Bubblz, la startup innovante qui rend le partage de fichiers simple et ludique

Bubblz, la startup innovante qui rend le partage de fichiers simple et ludique
Sébastien Bencherqui, président, 25 ans ; Antoine Bianconi, directeur technique, 25 ans et Arthur Froger, directeur artistique, 25 ans ont entrepris de concurrencer les sites de partages de fichiers volumineux. C'est en avril 2015 qu'ils lancent Bubblz, après 8 mois de recherche et développement. L'équipe nous présente cette nouvelle plateforme de partage plus en détails. Logo Bubblz beta     Hello Sébastien, peux-tu nous parler de ton équipe ? Bien sûr ! Alors nous sommes trois co-fondateurs aux compétences très homogènes. J’ai rencontré Antoine (Supinfo), l’actuel CTO, totalement par hasard lors de mon année d’étude aux Etats-Unis, et depuis, il dirige tout l’aspect technique de Bubblz. Arthur (IIM), notre designer, s’occupe quant à lui de toute notre identité visuelle, tandis que je me charge de la gestion de l’entreprise depuis ma sortie de l’ESSEC. À nous trois, on a ainsi réussi à créer un premier prototype sans aucun moyens, ce qui a séduit nos premiers investisseurs et nous a permis d’agrandir notre équipe. Bubblz, c’est quoi en quelques mots ?Bubblz ConceptAvec Bubblz, on a vraiment essayé de donner vie aux fichiers. Pouvoir les partager, entre amis, simplement et efficacement, tout en les commentant ou les likant au sein d’une unique application.
Pour mettre tout cela en œuvre, on a vraiment insisté sur l’accessibilité : envoyer mille photos, par exemple, ne demande qu’un seul clic. Vraiment ! Et c’est la même chose pour un film de plusieurs GB, ou n’importe quels autres fichiers.
Quel problème/besoin avez-vous identifié pour créer Bubblz ? J’ai personnellement beaucoup utilisé WhatsApp pour échanger des photos avec ma petite amie. Une fois, j’ai voulu retrouver un commentaire qu’elle avait posté sur une ancienne image, et remonter un flux interminable de photos a été un vrai calvaire. C’était si terrible que l’application a planté... Du coup, j’ai imaginé Bubblz. Une plateforme ouverte, moins nuancée que Facebook, sans le côté éphémère de Snapchat ou les restrictions d’autres applications.
Un endroit où les fichiers de tous les types et de toutes les tailles pourraient être partagés simplement, sans avoir à envoyer aucun lien ni email.
Au début, ce n’était qu’une idée un peu folle, mais désormais, l’application existe bel et bien, et fonctionne du tonnerre ! Quel est votre business model ? Pour le moment, nous nous concentrons sur l’élaboration du meilleur produit et l’accroissement de notre base utilisateur. D’ici quelques semaines, nous proposerons des abonnements payants pour notamment profiter d’un espace de stockage supplémentaire aux 10 GB que nous offrons actuellement à tous nos utilisateurs. Comment envisagez-vous de faire connaître votre start-up au plus grand nombre ? Avant tout, en construisant le meilleur produit possible ! Nous venons de lancer notre beta publique, et les retours sont très encourageants. À partir de là, nous comptons passer des partenariats et partir à la conquête d’avis toujours plus variés pour nous permettre de nous améliorer. Dès lors, nous lancerons notre phase de communication auprès des influenceurs, des journalistes, des publicitaires et des internautes dans le but de leur prouver que Bubblz leur veut du bien :) Pensez-vous que les concours de start-up et autres accélérateurs sont indispensables pour taper dans l’œil des investisseurs ? Je ne pense pas, pour moi le seul facteur indispensable pour taper dans l’œil d’un investisseur est la capacité de l’entrepreneur à convaincre. Cette capacité peut être utilisée dans le cadre d’un concours, dans le cadre d’un « demo-day », pendant une rencontre … En revanche intégrer un accélérateur/incubateur est très souvent une excellente opportunité pour développer son entreprise, car il y a beaucoup de mises en relations, du coaching etc. Nous sommes incubés à l’ESSEC Ventures depuis le début de Bubblz et nous avons été beaucoup soutenus par cet organisme, y compris financièrement. Peux-tu nous partager un moment particulièrement marquant au sein de Bubblz ? Récemment, nous avons effectué un voyage d’un mois à San Francisco pour collaborer avec l’entreprise qui nous fournit notre technologie d’animation. Lors d’une soirée, nous avons rencontré le chanteur MC Hammer, qui a ensuite essayé Bubblz, et a totalement adoré ! On ne s’y attendait vraiment pas ! MC Hammer Bubblz SF Depuis, il nous a soutenu publiquement et prend régulièrement de nos nouvelles. C’était véritablement incroyable de rencontrer une célébrité aussi humble et sympathique dans un milieu aussi concurrentiel qu’est la Silicon Valley. Enfin, quelle est votre vision de l’entrepreneuriat ? Je vois de plus en plus d’entrepreneurs à Paris. C’est un véritable écosystème en pleine croissance, et les pouvoirs publics commencent vraiment à comprendre que l’entrepreneuriat est le meilleur moyen de sortir de la crise. En bref, c’est une excellente chose que les mentalités évoluent à ce sujet ! Tester la bêta de Bubblz et suivre leur actu sur leur page Facebook !