Comment venir travailler en France quand on habite à l’étranger ? - La Ruche par WizbiiVous vivez à l'étranger mais vous frémissez à l'idée de venir vous installer en France et de débuter une carrière à la française ? Vous êtes au bon endroit. Voici tous nos conseils en la matière.
Bannière d'un article
#Emploi-jeune-diplome

Comment venir travailler en France quand on habite à l’étranger ?

Vous, personnes venues tout droit de l’autre côté du globe, ou peut-être d’un endroit un peu plus limitrophe, vous avez comme désir brulant de venir travailler chez nous, en France ? Nous sommes honorés. Malheureusement, ce n’est pas toujours aussi simple... Du coup, on vous donne un petit coup de pouce en vous offrant des astuces pour y arriver !

Venir travailler dans notre beau pays est certes une super idée sur le papier, mais ça peut être parfois un long chemin à emprunter avant d’arriver à destination. Et bien évidemment, les formalités diffèrent selon son pays d’origine. On fait le point.

Si vous êtes citoyen de l’Espace économique européen

L’Espace économique européen (EEE pour les intimes), c’est l’union qui rassemble 21 pays au total. En clair, ça regroupe :

  • Les 28 pays membres de l’UE
  • La Norvège
  • L’Islande
  • Et le Liechtenstein

Jusqu’ici, tout va bien. D’autant plus que, petit veinard(e), votre citoyenneté vous fait bénéficier d’une liberté de circulation la plus totale, rien que ça. Et pour ça, on remercie ce fabuleux accord économique qui vise à assurer notre belle circulation des marchandises, des services, des capitaux mais aussi et bien évidemment des personnes concernées au sein de la zone des 31 membres.

La France vous est donc accessible si vous avez dans votre baluchon un passeport ou d’une carte d’identité en cours de validité, si vous pouvez prouver que vous entrez dans la catégorie des « travailleurs » et ça, que vous ayez demandé un titre de séjour ou non.

Concrètement, ça veut dire que vous n’aurez plus qu’à remplir cette petite formalité de rien du tout une fois qu'on vous aura délivré un droit de séjour permanent au bout de 5 petites années uniquement. 

Lorsque l’on est citoyen d’un pays tiers

Vous êtes originaire d’un pays qui n’appartient pas à l’EEE ? Pas de panique, ce sera juste un peu plus complexe mais c’est loin d’être impossible. Il vous suffit en fait de demander une autorisation de travail aux autorités françaises. Deux cas de figure :

  • Vous avez entre vos mains un titre de séjour et dans ce cas il vaut pour autorisation de travail et c’est tout bon
  • Ou vous devez en faire la demande auprès de la préfecture du lieu d’embauche, sauf si vous êtes inscrit sur la liste des demandeurs d’emploi qui se fera un plaisir d’accepter votre demande si votre situation d’emploi est convenable, c’est-à-dire qu’ils vérifient si vos qualifications respectent l’exigence demandée (CV, copie de diplôme(s), vos éventuelles attestations d’emploi), mais aussi des conditions d’emploi et de rémunération, et tout un tas de choses sur la législation du travail. Pour plus d’infos, c’est par ici. Et après tout ce joli tas de paperasse, vous serez enfin l’heureux(se) propriétaire d’une APT (autorisation provisoire de travail) ou d’un titre de séjour. Attention toutefois, chaque titre de séjour ne vaut pas pour droit de travail, une bonne partie se fait au cas par cas.

Vous voulez une bonne astuce de grand-mère ? Pour favoriser votre autorisation de travail, le plus simple est d’avoir trouvé un travail au préalable. Ce sera bien plus simple : votre employeur s’occupera lui-même de faire la demande d’autorisation de travail. Pour ce qui est des documents à fournir à l’administration française, la liste est malheureusement différente en fonction des contrats de travail...

Une fois en possession de cette fameuse autorisation de travailler, vous devrez obtenir un visa long séjour qui fera aussi office de titre de séjour la première année.

Les documents à fournir pour dénicher le visa français :

  • Un formulaire Cerfa 14052*01 ma foi fort sympathique à compléter
  • Un passeport à la fibre voyageuse
  • La fameuse autorisation de travail
  • Un super document qui atteste que vous êtes assuré(e) médicalement parlant
  • Une preuve formelle de logement (acte de propriété ou de bail, par exemple)
  • Et enfin, une preuve que vous avez les ressources financières nécessaires 

Vous avez votre Visa sous les yeux ? Alors il ne reste qu’à l’envoyer à l’ambassade ou au consulat français du pays où vous vivez. 

Une fois les pieds en France, vous devrez passer un petit coup de fil à l’Office Français pour l’Immigration et l’Intégration (OFII) et passer entre les mains d’un docteur pour une visite médicale

Tout ça peut paraître beaucoup en termes de papiers à donner, de temps et d’énergie. Mais la France reste un pays accueillant et si enrichissant avec une culture passionnante. Vous ne regretterez pas ce beau voyage de vie. Ne vous découragez pas devant toutes ces étapes. Et comme on dit, « impossible n’est pas français » !

rédigé par :

Marion Epinette

le 04 avril 2019

Media image

Articles recommandés

image

23 août, Maryam Orion

23 août 2019,

Maryam Orion

5 astuces pour ne pas déprimer quand tous vos collègues sont en vacances

Comment éviter la déprime vous travaillez mais vos collègues sont en vacances ? Voici nos conseils pour relativiser et voir du bon oeil les solutions qui rendent cette période agréable !

image

01 août, Maryam Orion

01 août 2019

Découvrez l'interview de Tez Cadey, un jeune DJ français mondialement connu !

Vous avez certainement déjà dansé sur un des titres du jeune DJ Tez Cadey, découvrez un témoignage sur son parcours et sa passion pour la musique !

image

31 juil., Sophie Lebel

31 juil. 2019

CAP Petite enfance : quelles opportunités d'emplois pour travailler auprès des enfants ?

Passer le CAP petite enfance : quelles carrières possibles ? Assistante maternelle, éducateur, auxiliaire de puériculture... De nombreuses possibilités s'offrent à vous !

Derniers articles