Comment devenir traducteur sans diplôme et travailler pour une agence de traduction ? - La Ruche par WizbiiVous pouvez devenir traducteur sans avoir de diplôme de traduction. Encore faut-il être spécialisé dans un domaine d'activité et connaître plusieurs bonnes pratiques du métier.
Bannière d'un article
#Trouver-un-emploi

Comment devenir traducteur sans diplôme et travailler pour une agence de traduction ?

Vous pouvez devenir traducteur sans avoir de diplôme de traduction. 

Encore faut-il être spécialisé dans un domaine d'activité et connaître plusieurs bonnes pratiques du métier. Pour être certain de parvenir à un volume de travail suffisant, collaborer avec une agence de traduction vous assurera davantage de missions régulières. 

Etre spécialisé dans un domaine d'activité 

Entreprises, administrations, ou agences de traduction cherchent des traducteurs expérimentés. Elles privilégient davantage des profils avec une compétence particulière. Si vous êtes un traducteur sans diplôme correspondant mais que vous possédez une compétence particulière, vous pourrez vous démarquer. Ainsi, les médecins ou juristes capables de traduire des textes techniques sont très sollicités. Si vous avez une formation d'ingénieur ou d'informaticien, votre profil retiendra également l'attention : vous travaillerez plus vite qu'un traducteur généraliste, ce que votre donneur d'ordre appréciera particulièrement. 

Bien entendu, vous devez maîtriser parfaitement une langue étrangère. Contrairement au faible niveau requis pour certains tests pour devenir traducteur, vous devrez prouver vos compétences linguistiques si vous souhaitez vous faire recruter par une agence de traduction ou une entreprise. 

Vous serez d'autant plus sollicité si vous parlez plusieurs langues étrangères avec un nombre important de locuteurs, comme l'espagnol ou le chinois. Ou au contraire une langue peu usitée tel que le basque, car les traducteurs de qualité seront d'autant plus rares. 

Connaître les bonnes pratiques de la traduction

Traduire requiert de maîtriser la terminologie propre à certains domaines. Si on vous assigne une mission pour traduire un article sur la physique moléculaire, vous devez savoir lire le tableau de Mendeleïev. Quand certains clients vous remettent un glossaire terminologique pour faciliter votre mission, d'autres attendent que vous maîtrisiez impérativement les termes techniques d'un secteur d'activité si vous acceptez la mission ! 

Plusieurs disciplines possèdent des règles de traduction particulières. Vous devez donc connaître ces pratiques avant de devenir traducteur dans ces domaines. Pour traduire une œuvre de littérature générale, l'usage veut par exemple que le traducteur remette le texte traduit et dactylographié uniquement au recto de chaque feuille. 

Vous devrez souvent signer une clause de confidentialité avant de commencer une mission de traduction. En cas de non-respect de cette clause, vous perdrez 

immédiatement ce client. Votre réputation de traducteur risque d'en pâtir, surtout si vous trouvez vos missions sur une plateforme de traducteurs en ligne ou grâce à une agence de traduction !  

L'art de la traduction réside dans la nuance. Vous devez retranscrire au mieux l'esprit du texte original, sans en altérer la substance. Mais il vous faut aussi prendre en compte la localisation : adapter votre traduction à un public cible et une culture locale. Si on vous demande par exemple de traduire un texte à destination de locuteurs québécois, il s'agit d'un français un peu différent de celui parlé en France, comportant ses propres codes, que vous devez prendre en compte. 

Enfin, vous devez respecter les délais impartis et délivrer votre travail dans les temps. Lorsqu'un délai vous paraît intenable, négociez avec votre client un report ou refusez la mission. L'expérience aidant, vous serez mieux à même de déterminer s'il s'agit ou non de délais raisonnables. 

Travailler avec une agence de traduction 

Démarcher vous-même des clients reste possible. Mais il vous faudra généralement du temps et une certaine solidité financière avant de pouvoir décrocher vos premières missions.  

Plusieurs plateformes de traducteurs en ligne existent et proposent des missions. Votre notation par les clients y sera primordiale, car ces derniers choisissent d'abord les profils les mieux notés sur ces sites. Mais la rapidité compte : les freelances qui répondent en premier à une offre décrochent souvent la mission. 

Vous pouvez également proposer vos services à une agence de traduction.

Les agences de traduction recrutent des freelances. En tant que traducteur, vous avez plusieurs avantages à travailler pour elles. 

Si la qualité de votre travail correspond aux besoins d'une agence, elle vous sollicitera certainement de manière récurrente. Ainsi, vous consacrerez moins de temps à chercher de nouveaux clients. 

La force des agences de traduction réside dans leur capacité à proposer le traducteur le plus approprié aux besoins de leurs clients. 

Collaborer avec une agence de traduction sera donc d'autant plus utile si vous avez un profil très spécialisé. 

Veillez aussi à prendre en compte le contexte économique local : une agence de traduction à Paris aura certainement plus de missions à vous confier qu'une agence de traduction à Montpellier. Néanmoins, il existe plusieurs agences de traduction en ligne. Vous pouvez donc travailler à distance, sauf si votre présence est requise par les clients de l'agence, comme pour une mission d'interprétariat. 

Enfin, privilégiez une agence de traduction aux prestations pluridisciplinaires, comme Alphatrad ou Tomedes : traduction, localisation, services linguistiques (voix off, transcription...), services aux entreprises... 

Vous aurez ainsi davantage de chances d'obtenir régulièrement des missions.  

Si vous êtes compétent, une agence de traduction peut vous proposer de vous embaucher avec le statut de salarié. Le statut de freelance possède aussi ses avantages, notamment pour optimiser son emploi du temps ou travailler avec plusieurs clients.

rédigé par :

Léa Beli

Publié le 07 juin 2021

Articles recommandés

image

22 juil., Maryam Orion

22 juil. 2021,

Maryam Orion

Quelles sont les professions qui recrutent le plus en 2021 ?

Les commerces rouvrent, les chantiers reprennent et les entreprises cherchent à recruter ! Quels sont les secteurs qui recrutent ? Quels sont les métiers d’avenir ? WIZBII vous dresse une liste des secteurs prometteurs !

image

05 juil. 2021

Nounou : quelles formations et quelles opportunités pour ce métier qui recrute ?

La petite enfance fait partie des secteurs qui ont le vent en poupe. Avec plus de 180 000 nouvelles créations de postes annoncées d'ici l'horizon 2022, on peut dire que ce secteur ne connaît pas la crise.

image

07 juin, Sophie Lebel

07 juin 2021

Suite au Covid-19, comment optimiser son employabilité grâce à la formation ?

La pandémie mondiale de Covid-19 a occasionné de nombreux bouleversements dans notre quotidien et dans le monde du travail. La majorité des salariés, des entrepreneurs et des autoentrepreneurs ont dû prendre des mesures radicales pour s'adapter à la situation actuelle.

Derniers articles

Accueil
  • Emploi des Jeunes
  • Entrepreneuriat
  • Vie étudiante