NOOVA, vendre et acheter en exclusivité les dernières innovations des start-up !

NOOVA, vendre et acheter en exclusivité les dernières innovations des start-up !

NOOVA est une start-up née fin 2014 grâce à Pierre Guérin (23 ans) et Emile Vucko (25 ans). Ils proposent une vraie marketplace pour toute start-up innovante tournée hardware. Les amateurs de nouveautés ont donc accès à une sélection d'objets (connectés pour la plupart) dernier cri ! Découvrez comment est née l'idée de ces jeunes diplômés toulousains ! Hello ! Pouvez-vous nous parler de vos parcours respectifs (formations, etc) ?  Pierre Guerin : jeune diplômé de l’ESC Toulouse (maintenant à appeler Toulouse Business School, TBS). Durant mon parcours à TBS, j’ai étudié 1 an aux USA et je me suis spécialisé en entrepreneuriat tout en effectuant une alternance.  Professionnellement, j’ai effectué plusieurs stages dans des grosses et petites entreprises, mais c’est vraiment dans l’environnement startup que je me suis révélé. Vucko Emile : Jeuné diplômé de l’ESC Toulouse aussi, j’ai effectué le programme en alternance dans une grosse boîte (Airbus), à des années-lumière de ma passion finalement : l’entrepreneuriat. Mais ça a été tout de même très enrichissant. Avant cela, j’ai suivi le programme Bachelor d’Entiore et effectué un stage de 6 mois en Australie (où je suis finalement resté 1 an) avant de finir ma formation par un Master. J’ai eu aussi beaucoup d’expériences dans la grande distribution, paradoxalement c’est un univers que j’aime bien aussi. Noova en quelques mots ? Comment est né le projet ?  Logo Noova NOOVA c’est « the place to be » pour toutes les startups hardwares innovantes (rien que ça !). Noova est une marketplace dédiée exclusivement aux objets innovants de Startups du monde entier. Nous effectuons une sélection des produits, les testons et invitons les startups à référencer et vendre leurs produits sur notre plateforme. Nous leur offrons un canal pertinent pour se développer au plus tôt tout en répertoriant la crème de l’innovation pour les Frenchies. Passionnés par l’entrepreneuriat, nous avons intégré l’incubateur de TBS (TBSeeds) début 2014 et nous nous sommes rendu compte en côtoyant d’autres Startups qu’elles faisaient face à un problème récurrent: manque de visibilité et de légitimité en phase de lancement, ce qui rend l’acquisition clients difficile. Que doit-on faire en tant que start-up innovante pour rejoindre votre plateforme ?  Tout d’abord, il faut avoir développé un produit hardware innovant par son design, ses caractéristiques ou son expérience utilisateur. On le précise parce que certaines startups softwares nous contactent. Ensuite, le plus facile est de nous contacter à hello@noova-france.com pour un premier contact ou via l’onglet de contact prévu à cet effet sur notre plateforme. Enfin, nous inviter au restaurant pour en discuter (on aime bien aller chez Michel Sarran à Toulouse ^^). On plaisante bien sûr, il suffit seulement de nous contacter, si le produit nous plaît, qu’il est innovant et fonctionnel (on les teste nous-mêmes pour garantir à notre communauté la crème de la crème), let’s go ! Avez-vous un exemple de produit révolutionnaire qui vous a marqué pour nous donner un avant-goût des pépites qui se trouvent sur Noova ?  On peut vous parler de Trackr Bravo qui solutionne des problèmes récurrents du quotidien. C’est un traqueur design de la taille d’une pièce 2€ qui s’accroche à un porte-clés, un ordinateur ou encore un vélo et qui permet donc de pouvoir suivre ses objets personnels pour ne plus les perdre (grâce à la technologie de GPS par la foule). Trackr Bravo, objet start-up nova Aujourd’hui, on a tous été confrontés à ce problème, et grâce à ce petit appareil que l’on connecte à son Smartphone via son application mobile, on peut espérer ne plus jamais perdre les objets auxquels on tient particulièrement. Il permet aussi de retrouver son Smartphone en le faisant sonner à distance en appuyant sur le traqueur et vice versa on peut retrouver son traqueur en le faisant sonner à distance avec son Smartphone. Quelle a été la plus grande difficulté que vous ayez rencontrée en tant que jeune entrepreneur ?  Je dirais qu’un des moments difficiles a été de voir tous ses potes de promo trouver un job, entrer dans la vie active, souvent avec des salaires assez sympathiques, alors que nous nous contentons des sous que l’on a mis de côté et qu’on ne sait pas de quoi sera fait demain ! Ce n’est pas évident tous les jours, il faut être solide mentalement et persévérant. Mais on sait pourquoi on le fait et ça vaut tous tickets restaurants, CE et RTT d’une grosse boite ! Un meilleur souvenir à partager ?  Le lancement de notre plateforme et notre première vente dans l’heure qui suit. Ça ne veut pas dire que le succès est garanti, mais à ce moment-là tu « kiffes ». Ça peut paraître anodin, mais je pense que tous les entrepreneurs comprendront cette sensation. Quel profil doit-on avoir pour postuler dans votre équipe ?  Avoir une réelle affection pour l’environnement Startup tout d’abord, ensuite être passionné par le poste et les missions. Quand on aime ce qu’on fait, on est beaucoup plus impliqué, plus efficace, il n’y a pas de secret. Après selon nos besoins, des compétences plus spécifiques seront demandées. Enfin avoir des formes avantageuses est vivement conseillé… On plaisante, on est contre toute forme de discrimination ! noova Qu’est ce qui vous a poussé à vous lancer dans l’entrepreneuriat ? Une start-up que vous admirez ?  Il y a beaucoup de startups que l’on admire, qui poussent à entreprendre, mais il n’y en a pas une en particulier qui nous a fait avoir ce déclic pour l’entrepreneuriat. C’est davantage un rêve et un objectif depuis toujours. Le fait de créer, de ne pas être l’employé de quelqu’un et de se dire qu’à un moment donné on a changé les choses. Certains entrepreneurs ont révolutionné un marché, ça n’est pas le cas de la majorité, mais tous ont eu un impact aussi minime qu’il soit. De plus, on a qu’une seule vie, alors autant se donner une chance réussir le plus tôt possible. Comme on dit pour le loto… 100% des gagnants ont tenté leur chance ;) Enfin, les incubateurs : un passage obligé pour de jeunes projets selon vous ?

