauration et plus généralement au monde de l'alimentation, c'est bien ce qu'on appelle la FoodTech.

Il est difficile d'expliquer en détails ce qu'est la FoodTech, le processus de production se composant de nombreuses étapes très différentes les unes des autres, comme par exemple la Food Science. Des start-up proposent des produits alimentaires plus sains, quand d'autres répondent, elles, aux questions des consommateurs sur les produits. Certaines se sont mêmes spécialisées dans le coaching alimentaire.

De façon plus générale, la FoodTech, c'est l'apport de nouvelles technologies dans chacune de ces étapes. Le nombre de start-up évoluant dans ces domaines se multiplie, vous n'aurez donc pas fini d'entendre parler de ce phénomène.