Covid-19 : La santé mentale des étudiants mise à mal ? - La Ruche par WizbiiD’après l’étude « I-Share » du professeur Christophe Tzourio, épidémiologiste à l’Université de Bordeaux qui s’intéressé à la santé des étudiants, un constat alarmant a émergé : les étudiants ont des risques doubles de dépression, d’anxiété.

Covid-19 : La santé mentale des étudiants mise à mal ?

D’après l’étude « I-Share » du professeur Christophe Tzourio, épidémiologiste à l’Université de Bordeaux qui s’est intéressé à la santé des étudiants, un constat alarmant a émergé : « Les étudiants ont des risques doubles de dépression, d’anxiété »

Mais comment expliquer cela ? Quelles sont les solutions ?

La santé des étudiants mise à mal avant le confinement 

Un certain nombre de raisons expliquent que les étudiants sont plus vulnérables face aux risques de santé mentale que le reste de la population…

Tout d’abord parce qu’ils sortent de leur contexte familial, ils doivent prendre des responsabilités, rester seul, déménager. Ainsi ils doivent recréer un univers, une nouvelle vie, de nouvelles habitudes, ce qui peut être déstabilisant pour certains jeunes. 

Ainsi, le confinement a accentué des symptômes comme le stress, la solitude ou l’anxiété qui étaient déjà présents chez les étudiants. C’est pourquoi il est urgent de réagir rapidement à cette problématique et démocratiser des solutions concrètes aux étudiants, comme des séances de relaxation, méditation etc. 

La pression des études ? 

Plus les années passent, plus le nombre d’étudiants augmente, et plus les formations sont exigeantes et attendent un niveau de réussite élevée. 

Aussi les étudiants ont conscience que le marché du travail est saturé dans beaucoup de domaines, qu’il est difficile de décrocher un emploi stable rapidement. Donc il faut se donner à 100% pour espérer atteindre une vie professionnelle épanouie. 

Parmi ces étudiants, beaucoup souffrent de stress intense. D’ailleurs 1 jeune sur 2 a déjà utilisé des médicaments ou des compléments alimentaires en période de stress ou d’examens (d’après notre étude sur les jeunes et la santé).

Double risque de dépression chez les étudiants 

L’étude CONFINS met en lumière l’importante différence entre l’impact de l’épidémie de Covid-19, sur la santé mentale des étudiants et celles des non-étudiants. "On voit bien que les étudiants ont des risques doubles de dépression, d’anxiété. C’est tout à fait spectaculaire. On voit bien l’impact de mal-être psychique de l’épidémie sur les étudiants", commente Christophe Tzourio.

28% des étudiants se sentent tristes ou déprimés 

Ainsi, les résultats de CONFINS révèlent que 28 % des étudiants se déclarent tristes, déprimés ou désespérés plus de la moitié du temps voire tous les jours, contre 15 % chez les non-étudiants. 15 % se déclarent en permanence inquiets, de façon excessive et 40% des étudiants se sentent fatigués ou sans énergie. 

Comment protéger les étudiants ? 

Il faut tout d’abord identifier les profils à risques et proposer les mesures déjà existantes pour protéger la santé mentale des étudiants fragiles. 

Sur de nombreux campus, il existe des espaces de santé

Ces espaces proposent des rendez-vous médicaux et bilans de santé gratuits. Et même des consultations avec des psychologues et des psychiatres. 

Mais malheureusement, beaucoup les étudiants qui ne vont pas bien sur le plan psychologique refusent d’en parler autour d’eux. 

Ainsi lorsque vous avez des doutes sur l’état de santé mentale d’un étudiant, n’hésitez pas à lui en parler et lui conseiller de tourner vers le service santé de son campus. 

rédigé par :

Maryam Orion

le 13 octobre 2020

Articles recommandés

image

19 janv., Maryam Orion

19 janv. 2021,

Maryam Orion

Parcoursup : quels sont les documents à préparer pour votre inscription ?

Quelles sont les pièces justificatives indispensables pour vous inscrire sur Parcoursup ? Qu'est ce qu'il faut faire avant de vous inscrire ? On vous dit tout !

image

14 janv., Maryam Orion

14 janv. 2021

Quels sont les changements liés au Brexit pour le programme Erasmus+ ?

Le Premier ministre Boris Johnson a annoncé la fin des accords entre le Royaume-Uni et le programme Erasmus+ 2021-2027. En effet, le Royaume-Uni devient un pays tiers depuis le Brexit et ce départ aura des conséquences sur les étudiants français à partir de janvier 2021. On vous dit tout !

image

13 janv., Maryam Orion

13 janv. 2021

Covid-19 : Une aide de 500 euros pour les jeunes diplômés en recherche d’emploi

Face aux difficultés économiques engendrées par la crise sanitaire du covid-19, le gouvernement a décidé d'aider les jeunes diplômés en recherche d’emploi avec une aide financière de 500 euros par mois.

Derniers articles