Admission post-bac : APB devient Parcoursup

Admission post-bac : APB devient Parcoursup

Lancée en 2009 par le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, APB était la plateforme qui permettait aux élèves de Terminale de formuler des voeux pour le choix de leurs études supérieures. Suite à de vives critiques sur son fonctionnement, le site a été complètement remanié ainsi que son identité.

L'élève pouvait alors choisir jusqu'à 24 formations classées par ordre de préférence, et son dossier était traité par un algorithme qui choisissait si l'élève répondait aux attentes de l'établissement ou non. Cet algorithme a été vivement critiqué, car il avait la possibilité de défavoriser des élèves en fonction de leur sexe, de leur nationalité, de leur pays de naissance, ou de leur lycée d'origine si la demande dans une filière était trop forte. La nouvelle plateforme s'appelle donc Parcoursup et remplacera APB dès janvier 2018.

Qu'est-ce qui change ?

Le nombre de voeux est réduit, passant alors de 24 à 10, et ne sera plus classé par ordre de préférence comme sur l'ancien APB. Chaque voeu devra être motivé, car les établissements auront désormais la possiblité de demander une lettre de motivation. Des recommandations seront émises par les enseignants à l'issue du conseil de classe du premier trimestre. Les élèves auront alors du 22 janvier jusqu'au 13 mars pour formuler leurs voeux. Les enseignants, après le conseil de classe du deuxième trimestre, emmétreront un avis pour chaque voeux. Anciennement, cet avis était destiné aux filières dites sélectives (BTS, IUT, double licence classes prépa).

Dorénavant, c'est la cohérence entre le projet professionnel et les acquis du candidat qui sera jugée. De plus, l'élève ne sera plus obligé comme c'était le cas avant de choisir au moins une filière non sélective dans sa liste de voeux.

"Oui", "Oui si", "En attente", "Non"

A l'issue du choix des voeux, les élèves recevront des réponses au compte-gouttes. C'est-à-dire que chaque dossier sera examiné et recevra une réponse de la part de l'établissement du voeu choisi. Les réponses pourront alors être "Oui", "Oui si" et "En attente" pour les licences générales. "Oui si" signifie que l'établissement propose "un parcours personnalisé" à l'élève, prenant la forme d'une formation ou d'une remise à niveau, pouvant durer de quelques mois à une année complète. Seules les filières sélectives peuvent se permettre de dire "Non".

Dès que le lycéen recevra deux réponses "Oui", il aura alors à choisir entre ces 2 choix et en éliminer une. Chaque voeu abandonné sera de nouveau disponible sur la plateforme pour éviter que certains étudiants se retrouvent sans rien alors qu'il reste des places.

Si l'élève ne reçoit aucune réponse positive, son dossier sera réexaminé en s'assurant de la cohérence entre le projet du candidat, ses acquis et ses compétences d'une part, et les caractéristiques de la filière d'autre part. Il sera alors redirigé vers une formation proche de celle de ses voeux.

La fin des critères géographiques

Ce nouveau système laissera plus de chances aux candidats d'intégrer la poursuite d'études de leur choix.

La suppression du critère de domicile pour les filières dites "en tension" vient également ouvrir des portes à tous les étudiants qui souhaiteraient intégrer une de ces filières hors de sa zone géographique. Les filières "en tension" sont les filières STAPS, Médecine et Psychologie où il y a peu de place pour beaucoup de demandes.

Pour rappel, l'ancien système APB avait laissé des milliers de jeunes sans proposition à l'été 2017, alors qu'il restait 130.000 places en fac et BTS. C'est dire à quel point le système était défaillant.

Plus d'informations disponibles

Sur cette nouvelle plateforme, les étudiants pourront trouver des informations sur les poursuites d'étude, sur les établissements, sur les débouchés professionnels de leurs formations, obtenir les dates des portes ouvertes des établissements, des contacts de responsables pédagogiques, les attendus de chaque filière, le nombre de places disponibles, mais aussi les taux de réussite des étudiants selon le type de bac passé.

A noter que les étudiants de Terminale commenceront dès décembre à se renseigner sur leurs poursuites d'études à travers des forum organisés dans leur établissement ainsi que des salons pour aller à la rencontre des écoles un peu partout en France !