Busybee aide à lancer vos innovations #crowdfunding #crowdsourcing

Busybee aide à lancer vos innovations #crowdfunding #crowdsourcing
Busybee est une plateforme web créée par deux jeunes entrepreneurs Yann et Vincent qui ont décidé de marier crowdsourcing et crowdfunding. Le but de leur démarche est de permettre à des inventeurs de talent d'industrialiser et de commercialiser leur produit facilement. Comment ? Yann Cocatrix, co-fondateur vous explique tout sur leur solution collaborative. Hello Yann, peux-tu te présenter ainsi que ton collègue Vincent (parcours, formations…) ? fondateurs équipe busybee Tout part de nos formations, nous nous sommes rencontrés il y a 10 ans maintenant à l’IUT de Cachan en GEII. Vincent a ensuite fait une école d’ingénieur en électronique. Je suis parti en école d’ingénieur en télécommunication et réseaux. Nous avons chacun travaillé plus de cinq ans dans nos domaines. En parallèle, nous développions un prototype génial de balle de jonglage lumineuse intelligente. Le pitch : Busybee, c’est quoi ? logo start-up busybee Busybee est un concept novateur de plateforme web de crowdfunding augmenté spécialisée dans les objets design, innovants, intelligents et/ou connectés. En plus du financement par prévente, nous prenons également en charge l’industrialisation et la commercialisation des produits. Concrètement, un projet sur Busybee va suivre un processus simple et cadré de 4 phases qui se déroulent en ligne sur notre plateforme : le buzz pour étendre son réseau d’influence et construire sa communauté, le crowdfunding, puis avec l’argent des préventes nous gérons l’industrialisation et nous commercialisons. Qu'il y a-t-il de plus sur Busybee par rapport à un Kickstarter par exemple ? site web busybee Busybee n’est pas une plateforme de crowdfunding. Nous utilisons ce moyen moderne de financement pour aider nos inventeurs à payer l’industrialisation. Là aussi, nous innovons avec, en plus du crowdfunding pour particulier, le crowdfunding pour boutique et e-commerce. Des packs spéciaux permettent aux boutiques de réserver leur stock à des prix exceptionnels. C’est à partir de ce financement que Busybee apporte les compétences d’un bureau d’étude pour assurer une industrialisation de qualité. Ainsi, tous les contributeurs, particulier et professionnel, sont assurés de recevoir un produit conforme dans les délais annoncés. Quel est votre business model ? Busybee a un business model qui se positionne proche de celui d’un fabricant qui gagne de l’argent en vendant des produits. La particularité est que nous n’intervenons quasiment pas dans la phase amont de R&D, ce sont les inventeurs qui créent les produits. En échange de quoi, nous payons une licence aux inventeurs pour exploiter leurs produits. Quelle a été l’étape la plus difficile sur cette création de start-up ? Le plus difficile dans la création de Busybee.io aura été la définition et la simplification de l’offre que l’on souhaite proposer. Notre but est de permettre à chacun de sortir un prototype du placard et en faire profiter le plus grand nombre. Il y a mille manières de faire ça parce qu’il existe mille topologies de projet différentes. Mais bien évidemment, le plus gros défi reste de trouver des projets ainsi qu’une communauté prêt à les soutenir, parler d’eux, faire le buzz tous ensemble. Une anecdote marquante à nous raconter en tant que jeunes entrepreneurs ? J’en ai une qui me vient à l’esprit. Lors d’un rendez-vous tripartite avec un expert-comptable, un banquier et nous. Nous demandions si avec 90% de précommande sur un produit la banque pouvait prêter les 10% restants. La réponse du banquier nous a fait rire : « Ce n’est pas le métier d’une banque de prêter de l’argent ». Nous n’avions pas la bonne vision de la chose apparemment… Comment expliquez-vous le succès du crowdfunding aujourd’hui ? Plusieurs facteurs l’expliquent, des investissements en panne, des banques frileuses, mais surtout une manière ludique de faire le buzz autour de son projet, une proximité créateur/contributeur. Le crowdfunding est dans la plupart du temps un moyen très pratique d’étendre sa puissance de « love money ». Dans certains cas, elle amène au succès éclair.

Busybee from mickaelcoulay.com on Vimeo.

Comptez-vous recruter de nouveaux profils pour compléter votre équipe ? Oui, nous avons déjà identifié les compétences qu’il manque à notre plateforme. Nous avons même déjà identifié les personnes. Nous avons utilisé, Vincent et moi, nos ressources personnelles pour mener à bien le projet pendant deux ans. Aujourd’hui nous avons besoin de la confiance et des compétences d’un Business Angel pour grandir et porter les projets actuellement sur Busybee vers le succès qu’ils méritent. Selon vous, que faut-il au succès d’un projet entrepreneurial ? successful crowdfunder busybee Encore une fois, une somme de choses. Mais si je ne devais en retirer qu’une seule, l’équipe ! C’est pourquoi j’aimerai en profiter pour remercier Vincent, bien sûr, mais aussi tous nos collaborateurs, Mickaël Coulay notre designer, Eric Marais notre inventeur fou, Noémie Chanson-Peigné notre avocate, Karen Rambach notre aide en communication, ainsi que toutes nos petites abeilles qui aident au jour le jour notre ruche à grandir. Un dernier mot ? :) J’aime répéter à qui veut l’entendre ce que me disait ma grand-mère :
À défaut d’être ingénieur, il faut être ingénieux
Merci à Yann Coatrix et l'équipe Busybee d'avoir répondu à nos questions ! Plus d'infos en vous rendant sur le site et leurs réseaux sociaux. Twitter : @BusybeeProjectFacebook! Bzzzz