Yukook : L'aventure entrepreneuriale de deux étudiants se poursuit par-delà les frontières

Yukook : L'aventure entrepreneuriale de deux étudiants se poursuit par-delà les frontières

Le « business » TRIP

Que vous soyez enseignants, amis, potentiels investisseurs ou simplement un des types qu’on a rencontré en soirée, c’est en partie grâce à vous et à vos encouragements que Julius et moi avons eu envie de poursuivre notre aventure entrepreneuriale par delà les frontières du Master de l’ESC Grenoble et par delà les frontières tout court ; alors, avant toute chose, merci ! Bien entendu je ne doute pas de la fidélité de ma lectrice et de mon lecteur ! Néanmoins, certaines brebis égarées ont pu passer à côté du concept Yukook (je ne blâme personne). C’est pourquoi je vais me permettre de rappeler brièvement qui nous sommes et ce que nous voulons vous proposer. Qui nous sommes ? C’est relativement simple : deux étudiants qui veulent créer leur activité en vous proposant un concept novateur. Ce que nous proposons ? C’est encore plus simple et ca se résume en une réflexion : « et si on créait un resto avec un barbecue au centre de chaque table !? ». Si l’idée peut paraître simplissime, c’est tout bonnement parce qu’elle l’est (incontestablement, le système éducatif français peut être fier de ses Bac +6). Ainsi, et plus sérieusement, Yukook est une nouvelle enseigne de restauration assise inédite en France. L’originalité de nos restaurants est toute simple : chaque table dispose en son centre d'un petit barbecue intégré, cela va vous permettre de cuire vos aliments selon vos envies et dans une ambiance très conviviale. Ce concept, quasi inexistant en France, est très répandu en Corée du sud et notamment à Séoul. Pour donner une idée, il y autant de Korean Barbecue à Séoul que de Kebab à Paris. C’est pourquoi, deux semaines après la fin de notre mastère, nous voilà, Julius et moi, sur le point d’atterrir à l’aéroport de Sincheon. Quinze jours et pas un jour de plus ! C’est le temps que nous avions pour apporter des réponses à toutes nos questions. La première des questions à laquelle nous avons pu apporter une réponse concerne les nuits séoulites. La question était : les nuits séoulites sont-elles une légende urbaine ? La réponse est non ! (nous pouvons être d’autant plus affirmatif que par précaution nous avons préféré nous en assurer plusieurs soirs de suite). Ce point ayant été éclairci, d’autres interrogations devaient également trouver des réponses : quelles sont les différentes installations possibles pour un korean barbecue ? Comment est gérée l’extraction de la fumée ? Quel type de foyer peut-on mettre au centre de la table ? Comment assurer la sécurité des utilisateurs ? Où peut-on acheter les tables et les hottes ? etc etc . Tant de questions, qui, je vous rassure, ont également trouvé des réponses ! Ainsi, bien que ces quinze jours à Séoul sont passés en un éclair, nous avons pu accomplir tout le travail que nous espérions. De plus, et point non négligeable, ce séjour a été un excellent séminaire de team building. En effet, quoi de mieux que passer quinze jours avec son associé dans une chambre de 6 m2 pour s’assurer que l’équipe est solide ? Aujourd’hui, nous ne savons toujours pas jusqu’où va nous conduire cette aventure entrepreneuriale, une chose est sûre, elle nous a déjà conduit à 9000 km de chez nous.