Débuter sa carrière à l'étranger : ce qu'il faut savoir avant de partir !

Débuter sa carrière à l'étranger : ce qu'il faut savoir avant de partir !

Notre génération de jeunes diplômés est désormais bien connue pour son goût de l’imprévu. Tandis que nos parents et aïeux concentraient leur énergie à se façonner une routine et une stabilité, nous voilà obligés d’admettre que notre seul désir est de casser la nôtre. Pour nous épanouir, notre quotidien doit se pimenter de moments spontanés, projets de voyages et relations amoureuses passionnelles.

Pointez du doigt nos compagnons numériques : le constat est là, nos amis nous écrivent depuis des points géographiques de plus en plus insolites, nos contacts se créent à travers un univers digital parallèle, nos avis se partagent sur les réseaux sociaux et nos refus s’apposent sur des pétitions en ligne.

Cet environnement mouvant et interactif nous amène à vouloir, nous aussi, découvrir les modes de vie de nos continents voisins. Et dans un monde où prendre un billet d’avion est aussi simple que d’obtenir une place de théâtre en rajoutant son numéro de passeport, tôt ou tard, l’idée se présente : pourquoi ne pas débuter sa carrière à l’étranger ?

C’est là que mon témoignage intervient pour vous donner un aperçu des points stratégiques d’une vie équilibrée pour un début de carrière à l'étranger : la santé, essentielle à toute escapade, la situation professionnelle, sans qui l’aventure n’aurait pas lieu, et l’épanouissement personnel, notre raison de vivre.  


Avant tout, la santé! 

Une bonne couverture sociale est obligatoire

Vous aurez rapidement noté que la CAF (feu étudiants) et les nombreuses aides françaises n’existent pas à l’étranger. Une couverture sociale solide est donc plus que nécessaire. Sur certaines destinations, le risque de perdre un bras en traversant un passage clouté (s'il en existe) est hebdomadaire, au minimum. Validez bien ce point avec votre futur employeur avant de signer votre contrat : une couverture sociale coûte une fortune.

Mais surtout du bon sens

En termes de sécurité, il s’agit plus de bon sens et de prévoyance. Il est important de rapidement intégrer les coutumes locales, les endroits bien fréquentés des zones peu recommandées. Dans certains lieux, être à l’étranger peut s’avérer aussi dépaysant qu’imprudent : un salaire de VIE ou d’expatrié est parfois 100 fois plus élevé que le salaire moyen local. Vous pourrez être aussi sympa que vous voudrez, votre sourire ne vaudra pas les 3 ans de salaire dans votre poche. Adaptez-vous.

Mais assez parlé prévoyance, qu'en est-il de votre futur emploi ?

Des responsabilités facilement accessibles pour des profils juniors

Généralement, les entreprises internationales proposent aux employés expatriés des postes plus responsabilisants qu’en métropole, sur un même niveau d’ancienneté.

A condition d’être fiable…

Un employé n’étant pas forcément managé par une personne sur place, sa fiabilité est primordiale. Comment garder un bon niveau de communication à distance, quand seuls les mails, appels et visio sont les outils d’échange ? Pas de discussion sympathique à la cafét', pas de blagues générales dans l'open-space, pas d'afterwork. La confiance est essentielle des deux côtés.

…Polyvalent et adaptable…

Par ailleurs, les profils expatriés devront également faire preuve de capacités d’adaptation et d’intégration.  

Capable de garder un calme olympien en période de crise (de la panne d’électricité mensuelle aux changements d’accords diplomatiques du pays) comme de motiver et dynamiser ses troupes, tambour battant, lorsque tous les feux sont au vert pour réaliser un maximum d’objectifs : les variations de rythme ne manquent pas sur un poste à l’étranger. La dichotomie entre les moyens mis à disposition sur le terrain, et les objectifs attendus par le siège, rajoute une certaine pression au travail.

…Mais aussi capable de s’intégrer rapidement

De plus, il est aussi très important pour un profil expatrié d’être capable de légitimer sa place hiérarchique au sein d’une entreprise d’une autre culture, implantée avant son arrivée, et dont de nombreux employés locaux ont plus d’ancienneté sans avoir eu accès à son poste jusqu’ici. Rigueur, sérieux, bonne humeur et respect des traditions locales est un minimum pour asseoir sa place au sein d’une équipe parfois déjà mise en place avant sa venue.

Ainsi, lorsqu’une entreprise en croissance a trouvé son meilleur poulain, fiable, dynamique et bien intégré localement, les responsabilités et évolutions de postes ne manquent pas de suivre.

Enfin, le plus important de votre départ à l’étranger : votre construction personnelle 

L’éloignement inévitable d’une bonne partie de vos contacts

Au-delà du côté aventurier d’une expérience à l’international, la découverte d’une nouvelle culture, la remise à zéro de votre sphère sociale et l’anéantissement de vos repères classiques (plan de la ville / fonctionnement des transports en commun / restau préféré), c’est également l’occasion de réaliser que vos meilleurs copains et vos proches sont à plusieurs fuseaux horaires de vous et ont également une vie, désormais sans vous, à mener. Outre le fait que la discussion se fera progressivement plus rare, le tri dans vos contacts vous semblera assez spectaculaire. N’ayez crainte, votre vie intense à l’étranger saura combler cette perte de contacts « bons potes » qui était probablement voués à disparaitre tôt ou tard.

La double solitude face aux crises sentimentales

A l’étranger, tout se passe relativement bien lorsque vous faites de nouvelles rencontres chaque jour, vous buvez des verres avec des collègues aux anecdotes locales et vous débutez vos premières expériences extra-amicales

Tout se complique cependant, lorsque vous êtes en passe de subir une déception, une dispute ou une rupture amoureuse sur place ou à distance. Autant vous dire que le sentiment de solitude vous envahissant lors d’un passage à vide standard est décuplé lorsque vous êtes loin de vos racines. Vers qui vous tourner pour avoir des conseils ? Vos copains locaux sont plutôt récents et vos amis à distance n’auront que votre visage déconfit en visio ou votre voix chevrotante au téléphone. Selon votre localité, vos moments de panique vous submergerons lorsque vos amis/soutiens seront en plein sommeil, vous laissant seul dans votre peine. C’est donc une double claque que vous avez à encaisser, à des milliers de kilomètres de chez vous. Préparez-vous à grandir, et en toute autonomie !

Mais de nouvelles rencontres pour équilibrer la balance

Heureusement, vos rencontres sur place seront également fortes en émotion. Vous vous épanouirez dans un environnement international où personne n’a de maison qu’un nouveau point géographique dans le monde, rêvant de s’installer sur un nouveau continent. Si vous êtes assez ouvert, vous créerez également de belles amitiés avec des personnes locales, vous montrant qu’un bon fou rire n’a pas de frontière.

Voici donc un aperçu des bons et moins bons côtés d’un début de carrière à l’étranger. Du très positif est à retenir, à commencer par l’ouverture d’esprit et la capacité à se construire un quotidien dans un nouvel environnement qui ne manque pas de rebondissements et de fantaisie. Oui, loin de chez vous, vous serez plus vulnérable aux déceptions de la vie. Oui, loin de chez vous, vous manquerez certains moments importants de vos proches. Mais, avec votre famille, avec vos meilleurs amis, il sera toujours possible de vivre une relation à distance et de se retrouver plus tard pour vous rappeler pourquoi vous vous aimez tant.  

Et après tout, n’est-ce pas là tout l’enjeu de notre incomprise mais tant aimée génération Y ? Enfants du monde, à nous d'en créer un uni et bienveillant, à travers les continents et les cultures.