Encore étudiant ou jeune diplômé ? Tu es l'entrepreneur idéal !

Mon parcours peut sembler complexe et atypique : ingénieur, puis commercial, je cumule maintenant mes jobs de président de mon entreprise Captain Startup et de chef de projet dans la PME Succeed Together. Pourtant, je n’ai aucun regret dans tous mes choix d’orientation et de carrière. Sauf un : ne pas m’être lancé plus tôt dans l’entrepreneuriat. Voici, en quelques points, pourquoi tu devrais toi aussi songer à tenter l’aventure dès maintenant.

Étudiant et entrepreneur : il n'est jamais trop tôt !

Faire pour apprendre

L’entrepreneuriat, c’est une formidable source d’apprentissage : en te lançant, tu vas te tromper, apprendre, progresser, te tromper à nouveau, jusqu’à avoir assimilé la leçon. C’est dur, mais tellement gratifiant ! En te lançant plus jeune, tu as donc l’opportunité d’apprendre plus et plus vite. Parce que tu as plus de choses à apprendre, tout d’abord, mais aussi parce que tu n’as pas encore tous les biais qui enferment les personnes plus expérimentées dans un schéma de pensée et d’action dont il est difficile de sortir. C’est d’ailleurs pour cela que la connaissance n’est pas toujours le meilleur moyen de réussir. Le plus grand ennemi du progrès est une simple phrase : « on a toujours fait comme ça ». Cela peut prêter à sourire, mais il n’y a pas besoin d’une grande expérience en entreprise pour comprendre sa portée dévastatrice. Quand tu ne sais pas, tu n’es pas tenté de faire comme on a toujours fait, comme fait tout le monde, et c’est à ce moment-là que tu peux explorer de nouvelles pistes. Certaines te feront perdre du temps, mais d’autres représenteront un avantage considérable par rapport aux acteurs établis. Bien sûr, tu peux rétorquer que tu préfères attendre d’être prêt avant de te lancer. Au risque de te décevoir, on n’est jamais prêt : l’entrepreneuriat, c’est prendre des risques, se lancer dans l’inconnu, vers une fin incertaine. Ceux qui semblent les moins préparés peuvent réussir. Et les meilleurs peuvent échouer. Guilhem Bertholet, ancien directeur de l’incubateur d’HEC, une pointure dans le milieu entrepreneurial français, a ainsi fait un passionnant récit de son récent échec, dont le constat est sans appel : personne n’est à l’abri de faire des erreurs. Alors, finalement, pourquoi ne pourrais-tu pas te lancer ? Tes erreurs et tes succès sont les meilleurs professeurs possibles.

Se lancer l’esprit tranquille

A ce stade, tu as normalement compris que l’entrepreneuriat n’était pas plus difficile pour toi que pour un autre. Et si c’était même plus facile ? Tout entrepreneur te le dira : l’entrepreneuriat, c’est aller de succès en échecs sans perdre le sourire, c’est un ascenseur émotionnel constant, c’est une épreuve de tous les jours. Mais, pourtant, l’étape la plus difficile à franchir, c’est le moment où l’on décide de se lancer. C’est pour cela qu’il y a un tel décalage entre les 15 millions de personnes qui ont l’intention de créer leur entreprise en France, et les 500 000 entreprises créées chaque année. Mais toi, qu’est-ce qui te retient ? Tu n’as le plus souvent pas de contraintes : pas d’enfants à charge, une grande mobilité, des parents qui sont prêts à t’aider si besoin. Tu n’es pas dans le train-train métro-boulot-dodo : difficile de sortir de son petit confort ! Dans un pays où l’échec est encore si mal perçu, si ton projet venait à tourner mal, mieux vaut que cela se passe maintenant : on te pardonnera bien plus facilement un échec à 20 ans qu’à 30. Et puis, manger des pâtes toute la semaine, ça ne te fait pas peur.
En un mot : tu es l’entrepreneur idéal !
Sans compter que, si tu es encore étudiant, tu as la belle vie : plein de temps pour toi (enfin plus ou moins), tu apprends énormément (normalement)… alors pourquoi ne pas en profiter pour orienter tes apprentissages vers LE projet qui te tient à cœur ? Avec un peu de détermination, tu auras souvent l’opportunité de bénéficier d’un cursus aménagé, de choisir tes cours en fonction des besoins de ton projet et de profiter de l’expérience de tout le personnel et le réseau de ton établissement, voire de la bonne volonté de tes camarades de promo ! Peut-on rêver meilleures conditions pour créer une entreprise ?

Qu’attends-tu ?

J’espère que tu as déjà interrompu la lecture de cet article pour aller créer ton entreprise. Sinon, qu’attends-tu ? Que tu sois étudiant, jeune diplômé ou même jeune actif, il n’est jamais trop tôt (ni trop tard) pour faire un des choix les plus importants de ta vie : créer ton entreprise. Même si tu hésites encore, commence à développer ton projet, construis-le à ton rythme, et tu pourras faire ton choix en temps utile ! Évidemment, personne n’aime partir à l’aveugle sur un projet qui doit encore faire ses preuves. Nous avons justement créé Captain Startup pour toi, alors n’hésite pas à y faire un tour pour trouver les informations dont tu as besoin. Et, le plus important : ne reste pas dans ton coin. Parler de ton idée ou de ton projet autour de toi sera toujours le meilleur moyen d’avancer, que tu cherches à te lancer ou que tu ne sois pas encore décidé.