Entrepreneurs : 5 conseils pour médiatiser (efficacement) votre business

Entrepreneurs : 5 conseils pour médiatiser (efficacement) votre business
Dans cet article, je ne vais pas vous donner la recette miracle pour faire le buzz dans tous les médias (s’il y en avait une, on le saurait !), mais je propose de vous donner quelques clefs qui vous permettront de mieux comprendre quels sont les enjeux d’une campagne de Relations Presse. Avant toute chose, il faut savoir que les RP se mettent en place sur la base d’une stratégie. Et qui dit stratégie dit « objectifs, cibles, timing, actions et budget » !

Entrepreneurs : 5 conseils pour médiatiser (efficacement) votre business

1er conseil: définissez vos objectifs

Votre projet, vous l’avez conçu, mûri, développé. Vous souhaitez maintenant le faire découvrir à vos différents publics. Pour cela, vous avez certainement réfléchi à plusieurs canaux commerciaux, marketing, et communication. C’est, vous vous en doutez, sur ce dernier point que je vais m’attarder ! L’un des moyens de communiquer passe par la relation médiatique, autrement dit le fait de communiquer une information aux journalistes pour qu’ils la relaient sur leurs supports. En théorie, la démarche paraît simple, mais les RP requièrent, comme je vous le disais plus haut, une véritable stratégie. D’abord, posez vous cette question : quels sont mes objectifs ? Sur quoi est-ce que je veux communiquer ? Est-ce une communication institutionnelle (lancement de mon entreprise), une communication sur un produit ou sur une marque ? En fonction de ce choix, les objectifs et les composantes de la campagne que vous prévoyez d’enclencher seront différents. Voulez-vous, par cette communication, affirmer un positionnement, annoncer votre entrée dans un secteur d’activité, présenter une innovation ?

2ème conseil : évaluez le potentiel de communication de votre business

Sachez qu’un journaliste reçoit des centaines de mails, communiqués de presse, invitations à des événements … chaque jour. Autant vous dire que pour attirer son attention, il faut avoir une vraie actualité à partager ! Prenez donc le temps d’évaluer le potentiel médiatique de votre sujet. Quel est votre + ? Quelle innovation apportez-vous sur le marché ? Quelles sont vos perspectives de croissance ? Ce travail de réflexion n’est pas toujours évident pour un créateur de projet. Alors n’hésitez pas à prendre conseil auprès de professionnels de la communication qui pourront vous apporter des conseils avisés. Un mot d’ordre : faites la différence !

3ème conseil: ciblez !

Vous devez apporter l’information au bon moment et aux bons journalistes. Il est donc indispensable que vous ayez à portée de main une base de données de journalistes appartenant à votre secteur d’activité. Des logiciels de bases de données comme Datapresse ou Hors Antenne sont les meilleurs amis des RP ! Ils aident à constituer les fichiers presse, en fonction du lectorat, de la fréquence de diffusion, du nombre de lecteurs … Une vraie mine d’or, qu’il faut savoir exploiter avec discernement. Privilégiez la qualité à la quantité. Pour qualifier vos contacts, n’hésitez pas à faire une veille des articles récemment parus sur vos concurrents ou, plus largement, sur votre marché. Repérez les auteurs des articles et ajoutez-les à votre listing presse.

4ème conseil : soyez pro-actif

Une fois que vous avez transmis votre communiqué/dossier de presse à votre listing presse, ne restez pas à attendre patiemment qu’un journaliste vous recontacte. C’est ce que l’on appelle l’étape « relances ». Pour optimiser vos chances de publication, pas de secret ! Il va falloir contacter les journalistes en one-to-one. Je vous conseille de personnaliser votre entrée en matière. Quand vous appelez un journaliste, gardez toujours à l’esprit qu’il reçoit des dizaines d’appels (par jour) d’attachés de presse ou de responsables communication souhaitant présenter leur société. Soyez concis, bref, et clair. Avant de contacter les médias, vérifiez bien (encore une fois) leur ligne éditoriale (parfois, des petits intrus se glissent dans vos listes de presse, faute d’attention), et n’hésitez pas à « fouiller » les versions online pour chercher dans quelle rubrique votre actualité pourrait s’intégrer. Vous pouvez aussi (en rappel au conseil n°3) repérer les récents articles des journalistes se trouvant dans votre listing, de manière à rebondir dessus et avoir un angle d’accroche pertinent lorsque vous décrocherez votre téléphone.

5ème conseil : pensez long-terme

A moins de s’appeler Facebook, Apple, SFR … ou d’avoir une grosse actualité à communiquer (type levée de fonds), il faut un peu de temps avant de se faire relayer par les médias. Dans le milieu des RP, on estime la durée de vie d’un communiqué à environ 2 mois. Mais il n’est pas exclu que vous obteniez une retombée 6 mois ou un an après votre campagne ! Cela dépend des plannings rédactionnels, de la fréquence de publication des médias, de l’actualité du moment … Pour obtenir l’adhésion des médias sur du long-terme, il faut réussir à leur fournir régulièrement des informations de qualité, et donc, entretenir votre réseau. Si vous avez eu un bon feeling avec un journaliste, gardez son contact précieusement et n’hésitez pas à lui proposer des exclusivités. Quoi qu’il en soit, ne faites pas des RP pour augmenter votre chiffre d’affaires, mais pour augmenter votre notoriété. Il est important de bien comprendre les enjeux du métier pour l’utiliser à bon escient et être efficace. Dernier conseil pour la route : faire des RP, c’est un vrai métier (si si !). N’enclenchez pas des actions en pointillé. Faites donc les bons choix dès le départ : soit vous internalisez les actions (dans ce cas, je vous conseille de recruter quelqu’un qui a déjà un minimum d’expérience en tant qu’attaché de presse, ou qui a des réelles affinités/compétences/connaissances pour le métier), soit vous externalisez (via une agence ou un free-lance). Pour en savoir plus sur, n’hésitez pas à télécharger mon livre blanc « Start-up/TPE/PME : comment réussir un lancement presse ? » sur mon blog