Entreprendre avant 30 ans : retour d'expérience de Leetchi et Wizbii

Entreprendre avant 30 ans : retour d'expérience de Leetchi et Wizbii

Il y a quelques mois, a eu lieu le 4ème Festival de l'entrepreneuriat de Grenoble Ecole de Management. Vous pouviez retrouver l'équipe Wizbii sur le village de l'entrepreneuriat et chercher avec nous un associé sur la plateforme ! Sur le thème "Entreprendre à plusieurs, Entreprendre Ensemble", de nombreux ateliers ludiques et interactifs, des conférences ont été organisés par l'association étudiante GEM Entreprendre afin d'inciter les étudiants à lancer leur start-up. Cette 4ème édition était aussi marquée par la création d'une Antenne Mash-up à Grenoble et son concours incontournable de pitchs ! 

Retour sur la conférence "Entreprendre avant 30 ans" avec Céline Lazorthès de Leetchi et Benjamin Ducousso de Wizbii.

entreprendre

Pourquoi avoir décidé de se lancer ?

Céline Lazorthès explique avoir presque découvert accidentellement l’entrepreneuriat. Selon elle, le meilleur moment pour entreprendre, c'est "quand on est étudiant, car on a peu de charges et du temps libre". C.Lazorthès a eu l'idée de Leetchi quand elle était encore à l'école, et cela lui a permis d’avoir d’autres étudiants qui l’ont aidée à monter son projet : "30 étudiants, c'est en quelque sorte 30 consultants !". Pour Benjamin Ducousso, plus que l'idée, c'est l'aventure entrepreneuriale entre amis ayant des compétences complémentaires qui l'a motivé à entreprendre.

Comment gérer les succès et les échecs ?

Tandis que les échecs sont présents et aident à avancer, C. Lazorthès choisit de ne retenir que le succès. Adepte du lean startup "try and learn", elle indique aux étudiants que l'essentiel c'est d'essayer ! The success and failure of a business

Financer son projet

On lève de l’argent avec la validation d’un marché, pas avant. Alors comment faire pour valider son marché si on n’a pas d’argent ? C'est possible avec un peu de "débrouille" ! Céline conseille de ne pas hésiter à faire appel à des étudiants, à rechercher des aides telles qu'une subvention de la BPI. Benjamin attire l'attention sur le fait qu'il y a beaucoup de préjugés qui ne sont pas forcément fondés, par exemple, on n'a pas forcément besoin d'être caution sur un montant élevé quand on entreprend. Chacun des fondateurs de Wizbii est caution sur seulement 10 000€.

Comment concilier vie personnelle et vie professionnelle ?

Pour Céline, le plus important est de s'entourer de personnes très tolérantes et supportrices de son projet.

L'importance du "time to market" pour Leetchi

"Si au bout de 24 mois il n’y a pas des signes comme quoi l'entreprise est viable, cela ne sert à rien de s’acharner. Sur le mur de ma chambre j’avais mis des grandes feuilles avec un rétroplanning à 6 mois : où est ce que le projet doit être ? Il me faut tant de clients etc... Il faut suivre des étapes , se fixer un objectif et surtout croire en son projet, car il y aura toujours des gens pour dire "ton idée ne marchera jamais".

L'importance du bénéfice pour Wizbii

Quand on lance un projet entrepreneurial, il est impératif d'apporter un vrai bénéfice par rapport aux concurrents : - Soit augmenter les revenus - Soit réduire les coûts Dans le cas de Wizbii, les produits de Wizbii permettent de réduire les coûts de recrutement des entreprises. bénéfice client

Un conseil pour les startuppers ?

Céline Lazorthès :

Soyez le changement que vous voulez voir en ce monde et foncez !

Benjamin Ducousso :

Créez votre job et celui de vos copains, si vous avez une envie profonde de partir dans une vie passionnante, faites-le !

  Nous espérons que les conseils de Benjamin et Céline pourront vous être utiles ! Quelques mois après cette conférence, Wizbii se lance aujourd'hui officiellement à l'étranger et Leetchi vient de se faire racheter par le Crédit Mutuel Arkea pour un montant dépassant les 50 millions d'euros.