Deux diplômés ESSEC vous proposent une nouvelle façon d'acheter vos livres

Deux diplômés ESSEC vous proposent une nouvelle façon d'acheter vos livres

Il était une fois... la start-up qui voulait sauver les libraires ! Découvrez Le Haut de la pile, un concept créé par deux jeunes passionnés de la lecture qui vous proposent une box de livres choisis par des libraires selon vos goûts et vos envies... Plongez dans leur parcours et ce qui les a motivés à se lancer.

Hello Xavier-Emmanuel, peux-tu nous tout d’abord nous parler de ton parcours ainsi que de celui de ton associée ? Zoé, ma cofondatrice, et moi nous sommes rencontrés sur le campus de l'Essec de Cergy. J'étais en 2ème année de BBA lorsque Zoé a intégré la grande école. C'est au ski club de l'Essec que nous sommes devenus amis. Ensuite, nous avons chacun suivi notre chemin, Zoé faisant des stages dans des start-ups. Tandis qu'après le BBA, je partais faire un master d'entrepreneuriat social à San Francisco. Comme l'entrepreneuriat nous intéressait tous les deux, nous continuions d'échanger régulièrement sur ce thème. Jusqu'à ce que nous ayons l'idée pour Le Haut de la pile. Le Haut de la pile, livres, libraires, lecteurs, start-up, essec Qu’est-ce qui vous a donné envie de lancer Le Haut de la pile ? La coïncidence a fait que chacun dans notre côté, nous avons vu la photo de livres emballés par une librairie dans du papier Kraft et sur lesquels étaient apposés des mots-clés. Étant un lecteur devant l'éternel et grand fan des librairies dans lesquelles je vais assouvir mon besoin de lecture, j'ai trouvé l'idée géniale. Je me suis ensuite posé la question pour la "scalabilité" du principe. Cela m'a donné l'idée d'une box où le client reçoit un livre choisi pour lui et découvre le titre en ouvrant l'emballage. Le concept en quelques mots ? Plus qu'une box littéraire, Le Haut de la pile est une nouvelle façon d'acheter des livres. Nous proposons aux lecteurs de recevoir un livre choisi spécialement pour eux par un libraire indépendant selon les indications fournies par le client sur le site internet. Le Haut de la pile, livres, libraires, lecteurs, start-up,essec Quelle est votre cible ? Est-ce que les 18-30 ans lisent encore de nos jours ? Notre cible est majoritairement féminine, qui aiment la lecture sans forcément être de grandes lectrices. Leur moyenne d’âge est de 30 ans, elle sont CSP+ et aimeraient lire plus. Aujourd'hui, sur nos premiers clients, nous pouvons voir que cela se vérifie. Les 18-30 ans lisent toujours à condition de pouvoir trouver un livre qui leur plaît vraiment. Ils sont en demande de conseils et ne savent pas toujours où les trouver. C'est pour cela que l'on peut observer l'émergence de beaucoup de blogs littéraires et surtout du "BookTube", contraction de book et YouTube où des blogueuses présentent leurs lectures en vidéos. Face aux développements des liseuses type Kindle, et plus généralement à la digitalisation du livre, qu’est-ce qui fait que selon vous votre projet va marcher ? Les liseuses sont des outils fantastiques, car elles permettent d'emmener avec soi, en vacances ou dans les transports autant de livres que l'on veut. Nous souhaitons développer au plus vite une offre pour la littérature numérique. Car ce que nous proposons à nos clients n'est pas juste la vente d'un livre, c'est avant tout l'expertise du libraire. De plus, contrairement à ce que l'on peut penser, les lecteurs lisent de plus en plus. Après nos premières ventes, nous n’avons que des retours positifs. Les clients nous écrivent pour nous remercier. Une grande partie du mérite revient à nos super libraires. Pour l'anecdote, une cliente du Haut de la pile, de passage à Paris le week-end dernier, est allée voir la libraire qu'elle avait choisie. Le Haut de la pile, livres, libraires, lecteurs, start-up Quels sont vos objectifs à 6 mois ? Nous voulons apprendre le plus de nos utilisateurs, mais aussi des libraires avec qui nous travaillons dans l'objectif de proposer une deuxième version de notre site web. Plus fonctionnelle et plus professionnelle tant du côté client que du côté "gestion". Comment financez-vous le projet ? Cherchez-vous des fonds ? Pour ce projet, l'investissement de départ est faible pour nous permettre de "tester" nos hypothèses. Nous avons pu nous entourer de super libraires, de partenaires et d'amis qui nous ont aidés à sortir une première version. Maintenant que nous sommes sur les rails, nous allons réunir les sommes nécessaires pour pouvoir prendre de la vitesse sereinement. Le Haut de la pile, livres, libraires, lecteurs, start-up Les trois derniers livres que tu as lu ? Cette question me fait penser aux articles de blog que nous allons essayer de poster régulièrement "C'est lundi, que lisez-vous". C'est un thème incontournable dans la blogosphère littéraire. J'ai lu "Le poids du papillon" de Erri de Lucca. Un magnifique conte qui remet en perspective l'homme et la nature. Je conseille à tous de le lire, cela ne prend pas de temps et le livre d'avant était, "La théorie de l'information" d'Aurélien Bélanger qui est la biographie fictive d'un entrepreneur français faisant fortune dans le minitel puis Internet. Il y est impossible de ne pas faire le lien avec un entrepreneur bien réel, dont son service internet est synonyme de liberté. Le dernier est "L'aventure de Tara Tari" de Corentin de Chatelperron. L'histoire de la véritable aventure de l'auteur, un jeune ingénieur français qui a rallié La Ciotat sur la cote méditerranéenne depuis le Bangladesh avec un petit bateau fabriqué en toile de jute. C'est un récit extraordinaire que j'ai lu d'une traite et qui donne la motivation de se dépasser lorsque l'on est passionné. Merci Xavier-Emmanuel et Zoé de nous avoir partagé votre histoire ! Suivez leurs aventures sur leur page Facebook ...