Comment j’ai réussi mon alternance chez Ladurée !

Comment j’ai réussi mon alternance chez Ladurée !

Nous avons la chance aujourd’hui de pouvoir interviewer Matthieu sur son expérience d’alternance qu’il a eu après son baccalauréat. Il partage avec nous ses démarches pour choisir son alternance, trouver son entreprise et surtout ce qu’il a vécu et appris pendant deux ans chez Ladurée. coaching conseil orientation questions etudes ac-compagnement etudiants preparation carriere etudiants lyceens etudes jeunes diplomes recherche emploi cowin coaching carriere preparation ladurée job stage maison Matthieu, parle nous de ton parcours et de ce qui a orienté ton choix vers des études en alternance ? J’ai fait une bonne partie de mes études dans un collège public à Meudon, et j’ai eu l’opportunité d’étudier une année en Irlande, durant ma classe de 3ème. J’ai adoré. J’étais dans une famille d’accueil et j’étudiais dans un collège. Cela a été une expérience très enrichissante qui m’a apportée de l’ouverture. Quand je suis rentré en France, j’étais quasiment bilingue et j’ai choisi assez naturellement la classe européenne de 2nde. Ce fut plus difficile que ce que je pensais, j’avais dans ma classe des fortes têtes. Puis je me suis orientée, en ES. J’ai la fibre commerciale depuis toujours donc le choix s’est fait de lui-même. A partir de ce moment, je me suis laissé un peu vivre scolairement, et j’ai fait beaucoup d’activités extérieures, qui m’intéressaient plus que les cours : théâtre, Vice-président du bureau des élèves, école de voile. Je n’étais pas scolaire du tout, et donc l’alternance est le 1er choix qui m’est venu en tête, dans la poursuite de mes études après le bac. coaching conseil orientation questions etudes ac-compagnement etudiants preparation carriere etudiants lyceens etudes jeunes diplomes recherche emploi cowin coaching carriere preparation ladurée job stage maison Tu as choisi une filière courte, le DUT, plutôt que le parcours classique vers l’école de commerce. Pourquoi ? Je ne me voyais pas du tout faire une prépa. J’ai besoin de concret dans mes apprentissages et l’IUT répondait à mes besoins. On pense souvent que le DUT est très technique mais en fait pas du tout. Je réalise donc des dossiers de candidature en terminales pour 3 IUT, Descartes, Sceaux, Saint-Denis, en ciblant les IUT GEA et techniques de commercialisation, qui rentraient dans mon projet d’orientation commerce. J’ai beaucoup travaillé mes lettres de motivation. coaching conseil orientation questions etudes ac-compagnement etudiants preparation carriere etudiants lyceens etudes jeunes diplomes recherche emploi cowin coaching carriere preparation ladurée job stage maison work for it Tu a été pris dans deux IUT, Descartes et Sceaux, et tu as finalement choisi l’IUT de Sceaux. Pourquoi ? J’ai choisi l’IUT de Sceaux car je me suis senti vraiment bien accueilli et bien orienté. J’ai aussi opté pour un IUT en techniques de commercialisation car j’ai besoin du contact avec les gens. Il me restait tout de même à trouver une entreprise pour pouvoir intégrer définitivement l’IUT. Tu nous racontes ta démarche pour trouver ton entreprise et surtout l’énergie que tu as mis pour te débrouiller seul ? Effectivement l’IUT peut nous proposer une liste d’entreprises partenaires mais c’est à nous de nous débrouiller pour trouver l’entreprise. On n’a pas le choix, il faut se bouger ! J’ai passé un été complet à chercher une entreprise dans laquelle je pourrai travailler en alternance. J’ai envoyé des CV à toutes les entreprises que j’avais ciblées. J’ai aussi fait une démarche réseau et contacter toutes les personnes que je connaissais pour leur parler de mon projet. Il y a aussi une sélection très forte sur les contrats. J’avais jusqu’à octobre/novembre pour trouver mon entreprise. J’ai commencé mes deux premières semaines de cours sans alternance. Début septembre, j’ai finalement été appelé pour un entretien chez Auchan qui me proposait une alternance intéressante. Puis comme je passais les entretiens, la maison Ladurée m’a contacté. L’entretien s’est très bien passé et puis j’ai été pris. Finalement, travailler dans le luxe me correspondait complètement : j’ai toujours aimé les belles lignes et je suis quelqu’un de très affable mais en même temps courtois. J’étais à ma place, sans aucun doute ! coaching conseil orientation questions etudes ac-compagnement etudiants preparation carriere etudiants lyceens etudes jeunes diplomes recherche emploi cowin coaching carriere preparation ladurée job stage maison Bravo pour ta persévérance qui a finalement fini par payer ! Qu’est-ce que tu pourrais donner comme conseil à