L'Ecole 42 : un modèle d'apprentissage original à suivre ? Témoignage

Yanis a 23 ans et un parcours plutôt atypique : après avoir étudié deux années en STAPS, il a décidé de prendre un virage à 180 degrés en se lançant dans le secteur informatique et plus précisément du développement. N’ayant pas trouvé de contrat d’alternance, il s’est dirigé vers une école impulsée par Xavier Niel qui fait beaucoup parler d’elle : 42. Après avoir interviewé son directeur il y a quelques mois, nous avons voulu savoir comment ça se passait de l’intérieur. Découvrez le témoignage de Yanis, issu de la 1ère promo de jeunes codeurs.

L’inscription à l’école : entre tests en ligne et piscine

Attiré par les promesses de l’école 42, j’ai décidé de passer les tests en ligne puis l’épreuve de la « piscine » qui s’est déroulée pendant un mois dans les locaux de l’école. Ce fut difficile certes, mais elle reste à la portée de tous. J’y suis allé en tant que total débutant et cela s’est très bien passé. Le sacrifice en vaut le coup, quoi qu’il arrive vous en sortez gagnant : de l’expérience, de bon souvenirs et surtout vous saurez si tout ceci est fait pour vous et je pense que c’est le plus important.

La 1ère année à 42

Entrons maintenant dans le vif du sujet. Le déroulement de l’année est au final dans la continuité de la piscine. Nous avons plusieurs modules et projets dans des domaines tels que l’Infographie, algorithmie, l’Unix.

4 types de travaux tout au long de l’année :

Les projets classiques

Ils durent 2 à 3 semaines, et doivent être réalisés en solo.

Les rushs

Les « rushs », c’est un projet de groupe généré aléatoirement. Le terme rush s’explique par le fait que l’on a seulement 2 jours pour le réaliser. C’est donc un projet court, mais qui n’est pas forcément plus simple qu’un de deux semaines. C’est donc très intense.

Les projets finaux de module

Nous avons aussi des projets de fin de module à réaliser en groupe de 5 personnes environ. Ils reprennent toutes les notions abordées durant le module (projet + rush) et nous avons au moins un mois pour le faire. Nous pouvons nous organiser comme on le souhaite : demander de l’aide, travailler seul ou en groupe mais quoi qu’il arrive, nous devons être au final capable de reproduire les travaux seul.

Les piscines

Et pour finir, lors de l’année il y a encore des piscines ! Tout comme l’épreuve de sélection. Les piscines interviennent quand on découvre des choses vraiment nouvelles comme un nouveau langage ou la programmation orienté objet par exemple. Lors de la première année, il s’agit d’une piscine de deux semaines en PHP.

Un apprentissage « peer-to-peer » : les étudiants se corrigent entre eux 

Tous ces projets sont corrigés par nous-même, par nos camarades de l’école. A chaque fin de projet, une liste de correcteurs est générée avec un barème défini par le staff. Nous avons quelques jours pour effectuer un maximum de corrections. C’est donc du temps de travail en plus pour nous. En plus des projets, des corrections, il y a des exams machine. Ce sont des exams très classiques, toutes les deux semaines. Vous êtes seul devant un ordinateur sans internet avec une série d’exercices à réaliser. A 42, on considère que le minimum acceptable est la note de 15. Voici comment se déroule l’année en termes de programme. Suite à vos notes, vos temps de présence, vos corrections effectuées et tout un tas d’autres facteurs que je ne connais pas vous validerez ou non vos modules. La validation de module vous offre des crédits et ces crédits servent à valider votre avance dans l’année.

Un stage de 6 mois

En fin d’année, nous avons un stage de 6 mois (début juillet). Pour partir en stage, il faut avoir eu au moins 3 fois la note 15 aux examens et avoir validé 3 modules. Il y a en tout 7 modules en première année, et avec un temps pour repasser les premiers qui ont été ratés. Rien d’insurmontable.

Bien plus que des cours théoriques

Tout ça constitue donc une année 42. Mais une année à 42 c’est bien plus que ça. C’est aussi une année riche en rencontres grâce aux évènements organisés à l’école presque chaque semaine. - Des conférences d’entreprises (Google, Microsoft, NASA etc …) - La venue de personnalité nationales / internationales : Par exemple, Katie Jacobs Stanton (Twitter), Charles Bolden (Nasa) , Richard Stallman (logiciel libre) qui viennent dans cette école pour partager leurs expériences. - De nombreux Hackathon (c’est à dire un événement où des développeurs se réunissent pour faire de la programmation informatique collaborative sur plusieurs jours) - des meet up Ces évènements permettent la construction de notre réseau, de projets, de bons moments et c’est ça qui est génial. C’est à la fois un lieu de travail très sérieux, très chargé mais aussi un lieu de fun où il se passe plein de choses et surtout où la seule monnaie pour pouvoir faire des choses c’est la motivation et l’investissement, on ne vous demandera pas plus. Et c’est pour moi le plus important, 42 ce n’est pas juste une école qui va former de bons développeurs, c’est une école qui pousse a réaliser des projets, à monter des start-up, et s’investir dans la vie du secteur informatique. 42 m’a demandé certains sacrifices, et ce n’est pas facile tous les jours mais je ne regrette pas d’y être inscrit et j’incite tous les jeunes qui veulent faire quelque chose de leur vie à y aller. Pour aller plus loin… Quelques questions supplémentaires pour Yanis : Quelle proportion d’étudiants a eu leur année ? On ne parle pas encore de validation de première année, étant donné que le stage rentre en compte dans celle-ci. La majorité des étudiants ont décroché l’accès au stage, pour le reste ils refont une piscine cet été pour rattraper le retard. Dans quelle boite as-tu fait ton stage ? Est-ce que tous les étudiants ont trouvé facilement ? Certains étudiants sont encore en recherche de stage, le stage devant être de 4 à 6 mois, il faut trouver au plus tard début septembre. Certains peuvent avoir des difficultés à trouver, beaucoup d’entreprises souhaitent embaucher pour des stages de fin d’études. D’autres sont réticentes sur le fait qu’on maitrise actuellement peu de technologie étant donné que l’on voit principalement du langage C en première année. Certains au contraire adhèrent a la philosophie de 42. En tout cas nous avons tous beaucoup à prouver pour les futures promos. Pour ma part j’ai trouvé avec pas plus de difficultés que n’importe quel étudiant. Je suis en stage dans une start-up qui accompagne ses clients dans la création et le développement de site internet et application mobile. Je suis en charge du développement d’application mobile, la technologie utilisée était inconnue pour moi (non étudié à 42) mais l’entreprise fait confiance sur la capacité à apprendre vite de nouvelles choses. Alors 42, un modèle d'école dont les autres écoles devraient s'inspirer ? Dites-nous ce que vous en pensez !  En savoir plus sur l'école 42. Photos : © Facebook 42