Enquête : combien gagnent les développeurs ?

Enquête : combien gagnent les développeurs ?
Pour la 5ème année consécutive, le cabinet de recrutement Urban Linker, leader sur les métiers du digital, présent à Paris et Lyon, publie son étude des salaires 2016 consacrée aux profils techniques des métiers du web. Découvrez les résultats de la 1ère étude salariale française par technologie et expérience ! La grande nouveauté de cette année est l’intégration de la région Rhône-Alpes à cette étude. Un des enseignements majeurs de l’étude réside dans l’écart de salaire important entre les développeurs de la région Ile-de-France et ceux de la région Rhône-Alpes. En effet, les profils tech franciliens gagnent en moyenne 25% de plus que leurs collègues rhodaniens.

Symfony2 : Toujours star des frameworks PHP

Comparé à 2014-2015, les salaires des développeurs PHP se maintiennent. Sur le front des frameworks PHP, Symfony2 cristallisent la plupart des demandes. Les candidats maîtrisant des CMS, comme Drupal ou Magento, basés sur Symfony2 ou Zend tirent eux-aussi leur épingle du jeu. Ils se voient octroyer des salaires moyens supérieurs aux candidats dont les compétences se limitent aux "CMS les plus accessibles" - parmi lesquels on trouve WordPress ou Joomla. Sur le langage PHP, on note une vraie différence de salaire entre les profils titulaires d'un diplôme d'ingénieur, et ceux qui ne le sont pas, pour un niveau d'expérience entre 0 et 2 ans. Ensuite, à niveau d'expérience égale, cette tendance se lisse et il n'est pas rare d'avoir le même niveau de salaire quel que soit le degré de formation. enquête, salaire, développeur, web, application, développement

L’avènement des développeurs Full-stack JS

Le déclin du métier d’intégrateur se confirme. Dorénavant, les entreprises souhaitent que les intégrateurs possèdent un bagage plus étoffé que la simple maîtrise de HTML/CSS. On pense notamment à Jquery et Javascript. Les développeurs "front-end" affichent des salaires nettement en hausse. En fonction de leur niveau d'expérience, ils peuvent voir leur rémunération à l'embauche progresser de 4 000 à 5 000 euros par rapport à 2014-2015. Pour accéder à ce type de poste, la présence sur le CV des frameworks React et Angular devient de plus en plus souvent nécessaire. Le besoin grandissant de développeurs Full-stack dans les start-up impacte logiquement la rémunération de ceux-ci avec une augmentation de 2% en moyenne. Ils deviennent de plus en plus indispensable de part leur maitrise du côté back-end et front-end. enquête, salaire, développeur, web, application, développement

Java et .Net restent des valeurs sûres

Du côté des développeurs Java, la dynamique est toujours là en matière de rémunération. Des hausses de salaire sont notamment perceptibles à l'embauche pour les profils de 4 à 6 ans d'expérience. Les développeurs Java avec une double casquette back-end Java et front-end Angular.js sont de plus en plus prisés. Quant aux rémunérations des développeurs .Net, elles sont stables. Sur ce terrain, maîtriser le framework ASP.NET MVC est un pré-requis. Les salaires des experts .Net sont majorés un peu dés lors qu'il y a des compétences complémentaires, notamment autour du cloud Microsoft Azure ou d'un framework JavaScript client comme Angular.js ou React.js. enquête, salaire, développeur, web, application, développement

Ruby et Python ont toujours la cote

Le pourcentage de sociétés évoluant sous Ruby a également augmenté un peu, impliquant une légère hausse des salaires, notamment pour les candidats juniors. Cette technologie a un bel avenir dans le secteur des start-up, notamment par sa facilité de compréhension et la diversité des options qu’elle permet. Concernant le langage Python, les profils bas niveau (souvent avec plus d’expériences sur d’autres langages) sont de manière générale légèrement mieux payés que ceux travaillant uniquement sur des frameworks web. Les rémunérations ont légèrement évolué pour les développeurs juniors avec un salaire de démarrage se situant désormais dans la fourchette 35-40k€. enquête, salaire, développeur, web, application, développement

Développement mobile : des salaires attractifs

Les développeurs mobiles, tant côté IOS qu'Android, enregistrent toujours des niveaux de salaire globalement au dessus de leurs confrères. Néanmoins, leurs rémunérations progressent moins que l'année dernière. Android est incontournable, il y a une vraie tendance à l'internalisation des compétences en développement Android, qui étaient plus volontiers externalisées par le passé. On note également l'émergence d'une nouvelle niche autour de l'environnement de développement multiplateforme mobile Xamarin (acquis par Microsoft en début d'année). Les salaires des développeurs focus Xamarin peuvent apparaître très supérieurs aux autres profils de développeurs mobiles. Ces profils étant particulièrement rares à l'heure actuelle. enquête, salaire, développeur, web, application, développement Envie de trouver un job en tant que développeur ? Rendez-vous sur Wizbii, des milliers d'offres vous attendent !    Tableaux : source ©Urban Linker / Re designés par ©Wizbii