des jeunes qui sont attirés par l'alternance ? Il faut avoir confiance en ses choix. Il faut se bouger et mettre en œuvre toutes les pistes. L’importance aussi du réseau et savoir l’activer est primodiral. Je n’avais pas beaucoup d’expérience donc ce qui a payé en entretien, c’est ma motivation, ma débrouillardise et ma tenue aussi (le non verbal est à ne pas négliger). Je connaissais aussi très bien l’entreprise, son histoire, avant de me présenter en entretien. J’avais bien réfléchi au sens que je donnais de travailler dans le luxe, à quoi cela faisait écho par rapport à mon histoire personnelle. Il faut aussi ne pas avoir d’a priori sur les ressources humaines avant de se rendre en entretien. Les images que l’on se fait sur l’entreprise et les RH sont souvent erronées ! coaching conseil orientation questions etudes ac-compagnement etudiants preparation carriere etudiants lyceens etudes jeunes diplomes recherche emploi cowin coaching carriere preparation ladurée job stage maison Tu as ensuite commencé ton alternance. Comment ça se passait concrètement ? J’avais 3 jours de cours et 2 jours en entreprise. Rythme assez fatigant puisque je faisais en 3 jours, ce que les autres étudiants faisaient en 5 jours. Je devais être très rigoureux et j’ai dû me responsabiliser car les absences en cours et en entreprise étaient impardonnables. Il faut vraiment tout de suite rentrer dans le rythme et être totalement présent et opérationnel dans l’entreprise. Il ne faut pas se dire que l’on choisit l’alternance pour l’argent car le salaire est modeste. J’étais considéré dans l’entreprise comme un salarié, je dépendais de la convention collective de la restauration et de l’hôtellerie. Raconte-nous ton expérience de deux ans chez la Durée ? Qu’est-ce que tu en as tiré ? J’étais dans le service commercial export, qui avait en charge une trentaine de pays. J’étais en charge de répertorier et classifier les fiches produit Ladurée. Ces deux années ont été extrêmement positives pour moi sur tous les plans. J’ai énormément appris. Je faisais un travail concret, c’était important pour moi. Durant les 4 premier mois, j’ai beaucoup observé, j’étais amené à faire des taches fastidieuses mais je les faisais avec plaisir car j’avais envie de contribuer au développement de l’entreprise et surtout je me rendais compte que mon travail leur faisait gagner du temps. Mon boss était très exigent mais je me suis senti valorisé dans mon travail. J’avais une certaine fierté. Ils ont vu que je bossais bien, que j’en redemandais même, et ils m’ont fait confiance. La dernière année, j’ai eu plus de responsabilités et j’étais beaucoup plus autonome. J’ai été envoyé au bar de la Maison Ladurée pour servir les clients : j’en rêvais !  coaching conseil orientation questions etudes ac-compagnement etudiants preparation carriere etudiants lyceens etudes jeunes diplomes recherche emploi cowin coaching carriere preparation ladurée job stage maison Aujourd’hui que fais-tu ? J’ai souhaité poursuivre dans l’hôtellerie et la restauration, et j’ai intégré en partie je pense grâce à mon expérience chez Ladurée, l’école Hôtelière Vatel. Je n’ai plus d’alternance et ça me manque donc je me suis créée ma propre alternance, et j’avais vraiment à cœur de garder un pied dans la vie active. Je travaille une semaine sur deux dans un restaurant d’application. Je fais des extras aussi de temps en temps. J’ai dû aussi faire des choix dans ma vie personnelle qui m’ont couté. Je pars faire un stage de 6 mois à l’international. Cela fait partie aussi de mon projet. Avec le recul, Quelles sont pour toi les clés pour réussir son alternance ? Que recommanderais tu à des jeunes qui préparent leur orientation et se posent la question de choisir l’alternance ? D’abord bien choisir son alternance et ne surtout pas faire un choix par défaut. Ce choix doit être raccroché à un projet professionnel. Après il faut être prêt à travailler beaucoup. Il faut avoir envie de se donner à fond. Il faut croire au projet de l’entreprise. Il faut aussi montrer à l’entreprise de quoi on est capable. J’ai vraiment essayé de connaitre et de rencontrer les personnes de tous les services de l’entreprise. J’ai réussi à prendre ma place dans l’entreprise et a montré que j’étais une valeur ajoutée pour eux ! coaching conseil orientation questions etudes ac-compagnement etudiants preparation carriere etudiants lyceens etudes jeunes diplomes recherche emploi cowin coaching carriere preparation ladurée job stage maison work for it Bravo Matthieu, et merci pour ce très beau témoignage qui j’espère sera utile à certains qui sont en recherche ou en questionnement sur l’alternance.