Non pas forcément, aujourd’hui de plus en plus d’incubateurs voient le jour, mais beaucoup attendent que tu leur présentes le prochain Facebook.

J’ai parfois l’impression que si ton projet n’est pas révolutionnaire ou si tu n’as pas de belles métriques à leur présenter dès le début, ça ne les intéresse pas. Certaines institutions ouvrent des incubateurs pour ouvrir des incubateurs pour ne pas rester en marge où se faire voler la vedette, mais beaucoup d’entre elles ne cherchent pas à exceller dans ce domaine, ce qui est dommage. Cependant, c’est un gros coup de pouce pour ceux qui se lancent, c’est la possibilité d’être accompagné, de profiter de l’expérience d’autres entrepreneurs, d’évoluer dans un écosystème startups et de profiter de locaux. Ce n’est pas négligeable, ça ouvre l’esprit. Nous avons intégré l’incubateur TBSeeds (de TBS) avec un premier projet qui n’a pas abouti, ça a été une expérience vraiment positive, et c’est finalement à force de côtoyer d’autres startups qu’on a eu l’idée de développer NOOVA. Dernière News en avant-première : on se prépare au lancement d’une catégorie de produits « made in France » dans laquelle la FrenchTech sera mise à l’honneur. On a la chance en France d’avoir de nombreuses startups innovantes, on veut en faire profiter notre communauté même si pour l’instant la majorité de nos startups référencées sont étrangères.