Deux Parisiens lancent Fitizzy pour révolutionner le shopping en ligne

Sébastien Ramel est contributeur sur La Ruche depuis déjà plusieurs mois. Vous avez pu le suivre pendant la phase de création de sa start-up. Désormais, les choses se concrétisent ! C'est le moment pour son projet, Fitizzy, de voir le jour. Hello Sébastien, peux-tu nous décrire ton parcours ? Salut Wizbii ! Avant de commencer l’aventure Fitizzy, mon parcours a été assez classique : après ma prépa, j’ai intégré l’école de commerce BEM (Bordeaux Ecole de Management). Ces années à Bordeaux ont été incroyables pour moi, je me suis impliqué dans de nombreux projets associatifs passionnants. Ensuite, je suis parti étudier 6 mois en Colombie à l’Université de Los Andes. A mon retour d’échange, en décembre 2011, j’ai décidé de me lancer à 100% sur le projet Fitizzy aux côtés de Gaultier, mon associé. Dès lors, les choses sont allées très vite pour nous : au salon des entrepreneurs de Paris, nous avons rencontré le directeur de l’incubateur Innotex. Notre projet a été validé par le comité et nous avons fait nos valises pour venir nous installer à Lille. Notre nouvelle vie d’entrepreneur venait de commencer! Quelles sont pour toi les qualités que doit avoir un entrepreneur ? Parfois je me dis qu’il faut être un peu fou pour se lancer, et en même temps je n’ai jamais été autant épanoui par ce que je fais depuis que je suis sur Fitizzy. Il n’y a pas un matin où je vais au bureau à reculons, et ça, ça n’a pas de prix ! En rencontrant d’autres entrepreneurs, je me suis rendu compte qu’on était tous passionnés par nos projets, c’est la clé. Je pense qu’être persévérant est essentiel, surtout pendant la période de mise en place du projet. Cette période est longue et peut durer de nombreux mois. On se pose énormément de questions, on commet parfois des erreurs, des obstacles viennent au fur et à mesure et pourtant il ne faut rien lâcher ! Comment se compose ton équipe ? Aujourd’hui, l’équipe Fitizzy se résume en trois noms : Gaultier, Aurore et Sébastien.  Gaultier est le CTO. En clair, il se charge de toute la R&D de Fitizzy et de toutes nos applications web. Accessoirement c’est aussi mon coloc.  Aurore, c’est notre première stagiaire. Elle s’occupe de notre communication, du Community Management et des Relations Presse. Pour ma part, je gère l’entreprise et le  développement commercial.
Une équipe qui fonctionne bien et qui n’a pas fini de grandir !
Comment avez-vous eu l’idée de lancer un assistant shopping ? Comme beaucoup, Gaultier et moi recevions tous les jours des mails pour des offres promotionnelles de ventes privées de vêtements. Le problème est que d’une marque à l’autre les tailles changent. Du coup, sans essayer, ce n’est pas si simple de faire le bon choix. Après plusieurs tentatives qui ce sont terminées au guichet de la poste pour retourner nos commandes à cause d’une erreur de taille, on s’est dit que ça aurait été plus simple si quelqu’un avait pu nous conseiller la taille la plus appropriée à notre morphologie. Ce "quelqu’un" on a décidé de le créer et de l’appeler Fitizzy ! Peux-tu nous expliquer le concept de ta start-up et son business model? L’idée est de faciliter le shopping de tous les internautes en leur conseillant gratuitement la taille la mieux adaptée à leur morphologie directement sur les fiches produits des sites marchands. Pour cela, Fitizzy prend en compte certaines mensurations des internautes, les dimensions des vêtements et les spécificités de chaque marque. Pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de Fitizzy, l’internaute doit créer son compte sur Fitizzy.com et enregistrer ses mensurations à l’aide d’un mètre ruban que nous lui envoyons, le tout guidé par des vidéos tutorielles. Les mensurations sont confidentielles, personne d’autre que l’internaute n’y a accès. Une fois cette étape terminée, il peut utiliser son « passeport morphologique » sur tous nos sites partenaires. Nous commercialisons notre service aux sites marchands sous la forme d’un forfait mensuel. Qu’est-ce qui vous démarque de la concurrence ? Actuellement, la solution que l’on trouve pratiquement sur tous les sites marchands est le guide des tailles.  Ce tableau qu’on ouvre et qu’on ferme aussi vite... A l’étranger, certaines entreprises répondent aussi à la problématique du choix de la taille mais avec des approches différentes de la nôtre. Contrairement à nos concurrents qui ne font que du B2B, nous avons décidé d’orienter Fitizzy autour des attentes de nos utilisateurs. Nous développons toujours plus de fonctionnalités pour améliorer leur shopping en ligne. Par exemple, chaque utilisateur peut créer sa communauté de proches sur Fitizzy et ainsi savoir quelle est la taille à choisir pour faire un cadeau. Avec quels sites marchands êtes-vous en train de mettre en place des partenariats ?  L’activité de Fitizzy a démarré il y a quelques semaines. Nos premiers clients sont des marques de prêt-à-porter masculin comme Bold Boys, Code Couleur Denim, Hast, Hedus, Majesté Couture et d’autres. Nous sommes en ce moment en discussion avec de nombreux autres sites marchands. L’objectif est d’avoir le portefeuille de marques le plus vaste possible pour satisfaire les goûts de tous les internautes. Comment financez-vous Fitizzy ? Nous avons bénéficié d’une subvention de notre incubateur Innotex pour développer Fitizzy  et plusieurs aides financières de la Région Nord-Pas-de-Calais. Nous sommes lauréats du réseau LMI, nous avons eu la chance d’obtenir un prêt d’honneur. Nous sommes bientôt lauréats du Réseau Nord Entreprendre, nous pourrons avoir un deuxième prêt d’honneur. Par ailleurs, nous avons obtenu un prêt bancaire et nous sommes entrain de mettre en place un premier tour de table avec des business angels et un fond d’investissement. Vous avez participé récemment au Moovjee, qu’est-ce que ce concours vous a apporté ? Oui, effectivement, Fitizzy est arrivé deuxième de la catégorie « Innovons Ensemble » du concours. Ca a été une très bonne expérience, nous avons pu pitcher le projet devant un public d’experts. Cela nous a permis d’être challengés sur certains points, ce qui est toujours enrichissant lorsqu’on est en phase de développement. En plus de ça, nous avons gagné en visibilité et rencontré de nombreux autres jeunes entrepreneurs. Le soutien du Moovjee ne s’arrête pas là, nous avons remporté un an de mentoring et nous serons présents sur leur stand au salon Créer à Lille. Quels sont vos perspectives d’embauche à venir ? L’équipe est le cœur du projet Fitizzy. D’ici trois ans, nous aurons besoin d’une vingtaine de nouveaux éléments pour les trois pôles clés de Fitizzy: commercial, technique et marketing-communication. Nous avons la chance dans la région Nord-Pas-de-Calais d’avoir des aides financières à la création d’emploi. Et enfin…quelle est la date de lancement officiel du site ? Pour l’instant, fitizzy.com est en version Beta Publique et le service est disponible sur nos premières marques pilotes. Le lancement aura lieu durant le 4e semestre 2013. Pour cette occasion, nous organiserons un évènement auquel Wizbii sera bien-sûr invité! Cool, merci Sébastien ! Découvrez Fitizzy ici ou sur Facebook.