Comment réussir son mémoire de fin d’études ?

Comment réussir son mémoire de fin d’études ?

La réussite de ton mémoire ne dépend pas uniquement des consignes de tes professeurs et d’un ensemble de démarches raisonnées. La manière dont tu l’abordes, l’effort que tu y mets, ta conviction ou encore le plaisir que tu prends à le faire sont autant d’éléments qui te feront porter fièrement ton projet jusqu’à son succès ! Wizbii t’en dit plus !

Le mémoire est peut-être le travail le plus sollicitant pour un étudiant dans son parcours. Souvent loin d’être amusant, il génère des émotions antinomiques capables de faire craquer n’importe qui, y compris la première de ta promo. Mais ! Il existe plusieurs moyens de réaliser cet exercice avec sérénité ! Parfois même, tu prendras plaisir à aller à la bibliothèque, à chercher dans des livres, à analyser ou à écrire. Nous laissons le soin à ton professeur encadrant de t’expliquer la méthodologie et les étapes de la rédaction d’un mémoire. En revanche, Wizbii va essayer de te faire comprendre que la bonne appréhension de ton projet est aussi une des clés de sa réussite.

 NB : au rendu final, les plus exigeants avec eux-mêmes ont souvent des syndromes post-traumatiques irréversibles.

Les étudiants les plus détendus ont l’impression de rendre un devoir maison.

Les procrastinateurs ressassent les moments où ils n’ont pas travaillé…

L’état d’esprit

L’état d’esprit est très important pour réussir ton mémoire. Si tu commences par te dire « 60 pages c’est trop long, je n’y arriverai pas », tu pars déjà avec un handicap. Essaye de ne pas penser au nombre de pages. Alors on sait, c’est plus facile à dire qu’à faire. Mais si tu y parviens, tu t’enlèveras le poids de la rédaction. Il faut se lancer dans ce travail en étant positif. Plutôt que de songer à combien de pages tu dois écrire, nous te conseillons de penser au résultat final. Le mémoire est un travail de longue haleine que tu auras fait mûrir. Il portera l’empreinte de ta personnalité, soit de quoi te rendre fier. Ainsi, en abordant ton projet de cette manière, tu peux n’être que confiant sur son contenu.

 

Choisir un sujet qui te plait

Là encore, bien choisir son sujet participe à la réussite de ton mémoire. Prends-le comme une chance de pouvoir travailler sur un thème qui t’intéresse. C’est le meilleur moyen de mêler rédaction et agréabilité. Opter pour un sujet ne consiste pas seulement à dire « je vais travailler sur telle ou telle chose ». Il faut délimiter une zone d’étude. C’est une fois avoir bien fouillé cette zone en y ayant fait des recherches que tu soulèveras un réel intérêt à rédiger sur ce qui te semble pertinent. Ton correcteur verra également avec plus de facilité à quel point tu maîtrises ton mémoire.

Ne pas avoir peur de donner son avis

Certains étudiants ne se sentent pas assez qualifiés pour mettre en valeur leurs idées face à celles d’un auteur. Grosse erreur ! Si ta formation t’impose la rédaction d’un mémoire, c’est qu’elle estime que tu es apte à donner ton avis et à le justifier en argumentant. Arrivé à un certain niveau d’étude, ton savoir-faire en matière d’analyse te permet de critiquer et de faire valoir ton opinion sur un livre ou autre. Cela dit tu n’es pas Pierre Bourdieu donc ne t’avises pas de réinventer la sociologie !

Écrire avec confiance

« À force de croire, on finit par ne plus douter ». C’est un peu pareil avec la rédaction du mémoire. Tu verras que parfois, en te laissant prendre au jeu de l’écriture, tu te retrouveras soudainement doté d’une très belle plume. La forme ne prend jamais le déçu sur le fond mais c’est toujours plus agréable pour ton lecteur que tu sois claire et concis dans ce que tu dis. Il ne s’agit pas de te lancer dans un poème de 60 pages, mais d’avoir confiance en ton écriture. Après avoir lu et épluché plusieurs livres, ton style ne sera que meilleur !

        

Être organisé

Parce que ça ne fait de mal à personne de le rappeler ! Quand on se lance dans un mémoire, il est primordial d’être organisé. Ainsi, tu ne perds pas le nord ! Pour ce faire, n’hésite pas à réaliser un planning et à te fixer des délais. C’est avec une liste d’étapes à franchir et des dates butoirs que tu avanceras dans ton travail. De plus, tu sentiras la même satisfaction que lorsque tu termines un niveau dans Mario. Rien de mieux pour se booster et passer au niveau suivant, jusqu’à finir le jeu !

 

Une fois ton mémoire validé par les jurys, reste à le faire valoir dans le milieu professionnel !

Voilà de quoi mieux appréhender ton mémoire et le réussir par la même occasion ! Nous te souhaitons bon courage !