Coupe du monde 2018 : qui l’emporte sur le terrain de l’emploi ?

Coupe du monde 2018 : qui l’emporte sur le terrain de l’emploi ?

L’équipe de France entrera en lice le 16 juin lors de la 21ème édition de la Coupe du monde de football, organisée cette année par le pays des tsars. Au total : 12 stades, 32 équipes et 64 rencontres prévues sur le territoire russe. Sans transition, nous avons trouvé intéressant de comparer les Bleus et leurs futurs adversaires en phase de groupes, non pas sur une pelouse mais sur le terrain de l’emploi ! 

Pour information, chaque équipe s’affrontera selon deux critères : le taux d’emploi et le taux de chômage sur l’ensemble de la population active. Les données diffusées dans cet article correspondent au dernier trimestre de l’année 2017 et au premier trimestre de l’année 2018. Enfin, ils proviennent du site de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) et du site Trading Economics. En raison d'un manque d'informations, certains pays n'ont pas pu être référencés. 

FRANCE – AUSTRALIE

Mesdames et messieurs, ding ding ding (cloche de boxe). Le premier match de l’équipe de France se jouera contre l’Australie ! Balle aux pieds, ce n’est pas qu’on se croit sorti de la cuisse de Jupiter mais logiquement, nous devrions nous imposer. En revanche est-ce le cas sur le terrain de l’emploi ?

Taux d’emploi

Terrible désillusion des Français qui se font battre à plate couture par des Australiens redoutablement efficaces concernant leur taux d’emploi. Celui-ci s’élève à 73,6% en Australie contre 65,2% pour l'Hexagone, soit 2,8% de moins que la moyenne globale de tous les pays de l’OCDE. Le pays du kangourou tape fort d'entrée de jeu. Mais le match n’est pas terminé, la France peut espérer se relancer sur son taux de chômage.

Taux de chômage sur l’ensemble de la population active

Coup de grâce au stade Kazan Arena ! C'est sur ce dernier duel que les Bleus viennent de perdre toutes leurs chances de s'imposer dans ce match. Ils s’inclinent face à une équipe d’Australie irrémédiablement performante en matière d’emploi. Son taux de chômage s’élève à 5,5% tandis que celui de la France monte à 8,9%

L’Australie terrasse la France (2 – 0)

FRANCE – PEROU

L'équipe du Pérou est réputée pour être dure sur l’homme. Le combat s'annonce âpre de part et d'autre. Les Bleus réussiront-ils à se relever de leur défaite face à l'Australie et l’emporter face à ceux que l'on appelle Los Incas ?

Taux d’emploi

On vous avait annoncé un match de haute intensité. Le voici servi sur un plateau d’argent ! Le taux d’emploi au Pérou s’élève à 63,60%. Le duel est donc perdu de peu par les Sud-américains (1,6% de moins), moyennant un sauvetage sur la ligne des joueurs français.

Taux de chômage sur l’ensemble de la population active

C’est dans les arrêts de jeu que le Pérou arrache le nul face aux Français. La Blanquirroja relève d'un taux de chômage de 7,3%, soit 1,6% de moins que la France.

Les deux équipes ne sont pas parvenus à se départager (1 - 1)

Danemark – France

Le Danemark est la dernière équipe que les Bleus affronteront en phase de groupes. Moins abruptes que les Péruviens, les Danois possèdent néanmoins certains talents à l’instar de Christian Eriksen qui avait sublimé en barrage face à l’Irlande et permis aux Dynamites danoises de se qualifier pour la Coupe du monde en Russie. Reste à voir s’ils auront autant de réussite sur le terrain de l’emploi.

Taux d’emploi

Mêmes erreurs que face à l'Australie. La France (65,2%) ne parvient pas à battre le Danemark (74,6%) avec son taux d'emploi et se fait déborder de 9,4%. La suite du match s'annonce compliquée... 

Taux de chômage sur l’ensemble de la population active

L'équipe de France essuie sa deuxième défaite de la compétition à l'issue d'un match que les Danois ont su mener avec brillot. La sélection danoise parvient même à faire mieux que le Pérou. Le taux de chômage au Danemark s'élève à 5,4%, soit 3,5% de moins que la France (8,9%). 

Victoire écrasante du Danemark face à la France (2-0)

Ainsi, la France nous montre la fragilité de son marché de l'emploi. Si elle s'apprête à jouer la Coupe du monde comme elle tente de réduire son taux de chômage, son passage en Russie promet d'être plus court que prévu.