Cyrille Fragnière - TheRocknCy - concilier études et vie artistique

Cyrille Fragnière - TheRocknCy - concilier études et vie artistique
Cyrille Fragnière a seulement 20 ans, et commence déjà à avoir un certain succès sur la toile. Musique, théâtre, vidéos YouTube... rien ne fait peur au jeune homme ! Découvrez le parcours de ce jeune suisse.  Hello, peux-tu décrire ton parcours en quelques lignes ? Mon parcours commence à l'école, un peu comme tout le monde, j'imagine. J'étais un peu le rigolo de la classe, tout en restant très réservé sur ce que j'étais intérieurement. À l'adolescence, j'ai eu plus de difficulté à m'accepter, accepter les changements de mon corps, j'avais beaucoup moins confiance en moi. J'avais commencé le théâtre à cette période. J'adorais jouer des rôles, être quelqu'un d'autre, et vivre une expérience en groupe. Dès l'arrivée au Collège, une autre partie de moi s'est découverte plus sociale. Au théâtre, j'avais un metteur en scène qui m'animait de l'intérieur, qui nous poussait jusqu'à nos limites. Ça m'a énormément plu, et c'est à ce moment que j'ai senti que je progressais. Alors je mêlais études et passion, entre ma future vie de professeur, ou alors je devais suivre mon rêve : humoriste ? C'était tout un questionnement à cette période (et c'est encore un tiraillement à cet instant, même si je penche pour mon côté artistique). TheRocknCy combine à la fois chant, théâtre, écriture, vidéo… tu nous en dis plus sur ce que tu fais ?
Je pense que je fais principalement ce qui me plaît.
Au début, c'est une mode, on cherche à plaire au public, on fait des thèmes qu'il aimerait, et plus tard, on comprend que si on veut avoir du plaisir et donner du plaisir, il faut faire ce qu'on aime. Je n'y connaissais rien en vidéo, et grâce à mes projets, c'est devenu mon but d'avenir : montage vidéo au cinéma. Pour ce qui est de la musique, j'ai commencé mes vidéos avec "Les musiciens" car j'admirais les gens qui avaient de la facilité. Je ne faisais pas de guitare il y 5 ans, et maintenant je suis en train de monter un One-Man Show/Concert. Donc je pense que la fabrication de vidéos sur Youtube m'a amené dans des domaines que je ne connaissais pas, et qui font maintenant partie intégrante de ma vie. Pour ce qui est du théâtre et de l'écriture, j'ai toujours adoré jouer un rôle, ne jamais me dévoiler vraiment. Seuls ceux qui grattent en moi me connaissent, et je pense que c'est ça la force du théâtre, se sentir en vie dans plein d'autres personnages. Et l'écriture, j'ai toujours adoré les beaux mots : Former des rimes, la poésie et les histoires inventées. De fil en aiguille, on progresse dans ces domaines et on se retrouve à écrire des scénarios et des one-man show. Pour mon plus grand plaisir ! therockncy Tu as plus de 10K abonnés sur Youtube, comment fais-tu pour te faire connaître ? Alors comme expliqué précédemment, le démarrage a été difficile. Il faut être motivé, consciencieux, et avoir envie de partager sa passion. J'ai envoyé je ne sais combien de messages, toujours en laissant le choix aux gens de venir ou non. Je pense que le secret de tout ça, c'est de rester humble face à ce qu'on fait. Je me suis toujours senti près du public, acceptant ou non la critique, je pense qu'il est important d'écouter ce qu'on a à nous dire. Cela nous fait progresser. Par la suite, c'est venu petit à petit, des petits buzz comme "La Suisse" ont amené beaucoup de gens à la curiosité. Il y a aussi le fait que je propose plusieurs projets, ce ne sont pas que de vulgaires podcasts, j'essaye le plus possible d'être créatif : Web série, Parodies, On l'a tous déjà fait, one man show, ... Mais 10 000 abonnés, c'est très subjectif, je n'arrive pas vraiment à m'imaginer le nombre que ça représente. Je les remercie d'ailleurs encore de m'avoir amené ici ! Quelle est ta vidéo la plus visionnée ? Combien de temps cela te prend-il de créer une vidéo de quelques minutes ? La vidéo la plus visionnée, c'est "La Suisse" justement, avec 100 000 vues. Je pense que beaucoup de monde (surtout suisses) ce sont reconnus, c'est pour ça qu'elle a bien marché, et qu'elle marche encore. Pour créer une vidéo, tout dépend du contenu, un podcast, c'est le format le moins long à créer (environ 20h de boulot : 3h d'écriture, 5h de tournage, 12 h de montage). Pour ce qui est de la web série, c'est tout de suite plus long, rien que pour l'écriture et le tournage.. On retrouve souvent ce genre de question dans les interviews, je pense que c'est différent pour chacun de nous. Certains préfèreront miser sur l'écriture, d'autres sur le tournage, et certains fixeront le montage. Personnellement, je suis vraiment plus passionné par le montage, j'y passerais des heures à chercher la bonne transition, le bon son... Selon toi, est-ce un + pour le CV d’être connu sur le web ? Tout dépend de quel CV. Dans la maçonnerie, le domaine hospitalier ou la banque par exemple, c'est un malus, plus qu'un bonus. Mais pour d'autres domaines oui ! Dans le domaine social (où j'ai effectué mon service civil), dans l'animation, l'évènementiel ou encore dans l'art dramatique. Partout où on a besoin de s'exprimer devant un public, c'est un bonus. Maintenant je parle peut-être plus "du fait de faire des vidéos et de la scène". Pour ce qui est de la célébrité, ça reste à prouver (d'ailleurs, je ne me considère pas comme connu, c'est quand on ne se déplace plus dans la rue tranquillement qu'on est connu) Qui sont les humoristes (youtubers…) que tu admires ? J'admire Gad Elmaleh, Florence Foresti, Verino, Arnaud Tsamère, et les deux Vincent des 120'' en ce qui concerne les humoristes. Ils vivent la vie simplement, ils parlent de choses simples, mais avec tellement de vérité, et peu de personnes voient le fin fond de leur humour. Il y a énormément de blessures dans les paroles d'un humoriste. Un humoriste raconte les choses de façon drôle, car il a ce talent là de tourner les choses à la dérision, et pourtant, quand on écrit un texte, c'est toujours avec son coeur (en tout cas pour ma part). J'admire également Alexandre Astier, qui, derrière sa série naïve de Kaamelott, a construit un univers riche de psychologie, de remise en question, et il en parle toujours avec passion. Même en dehors de ses projets, c'est un homme avec beaucoup d'intelligence, qui mériterait plus d'intérêt. Pour les Youtubeurs, je suis quelqu'un qui aime que la vidéo ait un sens, un but, une morale, ou tout simplement bien faite. Suricate et le Golden Moustache en sont les exemples même.Le studio Bagel commence à faire dans ce style là. Mais chez eux c'est en alternance, parfois j'adore ce qu'ils font, et parfois je trouve l'humour un peu bas : répétition, humour facile, vulgaire... Pour faire court, je ne citerai que quelques noms de chaînes : Linksthesun, KDS vidéos, Wong fu productions, SLG, ... Quelles sont tes astuces pour réussir à combiner passion et travail/études ? Dormir peu haha ! Je rigole, et pourtant c'est bien ce que je fais depuis 5 ans. Je me suis habitué à dormir peu, ce qui me laisse énormément de temps pour tout faire. Je vous cache pas que c'est difficile de tout mêler. Je pense que j'ai de la chance d'avoir des facilités à l'école, ce qui m'a permis d'avoir du temps à côté. Pis c'est aussi la "non-flemmardise" qui fait qu'on est productif. Ne jamais se dire que "4h ne suffisent pas", car si on assemble 4x4h, on arrive à faire une vidéo. Je suis quelqu'un d'ambitieux, je sais que mon avenir se trouve dans un de ces domaines, et pas ailleurs, je travaille tous les jours pour y arriver, du coup ça me pousse à savoir tout mêler. Je ne suis pas quelqu'un de fainéant.cyrille Quel est ton rêve à plus long terme ? Mon rêve ? Très bonne question, ma vie a toujours été semée de certitudes et de doutes. Ma finalité, c'est de vivre en temps qu'humoriste-chanteur, donc vivre sur scène. Mêler les deux dans des spectacles frénétiques, ce serait une vie de rêve. Et à la fois, j'aime me sentir en sécurité, posé. C'est pour ça que je vais faire un travail dans le montage vidéo, pour avoir une sécurité et subvenir à ma future potentielle famille. Rien ne m'empêchera de faire un 60-80% dans mon travail, et garder les jours restants pour faire humoriste. On sait à quel point il est difficile de percer dans ce domaine. mais je ne perds pas espoir ! Je suis ambitieux et je n'abandonnerai pas en si bon chemin !   Retrouvez les vidéos de Cyrille sur sa chaîne YouTube, son site web et son compte Twitter.