Anabelle Nyamkye : Live Twitch WIZBII avec Hugo Décrypte et insertion professionnelle ! - La Ruche par WizbiiLe mois dernier avait lieu le premier live Twitch de WIZBII en collaboration avec Hugo Décrypte sur sa chaîne. L’occasion pour les invités d’échanger sur plusieurs thématiques. Parmi eux, Anabelle Nyamkye que nous avons rencontré aujourd’hui pour parler d’insertion professionnelle notamment !
Bannière d'un article

Anabelle Nyamkye : Live Twitch WIZBII avec Hugo Décrypte et insertion professionnelle !

Le jeudi 21 octobre 2021 avait lieu de 18h à 20h le premier live Twitch de WIZBII en collaboration avec Hugo Décrypte sur sa chaîne. L’occasion pour les invités d’échanger sur la précarité étudiante, l’entrée dans la vie active, l’entrepreneuriat et bien d'autres thématiques. Parmi eux, 3 étudiants dont Anabelle Nyamkye que nous avons rencontré aujourd’hui pour parler de la table ronde et d’insertion professionnelle avec NQT notamment !

Salut Anabelle, tu as récemment fait partie de la table ronde d’Hugo Décrypte organisée avec WIZBII, peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

Salut, je m’appelle Anabelle et j’ai 25 ans. J’ai un Master de management que j’ai obtenu à Grenoble Ecole de Management et je me suis spécialisé en développement durable et RSE durant mon année de Master 2. Année où j’étais en alternance chez Canal+ en tant que chargée de projet RSE et aujourd’hui je travaille chez Derichebourg Interim et Recrutement en tant que coordinatrice RSE. Mon rôle est de créer des partenariats locaux en faveur de l’insertion des personnes éloignées de l’emploi.

Comment as-tu été choisi pour cette table ronde et comment l'as-tu vécu ?

Une fois que j’ai obtenu mon diplôme, s’est posée la question de mon insertion sur le marché de l'emploi. Ça a été très compliqué à cause du Covid dans un premier temps, il y avait beaucoup moins d’opportunités. Mais aussi à cause de mon domaine, la RSE, qui reste une niche malgré que cette notion se démocratise et se développe. Il y a peu d’opportunités pour les jeunes diplômés en RSE et mon réseau n’a pas suffit pour que je trouve un emploi directement après mon diplôme. Je me suis donc orienté vers NQT.

NQT, Nos Quartiers ont des Talents ,est une association qui accompagne les jeunes diplômés Bac+3 et plus, âgés de moins de 30 ans et issus de milieux modestes et quartiers prioritaires vers l'emploi, l'alternance et l'entrepreneuriat que je connais depuis plusieurs années. NQT a pu me proposer une marraine qui s’avère être la directrice RSE de Derichebourg, entreprise dans laquelle je travaille aujourd’hui. Cette mentor était là pour m’accompagner, m’aider dans mes candidatures, m’orienter et m’ouvrir son réseau. Et avec le temps, une opportunité s’est ouverte chez Derichebourg et ma marraine m’a directement mis en contact avec le service dans lequel je travaille à présent.

Tout cela pour dire que c’est en m’orientant vers NQT que j’ai réussi à trouver mon travail actuel, mais aussi à être invité à la table ronde de WIZBII avec Hugo Décrypte. En effet, WIZBII était en contact avec NQT et NQT a pensé à moi en tant que bénéficiaire qui pouvait témoigner sur les études, la difficulté d’insertion des jeunes et la précarité étudiante. J’ai trouvé ça hyper cool de pouvoir échanger sur ces sujets pendant un live Twitch car Twitch a une audience assez jeune ! On entend souvent des histoires de personnes qui ont réussi et qui sont arrivées là où elles voulaient être, mais on parle beaucoup moins de ces parcours moins lisses et semés d'embûches pour lesquels ce n’est pas simple. Des parcours qui doivent rebondir et faire face aux difficultés. C’est important d’en parler notamment sur Twitch car même si c’est compliqué, il faut dire aux personnes qui ont ces parcours que ce n’est pas impossible. Donc c’était vraiment top !

Quel sujet as-tu préféré évoquer/débattre pendant cet événement ?

Le sujet pour lequel j’ai été invité, l’insertion professionnelle, est sûrement celui sur lequel j’ai préféré échanger car je me retrouve personnellement dedans et que je pense que c’est très important d’en parler. Surtout, depuis le Covid, il y a beaucoup de jeunes qui se sont déscolarisés ou qui ont du mal à raccrocher. C’est important de parler à ces jeunes parce qu’ils sont sortis du système et qu’ils sont loin de cet aspect insertion. En parler sur Twitch et sur des plateformes qui les ciblent directement, c’est pertinent et génial. Je pense d'ailleurs que le format table ronde comme ça a été fait avec Hugo et WIZBII pourrait se refaire à l’avenir car on ne parle jamais assez de ces sujets.

Après, l’entrepreneuriat ce n’est pas trop mon domaine, je ne suis pas concernée. Par mon parcours et mon métier, j’étais vraiment plus à l’aise sur l’égalité des chances professionnelles, l’insertion etc. Mais c’était tout de même très intéressant de parler d’entrepreneuriat aussi car c’est une voie de plus en plus démocratisée où il y a de plus en plus d’accompagnement. Ça en fait une solution sérieuse pour les jeunes qui veulent trouver leur vocation.

Très bien ! Tu as collaboré avec l’association NQT, est-ce que tu peux nous en dire un peu plus sur cette asso ?

