My Pop Corner, la start-up qui aide à faire connaître sa marque - La Ruche par Wizbii My Pop Corner est un site web pour que les marques puissent exposer ou vendre leurs produits dans des lieux physiques adaptés. Interview avec le fondateur.
Bannière d'un article

My Pop Corner va permettre aux marques de tester de nouveaux marchés étrangers

Basée à Villeneuve-d'Ascq, My Pop Corner est une start-up qui permet d'aller à la rencontre de nouveaux clients en réservant un espace commercial éphémère au bon endroit et au bon moment. Focus sur ce concept malin, et sur la vision entrepreneuriale de ses fondateurs Nicolas et Pierre-Yves. Hello, peux-tu présenter ton parcours aux lecteurs de la ruche ? Bonjour, Nicolas Lengaigne, co-fondateur de My Pop Corner . Je viens avec mon associé, Pierre-Yves , du monde du Web. J’ai une formation commerciale ( IESEG ) et après un passage en agence web, j’ai intégré La Redoute où j’ai pu rencontrer Pierre-Yves.

mypopcorner

My Pop Corner en quelques mots ? My Pop Corner est un site Internet qui simplifie la réservation d'espaces commerciaux éphémères pour que les marques (e-commerçants pure-players, créateurs, etc.) puissent exposer ou vendre leurs produits dans des lieux physiques adaptés. Sur notre place de marché, nous mettons ces marques en relation directe avec des détenteurs d’espaces commerciaux souhaitant dynamiser et rentabiliser leurs surfaces commerciales mais également diversifier leur offre produit. En complément du système de réservation en ligne, nous proposons et développons une gamme de services afin de simplifier et sécuriser la mise en place des opérations éphémères. my pop corner

Combien de collaborateurs avez-vous actuellement ? Vous recrutez ? Nous sommes 12 dans l’équipe (stagiaires et contrat pro inclus). Nous recrutons actuellement un chargé de communication et un développeur PHP. Quels acteurs (incubateurs, écoles, banques…) t’ont aidé à entreprendre ? Nous avons dans un premier temps intégré l’incubateur d’Euratechnologies puis La Ruche d’entreprises de Villeneuve-d’Ascq, nous avons pu bénéficier de précieux conseils, rencontrer d’autres startups ayant des problématiques similaires aux nôtres. C’est super pour un entrepreneur de ne pas être seul mais d’évoluer dans un écosystème (partage de contacts, partage d’idées mais aussi plus de fun !)

Vous avez levé 500 000 euros en Mars dernier, quels conseils donnerais-tu à des entrepreneurs qui souhaitent convaincre des investisseurs ? Un investisseur n’apporte pas que de l’argent mais aussi des conseils et souvent un carnet d’adresses, il va s’impliquer dans votre entreprise, il faut donc bien le choisir et voir « long terme ». Il faut dès le début construire une relation de confiance avec ses investisseurs et donc être transparent sur les chiffres, sur sa vision, sur la stratégie et ainsi s’assurer qu’il y a un bon « match » entre les fondateurs et les investisseurs.

Quelle stratégie adoptez-vous pour vous faire connaître ? Nous utilisons différents moyens : les réseaux sociaux, les relations presse, l’organisation d’événements, la participation à des salons, le référencement payant …Il faut tout tester et ensuite voir quels sont les moyens les plus efficaces. On adopte une méthode « lean » , je vous invite à vous renseigner sur ces méthodes adaptées au start-up en lisant par exemple « lean start-up » de Eric Ries.

Quelles start-up de l’économie collaborative admires-tu ? AirBnb est une start-up qui est impressionnante. Son développement ultra rapide dans le monde entier laisse rêveur… ils arrivent également avec un modèle « disruptif » à s’intégrer dans les sphères traditionnelles et éviter ainsi les conflits par exemple en proposant de reverser la taxe de séjour à la ville de Paris.

Selon toi qu’est-ce qu’il manquerait à la France pour favoriser l’entrepreneuriat des jeunes ? Des formations adaptées. De nombreux jeunes souhaitent entreprendre et ont des idées mais les universités ou les écoles ont peu de programmes dédiés à l’entreprenariat et surtout des programmes concrets animés par des entrepreneurs. En formant les jeunes, ils auront moins d’appréhension à franchir le pas et ils verront que c’est possible !

Et enfin… quelles sont les prochaines étapes pour Mypopcorner ? Nous souhaitons rapidement nous développer en Europe , depuis une semaine nous proposons d’ailleurs des locaux en Espagne et en Allemagne. Nous voulons ainsi permettre à des marques françaises de tester facilement des nouveaux marchés. Nous allons organiser également un grand événement autour de l’éphémère au printemps prochain…nous vous en dirons plus très vite ☺. Merci Nicolas ! Retrouvez le site web de My Pop Corner

rédigé par :

Sophie Lebel

le 28 septembre 2015

Articles recommandés

image

22 sept., stephane troussier

22 sept. 2022,

stephane troussier

Entrepreneur : comment définir sa stratégie de communication avec les clients?

La communication est un aspect très important de notre vie. À tel point que nous pourrions la définir comme la clé qui ouvre de nombreuses portes dans le monde des affaires, notamment lorsqu'il s'agit d'entreprendre et de créer une nouvelle entreprise.

image

05 juil., Kévin FERREIRA

05 juil. 2022

Rencontre avec le co-fondateur de Lizia, cet outil innovant et made in France qui facilite considérablement la lecture !

Je m’appelle Cédric Le Guern, j'ai 21 ans et je viens de Hilion, vers Saint Brieuc dans les côtes d’Armor. Je suis étudiant ingénieur en 4eme année à l’INSA de Rennes et j’ai toujours été passionné par l’entreprenariat et l’innovation. C’est pourquoi je suis aujourd’hui étudiant entrepreneur.

image

10 juin, Kévin FERREIRA

10 juin 2022

Les préoccupations des indépendants en 2022

Le contexte actuel est perturbé par toutes les crises que le monde traverse entre le Covid et la Guerre en Ukraine, mais la plupart des indépendants restent confiants et satisfaits de leur statut. En effet, 88% des 1000 interrogés se disent satisfaits du statut d’indépendants et 79% des...

Derniers articles

Accueil
  • Emploi des Jeunes
  • Entrepreneuriat
  • Vie étudiante