Entrepreneurs : comment traduire correctement son site web?

Entrepreneurs : comment traduire correctement son site web?

Il est temps pour ton entreprise de se développer à l'international ? C'est plutôt bon signe, ta petite affaire a l'air de bien marcher ! L’internationalisation représente un grand pas dans l’avancement de son activité et il faut que son exécution soit réalisée avec autant de précision que lorsqu'on lance son entreprise pour la première fois.

De nombreux obstacles peuvent se présenter : comment adapter son activité pour qu’elle corresponde au pays dans lequel on souhaite s’implanter ? Quelles sont les différences culturelles qu'il faut respecter si on veut que sa start-up soit une véritable réussite à l’international ? Et surtout, comment traduire correctement son site web dans une ère où la présence digitale est d’une grande importance ?

N’oublions pas qu'au delà de la simple traduction du site,  il faudra prendre en compte les différences juridiques d’un pays à l’autre. Les livraisons et le SAV sont propres à chaque pays.

Afin de t'aider, on te présente les solutions possibles pour traduire ton site web, ainsi que les avantages et inconvénients de chacun et ainsi être sûr(e) de prendre la bonne décision !

1. Passer par une agence de traduction ou un traducteur freelance 

Avantages

Tu as deux options classiques pour gérer tes traductions en externe : soit passer par agence de traduction qui trouvera un(e) traducteur(rice) approprié(e), soit engager un(e) traducteur(rice) en freelance directement. Dans les deux cas, la qualité de la traduction est assurée car il sera effectué par des professionnels, la seule différence étant qu'en agence la traduction sera contrôlée après. 

Inconvénients : 

L'option traducteur freelance peut rapidement devenir compliquée à gérer lorsque tu as beaucoup de textes à traduire. Il te faudra alors trouver et coordonner plusieurs traducteurs freelances.
Les agences sont quant à elles plus adaptées aux projets volumineux, mais ne disposent pas toujours des technologies nécessaires à la traduction d'un site web.

2. L'agence de traduction en ligne

Une autre solution moins connue, mais qui offre une traduction professionnelle et entièrement en ligne est de passer par une agence spécialisée dans la traduction de sites Internet. Cette option assure non seulement de la qualité comme une agence de traduction traditionnelle mais aussi de la simplicité. 

TextMaster, par exemple, propose une plateforme de traduction qui réunit une interface de gestion en ligne, des technologies de pointe d’aide à la traduction et un réseau de traducteurs spécialisés dans 50 langues.

Avantages :

Elle permet d’importer en quelques clics le contenu d’un site web, d’estimer immédiatement le coût et de suivre l’avancée des traductions en temps réel. Tu peux également choisir de ré-intégrer automatiquement tous tes contenus sur ton site dès qu’ils sont traduits et validés grâce à des intégration et à son API très simple à déployer.

Petit plus, tu peux aussi discuter avec les traducteurs !

Inconvénients :

Devoir se créer un compte sur le site web.

3. Embaucher un(e) locuteur(rice) natif(ve) en interne

Avantages :

Un(e) locuteur(rice) natif(ve) peut non seulement traduire ton site web, mais aussi mettre les traductions à jour régulièrement. Il/elle sera présente physiquement dans tes locaux, donc il sera plus facile de lui expliquer le style, le ton et la terminologie employés par ta start-up. Si tu as un budget limité, tu peux toujours l'embaucher en stage pour faire ses preuves.

C’est aussi une bonne idée si tu souhaites te développer à l'international dans l'avenir car il/elle peut s’occuper non seulement de la traduction de ton site mais aussi apporter des connaissances du pays. 

 

Inconvénients :

Embaucher quelqu'un en interne peut être coûteux. Si la personne n'est pas spécialisée dans la traduction, la qualité n'est pas assurée contrairement à en passant par une agence. Le fait que quelqu'un parle la langue du pays ne veut pas dire qu'il est forcément bon en orthographe, rédaction et traduction, donc c’est une bonne idée de faire valider un échantillon de son travail par quelqu’un d’autre d'expert avant de l'engager.

4. Traduis-le toi-même

Avantages :

C'est vrai, personne ne connait mieux ta start-up que... toi ! Si tu parles bien la langue du pays, pourquoi pas traduire ton site le toi-même ? Cela reste un moyen simple et pas cher.

Inconvénients : 

On n'a même pas besoin de soulèver les nombreux inconvénients liés à la traduction d'un site par toi-même. Même si tu as passé 10 ans dans le pays et que tu parles couramment la langue, tu ne pourrais jamais écrire comme un(e) natif(ve). Les fautes, aussi insignifiantes qu'elles peuvent paraître, montrent un manque de professionnalisme et de qualité, ce qui risque de faire fuir tes clients potentiels. Et on ne parle pas du temps que tu vas y consacrer !

5. Installer un plug-in Google translate 

Avantages :  

Très facile et vite à mettre en place, gratuit.

Inconvénients : 

On sait tous que les traductions de Google translate peuvent être, comment dire, un peu bizarres. Comme avec la méthode précédente, on ne la conseillerai pas - c'est vraiment un dernier recours et plutôt un outil. 

 

Petite astuce SEO : Il faut TOUJOURS garder tes langues séparées ! Google recommande une seule langue par page web, sinon les petits robots de Google ne comprendront rien et jugeront que ton site est de mauvaise qualité - ce qui ferait baisser son référencement naturel et donc son positionnement dans les moteurs de recherche.  

En conclusion, tout dépend du budget et des besoins de ta start-up. Faut-il quelqu’un pour mettre à jour le site régulièrement et répondre aux clients du pays ? Es-tu prêt(e) à payer pour une traduction de qualité ? A toi de faire le bon choix ! :)