Interview avec le rappeur D. Ace : "finir mes études m'a aidé dans ma carrière"

Interview avec le rappeur D. Ace : "finir mes études m'a aidé dans ma carrière"

Des bancs de la fac aux 10 millions de vues sur Facebook, voici le parcours de D. Ace, un rappeur talentueux diplômé d’un master communication/marketing. C’est avec un rap humoristique sur le thème du poulet que l’artiste de 24 ans a fait le buzz ! Aujourd’hui, il enchaîne concerts et tournages de clips ; son premier album, « Inévitable », est en vente depuis le 4 mai. Voici notre interview de D. Ace qui nous fait le plaisir d'être le premier talent interviewé dans notre nouvelle chronique "Les Talents de La Ruche". 

Salut D. Ace ! Qui es-tu et quand as-tu commencé le rap ?

J'ai 24 ans, je suis diplômé d'un master communication/marketing à l'INSEEC et j'ai commencé le rap il y a un an et demi.

Pourquoi avoir fait de la communication ?

Plus jeune, je voulais faire de l'architecture parce que j'aimais bien le dessin et j'avais un esprit créatif. Puis pour plusieurs raisons, notamment en termes de difficulté à intégrer ce marché, je me suis orienté vers le marketing et plus précisément vers la communication. Ça rejoignait un peu l'architecture dans le sens où c'est quelque chose qui nécessite un bon contact humain, une certaine créativité, un esprit vif. Donc il y a quelques caractéristiques qui étaient similaires à ce que j'aimais dans l'architecture.

Qu'en as-tu retenu ?

Que la communication est la clé de tout. C'est le plus important que ce soit dans toutes les entreprises, aujourd'hui, une bonne communication fait tout !

Le rapport avec le rap ?

La communication touche tout. Tu es obligé de faire de la com si tu travailles en banque, si tu es rappeur, si tu es sportif. Dans le rap, tu vends un produit, tu vends de la musique. Donc à partir du moment où tu vends quelque chose, tu fais de la com.

Pourquoi avoir continué tes études ?  

Le rap, mine de rien, est une activité instable. Donc je me suis dit : "si ça marche tant mieux. Je serai riche et célèbre. Si ça ne marche pas, au moins j'aurais un diplôme". Je pourrais postuler "classiquement" on va dire. 

Tes études te servent-elles aujourd'hui ?

Ce serait hypocrite de dire que non. Ça t'apporte un certain bagage culturel, une certaine méthodologie, une certaine réflexion, une certaine analyse. Ça t'apporte aussi un réseau parcequ'il y a pas mal de personnes avec qui j'ai été en école de commerce notamment. Eux aussi montaient leur business, que ce soit dans la musique ou pas, donc il y a des connexions qui se font. Au niveau de la communication, je pense que le fait que je me sois fait connaitre rapidement est dû à cette capacité que peut-être j'avais, cette pensée communication que j'ai apprise à l'école. Ça m'a permis de mettre en place des choses qui font que je savais que tel ou tel concept allait marcher. Donc, oui ça m'a aidé. 

Comment t'es-tu fait connaitre ?

J'ai commencé à faire des vidéos humoristiques. En mêlant à la fois, humour et rap. Les gens étaient à la fois en mode: "ah il rigole" mais à la fois "ah il n'est pas mal, il sait rapper ! ". Donc ça se partageait rapidement. À partir du moment où tu fais quelque chose qui sort de l'ordinaire, c'est quelque chose qui frappe un peu plus les gens. C'était nouveau, ça a permis à mon nom de se faire connaître rapidement.

Quels sont tes projets ? 

"inévitable", mon premier album sorti le 4 mai. Il va falloir défendre le projet, en faire la promotion, les clips... Faire en sorte que, comme son nom l'indique, en 2018, il soit inévitable. Il va falloir l'écouter, sinon, vous avez perdu !

 D. Ace dans 5 ans, rappeur ou responsable marketing ?

Dans 5 ans, Directeur d'un label et j'engagerai des Responsables Marketing !

Bonne réponse ! Merci D. Ace et bon courage pour tes projets ! 

Si tu as aimé D. Ace, voici le clip "PETITE SOEUR", un titre présent dans son album !