Etudiants : Comment penser sa carrière professionnelle ?

Etudiants : Comment penser sa carrière professionnelle ?
Sophie Leblanc est coach et formatrice. Elle a créé une offre pour les étudiants et jeunes diplômés : la génération Simone & Léon, le coaching en intelligence relationnelle pour les 18-25 ans. Pourquoi la suivre ? La réussite professionnelle ne tient plus forcément aux diplômes mais aussi aux compétences relationnelles et sociales développées et acquises. Sophie a eu envie de transmettre les outils nécessaires pour démarrer sereinement et efficacement sa vie professionnelle. Voici son premier billet qui traite de la satisfaction professionnelle.

Construire sa satisfaction professionnelle

« C’est incroyable toutes les possibilités professionnelles qui apparaissent lorsque vous utilisez la valeur et le but – au lieu des compétences - comme point de départ pour réinventer votre carrière ». Cette phrase trouvée dans l’excellent livre Business Model You chez Pearson, c’est ma conviction en tant que coach et formatrice. Penser sa carrière, c’est trouver ce qui vous anime intimement, profondément. Et identifier les besoins que cela satisfait en vous. C’est important… si nos besoins vitaux ne sont pas satisfaits, c’est à un moment ou un autre le déséquilibre la perte d’énergie, d’intérêt, de motivation pour ce que l’on fait.

Alors quels sont les besoins qui nous animent ?

Marshall Rosenberg (le père de la Communication Non Violente) dans son livre Les Mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs) en fait la liste :
  • Besoin d’autonomie : choisir ses rêves, ses projets de vie, ses valeurs, liberté de choisir son plan d’action pour réaliser ses rêves…
  • Besoin de célébration : célébrer la vie, les succès, les deuils…
  • Besoin d’intégrité : authenticité, créativité, estime de soi…
  • Besoin d’interdépendance : confiance, compréhension, respect, sécurité, soutien, appréciation, honnêteté, sincérité…
  • Besoin de jeu : amusement, rire
  • Besoin de communication spirituelle : beauté, harmonie, ordre, paix…
  • Besoins physiologiques : air, eau, protection, repos, toucher…
La satisfaction professionnelle dépend de la « rencontre » de 3 critères : votre personnalité, vos compétences innées ou acquises, vos centres d’intérêt. C’est aussi une question de permission et d’autorisation à se donner, la permission que l’on peut mettre en phase le travail et nos rêves d’enfant. Parce que nous exprimons notre personnalité à travers nos choix professionnels comme nous l'exprimons à travers nos loisirs, le choix de nos amis...  comment décider de notre future orientation professionnelle si nous manquons d'informations sur nous-même ? J’ai trouvé un exercice intéressant et simple à faire dans le livre des Décisions, il s’agit du Radar Uffe Elbaek. Il existe quatre points de vue sur nous même : comment je me vois, comment j’aimerais me voir, comment me voient les autres, comment les autres aimeraient me voir.

schéma satisfaction

Le principe de l’exercice :

Réalisez le schéma suivant. Sur chaque axe vous placez un thème (fond, forme, esprit, corps, équipe, individuel)… puis  vous mettez une note de 1 à 10 pour chaque thème, la somme de l’axe doit toujours donner 10. Je vous propose de faire l’exercice de la manière suivante :
  1. Vous prenez un premier crayon de couleur et répondez aux questions : dans quel mesure avez-vous l’esprit d’équipe ? Vous vous notez de 1 à 10, à quel point êtes-vous individualiste ? Vous vous notez de 1 à 10, (je rappelle que le tout ne doit pas excéder 10) cf le schéma. Vous faites ça pour tous les axes et reliez les points.
  2. Vous prenez un second crayon de couleur, sur le même schéma, vous notez comment vous aimeriez vous voir et reliez les points et voyez le résultat. Vous pouvez aussi prêter le second crayon de couleur à l’un de vos proches afin qu’il remplisse le radar selon l’image qu’il a de vous.
Valorisez vos centres d’intérêt, ils sont une ressource clé, ils font de vous ce que vous êtes. Voici un exercice simple : faites une liste de ce qui vous anime, regroupez-les par grandes fonctions/thèmes et voyez s’il se dégage un fil rouge, un axe…

Pour vous aider, voici 4 phrases qui peuvent structurer votre réflexion :

  • Qu’est-ce que vous voulez ?
  • Est-ce que vous savez faire ce que vous voulez faire ?
  • Voulez-vous faire ce que vous savez faire ?
  • Qu’est-ce que vous savez faire ?
« Choisissez un travail que vous aimez et vous n'aurez pas à travailler un seul jour de votre vie. » Confucius