Pour préciser ce que je disais tout à l’heure, Nos Quartiers ont des Talents est une association qui accompagne les jeunes diplômés (bac+3 minimum) issus de quartiers prioritaires ou de milieux ruraux via le mentorat professionnel. NQT peut aider ces jeunes dans la recherche d'un premier emploi, d'un stage, d’alternance ou dans le lancement de leur startup. L'association propose des ateliers pour améliorer ses outils de prospection tels que CV et lettre de motivation mais aussi pour réussir ses entretiens d'embauche ! NQT propose également des sessions spéciales pour monter en compétences dans des domaines comme l'informatique par exemple.

NQT propose également du parrainage/mentorat car l'association compte 750 entreprises parmi ses partenariats. Parmi ses entreprises partenaires, des cadres et dirigeants s'engagent bénévolement auprès des jeunes diplômés pour les aider dans leurs recherches d'emploi, d'alternance et de stage. Ça se passe par des rendez-vous individuels où les jeunes font part à leurs mentors de leurs difficultés et les mentors voient comment ils peuvent les aider : lecture de CV, simulation d’entretien, aide sur la lettre de motivation ou développement du réseau professionnel par exemple.

L’association NQT participe aussi beaucoup aux forums et salons sur l’emploi des jeunes donc ils sont bien présents !

C’est grâce à un forum que tu as connu NQT ?

En fait, depuis le lycée, j’ai été bénéficiaire du programme “L’égalité des chances” de l’Essec, l’école de commerce à Cergy. C’était du soutien pendant 3 ans par des étudiants de l’Essec dont le but était de développer notre esprit critique et notre aisance verbale. On avait aussi des sorties culturelles à l’Opéra par exemple. Par la suite de ça, avec d’autres personnes du programme, on a créé une association qui s’appelait “Ahmed et Adèle, la Fabrique à Talents”. Le but était d’organiser des événements en faveur de l’égalité des chances encore une fois, pour parler de domaines/secteurs peu ou pas connus dont on savait qu’il y avait potentiellement beaucoup de besoins à des gens qui étaient issus de milieux prioritaires essentiellement. Cette expérience m’a permis de découvrir tout le monde autour de l’égalité des chances et c’est comme ça que j’ai découvert NQT, l’une des plus grandes associations qui œuvrent dans ce sens.

Est-ce que NQT est présent partout en France ?

Oui ! Ils ont des antennes dans toutes les grandes villes de France et leur siège se situe à Saint-Denis en Ile-de-France. Leurs cibles et public, personnes issues de milieux prioritaires, se trouvent essentiellement dans les grandes métropoles où ils sont présents. Même chose pour les milieux ruraux, ils sont présents dans la plupart des grandes villes proches de ces milieux. Finalement, les personnes de leur public, peu importe leur milieu, rencontrent les mêmes difficultés.

Top ! Dernière petite question : as-tu des conseils pour les jeunes au sujet de l’insertion professionnelle ?

Il y en a plein ! Le premier conseil, c’est de ne pas paniquer si l’on ne sait pas ce qu’on veut faire. On a très vite l’impression qu’on nous demande au lycée à nos 18 ans “qu’est-ce qu’on veut faire plus tard ?”, mais en vrai on ne sait pas et c’est pas grave ! Moi-même j’ai su ce que je voulais faire en master, pas avant ! La première question à se poser c’est “qu’est-ce que je n’ai PAS ENVIE de faire ?” et de nous laisser porter par ce qui nous plait : passion, loisir, etc. Ce n’est pas impossible de combiner ça avec le professionnel. 

Autre conseil, si on a des difficultés à s’insérer sur le marché, il ne faut pas hésiter à entrer en contact avec les associations comme NQT qui sont là pour nous aider gratuitement. C’est toujours ça de pris. Faire son réseau et développer des contacts, notamment sur Linkedin, est très important aussi ! Il ne faut pas avoir peur de demander et solliciter. Ce n'est pas en restant seul dans son coin pour faire face aux difficultés que l’on s’en sort.

Parfait ! Merci beaucoup d’avoir répondu à toutes nos questions et d’avoir partagé ton expérience Anabelle ! Si vous avez du mal à vous insérer sur le marché de l’emploi, n’hésitez pas à vous renseigner sur les associations comme NQT qui peuvent vous aider, et surtout à les contacter ! Vous pouvez aussi vous rendre sur WIZBII Jobs ou 1 jeune 1 solution pour trouver un stage, une alternance ou un job.

rédigé par :

Kévin FERREIRA

le 07 décembre 2021

Articles recommandés

image

24 janv., Kévin FERREIRA

24 janv. 2022,

Kévin FERREIRA

Lettre de motivation : manuscrite ou informatique ?

La majorité des recruteurs vous dira la même chose : il est préférable d’envoyer une lettre informatique (dactylographiée) car la lecture est simplifiée et permet de gagner du temps aux recruteurs.

image

24 janv., Léana Avignon

24 janv. 2022

Recrutement : 6 Youzful // Job Dating organisés à travers la France en février, pour décrocher un emploi près de chez vous !

Rencontrez les entreprises qui recrutent dans votre ville lors d'un Youzful // Job Dating et décrochez l'emploi, le stage ou l'alternance qui vous correspond !

image

20 janv. 2022

Emploi : les perspectives de recrutement en 2022

Le marché de l'emploi connaît des fluctuations permanentes. Affecté par la conjoncture économique et le déséquilibre entre l'offre et la demande, il est sujet à des changements brusques. Cependant, la situation n'est pas totalement catastrophique.

Derniers articles

Accueil
  • Emploi des Jeunes
  • Entrepreneuriat
  • Vie étudiante