Enquête WIZBII : L’insertion professionnelle des jeunes s’est améliorée en 2021 ! - La Ruche par Wizbii Cette année n’était pas encore l’année du retour total à la normale, mais l’activité économique a progressivement repris ses droits et la situation professionnelle des jeunes diplômé·e·s s’est nettement améliorée. La majorité occupe même des emplois en adéquation avec leurs qualifications.
Bannière d'un article

Enquête WIZBII : L’insertion professionnelle des jeunes s’est améliorée en 2021 !

Cette année n’était pas encore l’année du retour total à la normale, mais l’activité économique a progressivement repris ses droits et la situation professionnelle des jeunes diplômé·e·s s’est nettement améliorée. WIZBII a réalisé un sondage en octobre 2021 auprès de 895 jeunes âgés de 18 à 29 ans ayant obtenu leur dernier diplôme qui a révélé qu’un tiers d’entre eux sont désormais en poste ! La majorité occupe même des emplois en adéquation avec leurs qualifications.

3 jeunes sur 4 en activité ont trouvé une offre qui correspond à leur niveau de qualifications

Le contexte économique de la promotion 2021 est plus favorable à l’insertion professionnelle. En effet, selon notre sondage, un tiers des jeunes diplômé·e·s 2021 est en poste contre seulement 20 % à la même période en 2020. Une différence qui peut s’expliquer par une situation économique en pleine reprise et des secteurs qui recrutent massivement.

Près de la moitié des jeunes diplômés 2020 en poste après 1 an sur le marché du travail ont décroché un CDI et 28 % un CDD. Une situation qui démontre une reprise plus vigoureuse des embauches en 2021 qu’elle ne l’a été en 2020.

Globalement, 3 jeunes sur 4 déclarent avoir trouvé un emploi qui correspond à leur qualification en 2021 contre 66 % en 2020.

2 tiers des jeunes diplômé·e·s 2021 en recherche active se disent confiant·e·s dans la perspective de trouver un poste !

Lorsque l’on interroge les jeunes diplômé·e·s sur les secteurs les plus porteurs d’avenir, ce sont les domaines du digital (49 %), de la santé (38 %) et du commerce (32 %) qui ressortent. Des professions particulièrement touchées par la crise sanitaire et qui connaissent soit une pénurie de vocation, soit une pénurie structurelle de certains profils.

Pour ceux qui sont toujours en recherche active, leur niveau de confiance dans la perspective de trouver un emploi dans les prochains mois augmente. D’après les chiffres de notre sondage, les jeunes diplômé·e·s 2020 sont 58 % à se montrer confiant·e·s et ce chiffre monte à 66 % chez les jeunes diplômé·e·s en 2021 ! L’optimisme est de retour.

Une confiance dans l’avenir pour une génération qui refuse d’être sacrifiée et qui estime avoir les capacités de rebondir.

En 2021, les jeunes sont globalement majoritaires à refuser l’étiquette de “génération sacrifiée” (63 %) même si c’est ce que nous entendons régulièrement depuis le début de la crise. Pourtant, il reste 37 % d’entre eux à penser que cette appellation correspond bien à leur situation, soit une progression de presque 10 points depuis la promotion 2020, première génération du COVID.

Paradoxalement, les promotions de 2021 sont moins inquiètes quant à leur insertion professionnelle que celles de 2020, 6% seulement contre 25% en 2020. Une différence qui peut s’expliquer par le temps d’accepter la situation sanitaire et donc une accumulation de stress différente.

On observe d’ailleurs que 58% de la génération 2021 estiment que leur génération a confiance dans sa capacité à rebondir. 15 % vont même jusqu’à se définir comme une génération pleine d’avenir !

Les jeunes et leurs réactions

Certaines générations ont vécu la guerre, d'autres les crises économiques, la digitalisation des métiers et l'obsolescence de leurs compétences. Qui sait ce que subiront les prochaines générations entre crise environnementale, sociale, ou politique ? Nous ne sommes pas une génération chanceuse, mais nous ne sommes pas sacrifiés pour autant.

Je pense que notre génération est très résiliente. Entre les étudiants qui ont perdu des jobs étudiants et qui ont vécu dans la précarité, et ceux qui ont très mal vécu les confinements successifs. La jeunesse n’a pas abandonné. Elle continue d’avancer malgré les séquelles laissées par ces deux dernières années.

Benjamin Ducousso, CEO et cofondateur de WIZBII, déclare : “ Cette génération, loin d’être sacrifiée, se saisit de la reprise économique pour trouver sa place dans une économie qui poursuit sa transformation. Elle fait preuve d’une grande résilience et a conscience de son rôle dans la construction du monde de demain. Les entreprises, comme l’État et les associations, doivent se saisir du contexte plus favorable pour accompagner les jeunes vers l’emploi. Les mesures actuelles vont dans le sens des attentes des jeunes en ciblant notamment les plus précaires d’entre eux".

En pleine crise sanitaire et à un moment où l’activité économique reprend progressivement sa marche avant, les jeunes se montrent de plus en plus optimistes et ne comptent pas se laisser sombrer à l’aube de leur insertion professionnelle. Si vous êtes toujours en recherche active d’un emploi, rendez-vous sur WIZBII Jobs !

rédigé par :

Kévin FERREIRA

le 28 décembre 2021

Articles recommandés

image

04 janv., Ophélie Baron

04 janv. 2023,

Ophélie Baron

Bordeaux, le 24 janvier : un "Youzful //Café" dédié à la découverte de l’apprentissage

Besoin de mieux comprendre l’apprentissage avant de vous lancer ? Le Crédit Agricole Aquitaine organise un « Youzful // Café » le 24 janvier à Bordeaux pour informer et aider les jeunes sur les problématiques de l’orientation et de l’apprentissage.

image

04 janv., Ophélie Baron

04 janv. 2023

Recrutement : 10 Youzful // Job Dating organisés à travers la France en ce début d'année, pour décrocher un emploi près de chez vous !

Rencontrez les entreprises qui recrutent dans votre ville lors d'un Youzful // Job Dating et décrochez l'emploi, le stage ou l'alternance qui vous correspond !

image

03 janv. 2023

Jeune manager : Nos conseils pour réussir en 2023 ?

Ces dernières années, il est devenu courant que de jeunes salariés de moins de 30 ans deviennent managers. Selon une étude de PageGroup, les jeunes âgés de 18 à 29 ans s'efforcent de gravir les échelons plus rapidement que les générations précédentes. Cependant,

Derniers articles

Accueil
  • Emploi des Jeunes
  • Entrepreneuriat
  • Vie étudiante